(c) ASO

Froome et Valverde à Colombia Oro y Paz et Sagan et Cavendish au Tour de San Juan ?

Alors qu’à partir du Omloop Het Nieuwsblad (2 mars), la saison de cyclisme est plutôt facile à suivre même si il y a parfois, parmi les grandes courses, deux fronts simultanés, le début de saison est lui de plus en plus disparate. Ainsi il y a d’un côté le Tour Down Under (15-20 janvier) en Australie, le Tour de San Juan (27 janvier – 3 février) et Colombian Oro y Paz (12-17 février) en Amérique du Sud, les courses moyen-orientales (même si leur nombre se réduit), avec le Tour d’Oman (16-21 février) et l’UAE Tour (24 février – 2 mars) et enfin il y a l’Europe… où même là il y a deux grands fronts simultanés avec les courses Françaises d’un côté : Grand Prix La Marseillaise (3 février), Etoile de Bessèges (6-10 février mais l’épreuve va peut-être perdre une journée de course), Tour La Provence (14-17 février) et le Tour du Haut Var (22-24 février) ; et les courses espagnoles de l’autre : Challenge de Majorque (31 janvier – 3 février), Tour de la Communauté de Valence (6-10 février), Tour de Murcie (16 février), Clásica de Almería (17 février) et enfin le Tour d’Andalousie (20-24 février). Il ne faut pas oublier non plus une autre grande course du début de saison : Le Tour d’Algarve (20-24 février).

La compétition est donc rude entre ces différentes compétitions même si l’avantage de cette période de l’année est que la quasi totalité des grands leaders courent en même temps, afin de reprendre le rythme de la compétition, que leurs objectifs soient proches (classiques, Paris-Nice, Tirreno Adriatico) ou plus lointain (Giro, Tour de France). Ainsi le Tour Down Under a déjà annoncé au mois d’août dernier que Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) prendrait le départ de la course australienne en 2019, comme il l’a fait ces deux dernières éditions (lire ici). Le Tour de la Communauté de Valence a lui dévoilé son intention d’essayer de faire venir Chris Froome (Team Sky)…

L’avantage des épreuves de l’hémisphère sud est que bien entendu, en janvier, février, c’est le plein été. Si avant certains coureurs souffraient du choc des températures en revenant en Europe après une semaine passée en Australie ou en Argentine, aujourd’hui beaucoup de coureurs restent un peu plus longtemps, parfois plus d’un mois, dans le pays de la compétition, pour s’entraîner dans des conditions optimales avant de revenir en Europe. À l’image de Sagan qui passe une partie de son hiver en Australie. Et comme ces voyages doivent se préparer, les organisateurs des Tour Down Under, Tour de San Juan ou Colombia Oro y Paz savent parfois bien avant les autres sur quelles stars elles pourront compter.

Ainsi les organisateurs du Tour de San Juan viennent à leur tour d’annoncer la présence de Sagan à leur épreuve, une semaine après la fin du Tour Down Under. Mark Cavendish (Dimension Data), Fernando Gaviria (UAE Team Emirates en 2019), Remco Evenepoel (Deceuninck – Quick Step en 2019, lire ici) sont aussi prévus. De son côté, Colombia Oro y Paz confirme que Chris Froome (Team Sky) devrait être au départ, ce qui été pressenti depuis quelques temps déjà. Plus surprenant, ils annoncent également la présence de Alejandro Valverde (Movistar). Cela signifierait donc que Valverde ne ferait pas son début de saison en Espagne, à l’exception peut-être du Challenge de Majorque. Ce ne serait pas non plus une première mais il était assurément très attendu à domicile, au départ du Tour de Murcie, avec le maillot de Champion du Monde sur ses épaules.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Adam Yates : « On a fait de notre mieux et ce n’était pas assez »

Cruel dénouement pour Adam Yates. Malgré la supériorité connue de Primoz Roglic dans l’exercice chronométré, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.