(c) Sirotti

Enfin fixé, André Cardoso est suspendu 4 ans

Il y a de cela dix-sept mois (juin 2017), l’Union Cycliste Internationale annonçait le contrôle positif d’André Cardoso à l’EPO. Mais ce n’est que ce jeudi 15 novembre 2018 que l’instance internationale a communiqué une sanction définitive à l’égard du Portugais. “Le Tribunal Antidopage a reconnu le coureur coupable d’une violation du règlement antidopage (usage d’érythropoïétine) et a prononcé une suspension de quatre ans à l’encontre du coureur”, peut-on lire dans une déclaration publiée ce jour.

Dans un article publié au printemps dernier, nous rapportions les éléments qui avaient conduit à cette interminable procédure. En particulier, l’analyse de l’échantillon B, que le coureur accusé a automatiquement le droit de demander, s’était avérée “non-concluante”. Et c’est pourquoi l’affaire s’est enlisée au cours de la dernière année, avant de connaître son verdict aujourd’hui. L’UCI indique par ailleurs que “la décision motivée sera publiée prochainement”, afin d’apporter publiquement les justifications de la sanction prononcée. Celle-ci étant rétroactive, la fin de sa suspension a pour date le 26 juin 2021.

Aujourd’hui âgé de 34 ans, Andre Cardoso dit très certainement adieu au cyclisme professionnel. Passé par les équipes Caja Rural, Cannondale puis Trek-Segafredo, il ne compte pas de victoire d’envergure à son palmarès mais a tout de même réussi la performance d’achever les 7 Grands Tours auxquels il a participé dans le top-25. Sa meilleure prestation restera une 14e place sur le Giro 2016.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de Catalogne : La startlist provisoire

Le Tour de Catalogne approche à grands pas. Alors que l’attention est focalisée sur Milan-Sanremo …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.