(c) Sirotti

Dopage : Le cas André Cardoso s’enlise…

Heureusement en matière de lutte antidopage, toutes les affaires ne sont pas aussi compliquées que le contrôle “anormal” de Chris Froome (Team Sky) au salbutamol. En Réalité, c’est même en général très simple. Un contrôle positif à une substance interdite, le coureur est suspendu, il demande bien souvent l’analyse de l’échantillon B, qui infirme rarement celle de l’échantillon A. André Cardoso, qui courrait pour Trek – Segafredo l’an passé et devait prendre part au Tour de France a été contrôlé positif à l’EPO le 18 juin dernier et a donc été suspendu. Mais depuis le cas du Portugais traîne pour une raison jusqu’alors inexpliquée. Le quotidien sportif A Bola révèle aujourd’hui le pourquoi de cet imbroglio.

À la suite de la révélation de sa positivité, le 27 juin 2017, Cardoso a demandé l’analyse de l’échantillon B. Or celui-ci ne confirme pas la positivité de l’échantillon A. Il ne l’infirme pas non plus. Il est simplement jugé “non concluant“. Ce cas à priori assez simple pourrait donc se transformer en bataille juridique. D’autant que malgré l’absence de positivité de l’échantillon B, la CADF (Cycling Anti-Doping Fondation) maintient la suspension de Cardoso, déclarant qu’il existe suffisamment d’éléments pour justifier la disqualification du Portugais. Le cas est ensuite passé devant les juristes de la LADS (Legal Anti-Doping Service), qui prônent également le maintien de la suspension.

À 33 ans la carrière de Cardoso est d’ores et déjà terminée. Quand bien même sa bataille juridique lui permettrait d’obtenir gain de cause, on imagine très mal un retour au haut niveau. C’est sans doute aussi dans cette perspective que la suspension a été maintenue. Car pour Cardoso ça va maintenant être un parcours du combattant pour faire valoir ses droits. Or Cardoso n’a pas de résultats à défendre, il n’a pas de perspectives de retour… et la procédure sera bien évidemment longue et coûteuse. Autant dire que tout ça ne vaudra que pour la conservation de son honneur. Même l’indemnisation d’une suspension non justifiée, si elle se confirme, ne sera sans doute pas à la hauteur des efforts demandés.

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour Colombia : Vincenzo Nibali également annoncé

Le plateau du prochain Tour Colombia (12-17 février) continue de gagner en qualité. Alors que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.