(c) Sirotti

L’actu en bref : Les contrôleurs antidopage sous le feu des critiques, Froome intrigué par le Mt Ventoux Dénivelé Challenge…

Les contrôleurs antidopage sous le feu des critiques

Le contrôle antidopage subi par Pieter Serry (Quick Step) durant le Gala du Flandrien fait beaucoup parler. Mais ça n’est peut-être que la goutte d’eau qui fait déborder le vase. En tout cas le CPA (Cyclistes Professionnels Associés, le syndicat des coureurs) saute sur l’occasion de la médiatisation de l’affaire Serry pour élever la voix. Si la contrainte des coureurs cyclistes professionnels de pouvoir être contrôlé à tout moment est bien acceptée, le timing de certains contrôles fait débat.

Le cas Serry n’est pas une première et n’est sans doute pas le pire cas. La Dernière Heure – Les Sports rappelle d’ailleurs cette terrible histoire survenue à Kevin Van Impe, lorsqu’il évoluait chez Quick Step – Innergetic en 2008. Lui et sa compagne ont perdu leur enfant, nait prématuré et décédé quelques heures plus tard. Alors qu’il est au crématorium, Van Impe avait reçu la visite des inspecteurs antidopages et avait dû se soumettre au contrôle immédiatement. “Il y a eu des cas de coureurs contrôlés pendant leur mariage, pendant des funérailles ou le jour de la première rentrée scolaire de leurs enfants” explique le communiqué du CPA.

Nous ne pouvons plus voir ce modus operandi qui ne prend pas en compte les droits de la personne comme la vie privée, poursuit le communiqué. Les coureurs payent 2% de leur prix pour rendre ces contrôles possibles. Ce sont les seuls athlètes au monde qui paye la lutte antidopage de leur poche. Les coureurs respectent les mesures nécessaires à la lutte antidopage mais demande au moins le respect de leur vie privée en retour”.

Les coureurs doivent renseigner dans le système ADAMS une heure par jour où ils doivent se tenir disponibles pour d’éventuels contrôles hors compétition. S’ils ne sont pas disponibles durant cette heure, c’est considéré comme une non présentation et au bout de 3 non présentations, le coureur écopera d’une suspension d’un à deux ans. Pour mardi dernier, le jour du contrôle de Serry, ce dernier avait mis comme heure de contrôle entre 7 et 8 heure du matin. Une pratique courante chez les cyclistes car c’est l’un des créneaux horaires où ils sont le plus sûrs d’être chez eux. Mais les contrôleurs sont arrivés en fin d’après-midi et ne trouvant personne au domicile de Serry, ils l’ont contacté. Ce dernier a dit sur le ton de la plaisanterie qu’ils allaient devoir venir à Oostende pour le contrôler. Ce que les contrôleurs ont fait, obligeant le speaker du Gala du Flandrien a demandé à Serry, en pleine cérémonie, de quitter la salle pour se soumettre à un contrôle antidopage (lire ici).

Rik Verbrugghe continue avec Bahrain-Merida jusque fin 2019

Rik Verbrugghe sera donc le nouveau sélectionneur des équipes de Belgique Elite et Espoirs (lire ici). Mais celui qui officie actuellement comme directeur sportif chez Bahrain – Merida n’abandonnera pas pour autant son poste dans la formation de Vincenzo Nibali selon Het Nieuwsblad. La combinaison des deux tâches sera facilitée par la présence de Sven Vanthourenhout comme sélectionneur assistant chez les Espoirs. Toutefois, Verbrugghe vient d’annoncer en conférence de presse qu’à l’issue de la saison 2019, quand son contrat avec Bahrain – Merida s’arrêtera, il ne sera pas renouvelé. Verbrugghe sera alors dédié à 100% à son rôle de sélectionneur national pour les Espoirs et les Elites.

L’AMA va recevoir le MPCC

Le Mouvement Pour un Cyclisme Crédible est à la manoeuvre depuis quelques jours. Ses appels pour l’interdiction du Tramadol et des corticoïdes restent sans réponse depuis quelques années et le Président de l’Union Cycliste Internationale David Lappartient, malgré sa volonté affirmée et son soutien au MPCC, semble impuissant à faire bouger les choses sachant qu’en ce qui concerne les règlements antidopage, c’est l’Agence Mondiale Antidopage qui est compétente. Alors le MPCC a décidé de passer à l’action en appelant publiquement à la démission du Président de l’AMA : l’Ecossais Sir Craig Reedie.

La réponse dudit Président a été cinglante mais il a aussi ouvert le dialogue en invitant le MPCC à venir à la rencontre de l’AMA. Pour le MPCC, c’est une petite victoire en ce qu’il s’estime ainsi reconnu comme un interlocuteur légitime de l’AMA. Mais maintenant il va falloir aussi transformer l’essai. Le Tramadol notamment est sur la liste des substances surveillées depuis des années mais cette surveillance n’a encore fait l’objet d’aucune réglementation.

Froome confirme son début de saison colombien 

Déjà annoncé il y a deux jours au départ de Colombia Oro y Paz (lire ici), du 12 au 17 février 2019, Chris Froome (Team Sky) vient de confirmer la nouvelle. Le vainqueur des trois Grands Tours s’est enregistré dans une petite vidéo annonçant son début de saison en Colombie. La vidéo a été publiée sur le compte Twitter de la Fédération Colombienne et retweetée par Froome.

Colombia Oro y Paz est une toute nouvelle épreuve de début de saison, dont la première édition a eu lieu cette année à la mi-février. Inscrite au calendrier UCI sous le titre “Colombia 2.1”, la course devrait se renommer en 2019 : Tour Colombia. Son parcours montagneux avait offert un grand spectacle cette année et notamment la dernière étape où Egan Bernal (Team Sky) avait privé Nairo Quintana (Movistar), pourtant leader de l’épreuve, du succès dans un final à grand suspense. L’épreuve pourrait devenir un des grands moments du début de saison. Outre Froome, le Champion du Monde Alejandro Valverde (Movistar) était aussi annoncé.

Par ailleurs, dans une interview à La Gazzetta dello Sport, Froome a affirmé qu’il pensait pouvoir encore évoluer 5 ans au niveau qui est le sien actuellement. Il a aussi affirmé être intrigué par le Mont Ventoux Dénivelé Challenge. Une toute nouvelle course française d’un jour, classée 1.1, proposant plus de 4 400 mètres de dénivelé positif et une arrivée au sommet du mythique Mont Ventoux (lire ici). Cette nouvelle compétition aura lieu le lendemain même de l’arrivée du Critérium du Dauphiné (9-16 juin), qui est la course habituelle de préparation pour le Tour de France de Chris Froome, et de quasiment tous les coureurs visant un général sur le Tour (l’autre option étant le Tour de Suisse, 15-23 juin). Un lundi donc. Le 17 juin exactement. Toutefois pas sûr que Froome y prenne part.

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.