Piste – Coupe du Monde #1 : La France écartée des poursuites, bien lancée sur la vitesse

Fortunes diverses pour les représentants tricolores, ce vendredi, pour la première véritable journée de compétition dans cette première manche de la Coupe du Monde de cyclisme sur piste 2018/2019, du côté de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Poursuites par équipes

Tout d’abord, comme les qualifications de jeudi soir le laissaient malheureusement présager, la France a été éliminée lors du premier tour des poursuites par équipes, tant chez les hommes que chez les femmes.

Opposées à la Russie lors de ce premier tour, les Françaises devaient réaliser l’un des meilleurs temps pour pouvoir accéder à la petite finale pour la médaille de bronze. Or, avec une marque de 4’24”040, elles n’ont réalisé que le sixième des huit temps. La finale opposera par ailleurs l’Australie (4’18”441) et la Nouvelle-Zélande (4’20”143) qui ont remporté leur confrontation directe. Les deux qualifiées pour la petite finale, au temps, ne sont autres que leurs adversaires respectives, à savoir les Italiennes (4’20”035) et les Allemandes (4’20’421).

Chez les Hommes, Bryan Coquard et ses compères n’ont eux réalisé que le septième meilleur temps en 3’57”318. Ils étaient d’ailleurs opposés aux Britanniques de Huub Wattbike Test Team, qui se sont eux qualifiés aux temps pour la petite finale grâce à une marque de 3’53”826. Ils rencontreront l’Italie (3’53”175) de Filippo Ganna et Simone Consonni pour la médaille de bronze. Le Danemark (3’52”661) et la Grande-Bretagne (3’53”353) ont pour leur part remporté leur confrontation directe, leur offrant ainsi une place en grande finale.

Vitesse par équipes

Sur une note plus réjouissante, les Bleu(e)s ont plutôt réussi leur entrée en matière dans la compétition de la vitesse par équipes. Chez les Hommes, Grégory Baugé, Sébastien Vigier et Michael D’Almeida ont ainsi réalisé le deuxième temps des qualifications en 43”554. Ils n’ont été devancé que par les Néerlandais, auteurs d’une marque légèrement plus faible en 43”507. Les Français affronteront les Australiens (7èmes en 44”121) lors du prochain tour.

Du côté des femmes, Mathilde Gros et Sandie Clair se sont fendues d’une belle quatrième place en qualifications, avec une marque de 33”567. Le meilleur temps est revenue à l’Australie (32”845) devant Gazprom-RusVelo (33”023). Les Bleues affronteront au prochain tour la Nouvelle-Zélande (33”622), classée juste derrière elle lors des qualifications.

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Romain Bardet de retour sur Paris-Nice, le Giro en discussion

La saison 2019 de Romain Bardet (AG2R La Mondiale) n’a pas encore été décidée mais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.