EN DIRECT
(c) Sirotti

Contrôlé positif, Juan José Amador clame son innocence

L’UCI a annoncé ce lundi le contrôle positif au Boldenone, un stéroïde anabolisant, de Juan José Amador. Suspendu dans l’attente de l’examen de l’échantillon B, le représentant de la Manzana Postobon a depuis clamé son innocence. Alors que son équipe fait face à un risque de suspension de 15 à 45 jours après un deuxième contrôle positif en deux mois, le coureur de 21 ans s’est défendu en publiant un long message sur ses réseaux sociaux.

« Depuis que je suis enfant, j’évolue dans l’équipe Manzana Postobon. Le fair-play et l’honnêteté sont les valeurs principales de l’équipe, des valeurs auxquelles je m’identifie également et que j’applique dans ma vie d’homme. Un communiqué de presse mentionne que l’un de mes tests était positif au Boldenone, ce que je n’accepte pas, déclare Amador. Le test a été fait il y a sept mois et les résultats n’arrivent que maintenant, ce que je ne peux pas accepter non plus. J’étais calme à la lecture des nouvelles et je le reste car ma carrière a toujours été bâtie sur la transparence. »

Le communiqué a été retweeté par Luis Fernando Saldarriaga, le manager général de la Manzana Postobon. Si elle a suspendu son coureur, l’équipe lui a tout de même affiché son soutien jusqu’à la résolution de l’affaire. « Manzana Postobon reste avec son coureur dans cette situation difficile, peut-on lire dans le communiqué. Jusqu’à ce que nous soyons en mesure d’arriver à une conclusion définitive. » Cela n’avait pas été le cas pour Wilmar Paredes, contrôlé positif à l’EPO le mois dernier, et directement renvoyé.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Matteo Trentin : « La victoire reste dans l’équipe »

Très en vue, hier, dans l’ascension d’Horquette d’Ancizan, on ne s’attendait pas à une montée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.