(c) Sirotti

BinckBank Tour : Le peloton encore battu, Magnus Cort Nielsen s’impose

La cinquième étape du BinckBank Tour se tenait ce vendredi entre Leeuw-Saint-Pierre et Lanaken. 204 kilomètres de plat sont au programme du jour : c’est normalement la dernière opportunité pour les purs sprinteurs qui se sont fait piéger deux fois coup sur coup, hier par Jasper Stuyven (Trek) et avant-hier par Taco van der Hoorn (Roompot).
Jamais deux sans trois pour le peloton qui se fait de nouveau avoir par une échappée. Partis depuis les premiers kilomètres, Magnus Cort Nielsen (Astana), Julius van den Berg (EF-Drapac) et Alexis Gougeard (AG2R) vont se disputer la gagne de l’étape. Jonas Rickaert (Sport Vlaanderen) était avec eux, mais a perdu toute chance à 5km du but à cause d’une chute provoquée par la voiture de son directeur sportif. Magnus Cort Nielsen s’impose finalement devant Julius van den Berg et Alexis Gougeard. Arrivé au sein du peloton, Matej Mohoric (Bahrain-Merida) reste leader du général à l’aube du week-end décisif. 

Un groupe de trois coureurs prend le large dès les premiers kilomètres de cette longue étape de plat. Magnus Cort Nielsen (Astana), Julius van den Berg (EF-Drapac) et Jonas Rickaert (Sport Vlaanderen) forment la première échappée du jour. Ils sont rapidement pris en chasse par Alexis Gougeard (AG2R) qui ne tarde pas à faire la jonction. L’échappée est donc composée de quatre coureurs après dix kilomètres de course. Ces derniers prennent rapidement 3’30” d’avance sur le peloton qui laisse filer dans un premier temps. Les quatre fuyards obtiennent leur avance maximale après trente kilomètres parcourus : 4’40”.

Piégé ces deux derniers jours alors qu’un sprint massif semblait inévitable, le peloton lance rapidement la poursuite et commence à réduire progressivement l’écart. Avec le vent, des cassures surviennent au sein de ce peloton qui a franchement accéléré. Le groupe principal se reforme rapidement, mais le changement d’allure fait retomber l’écart avec la tête de course à deux minutes. Le peloton réuni choisit de laisser à nouveau filer : les coureurs échappés comptent finalement trois minutes d’avantage à 120 kilomètres de la ligne.

A partir de la mi-course, le peloton se rapproche à nouveau de la tête : l’écart repasse autour des 2’40” et s’y maintient pendant un long moment. Le peloton contrôle attentivement sous la conduite des équipes de sprinteurs et fait progressivement descendre l’écart sous les deux minutes. Une chute désorganise le peloton à 40km de l’arrivée et l’écart repart à la hausse.

Les quatre hommes de tête ont de nouveau 2’30” d’avance à trente kilomètres de l’arrivée : c’est encore la panique dans le peloton qui sent qu’il va faire se piéger une troisième fois en trois jours. La crainte est justifiée puisque Cort Nielsen, Rickaert, van den Berg et Gougeard collaborent parfaitement et conservent deux minutes d’avance à 15 kilomètres du but. Rickaert est le coureur le mieux classé de l’échappée : le Belge est 37e à 1’11” de Matej Mohoric (Bahrain-Merida). A 10km du but, l’écart est encore de 1’45”. Les équipes de sprinteurs ont compris que la bataille était encore perdue, c’est au tour des équipes qui ont des ambitions au général d’assurer la poursuite.

Incroyable retournement de situation lorsque Jonas Rickaert connaît un problème mécanique à cinq kilomètres de la ligne. Sa voiture vient à sa hauteur avant de piler devant lui : le Belge n’a pas le temps de réagir et chute à cause de sa voiture ! Ils ne sont donc plus que trois au passage de la flamme rouge : Gougeard, van den Berg et Cort Nielsen vont se jouer la gagne sur un sprint. Magnus Cort Nielsen s’impose finalement devant le jeune Julius van den Berg et Alexis Gougeard. Rickaert a réussi à conserver la quatrième place, quelques mètres devant le peloton réglé par Caleb Ewan (Mitchelton-Scott). Dixième de l’étape, Matej Mohoric (Bahrain-Merida) conserve la tête du général. 

Le top 10 de l’étape : 
1. Magnus Cort Nielsen (Astana) en 4h39’50”
2. Julius van den Berg (EF-Drapac) m.t.
3. Alexis Gougeard (AG2R) m.t.
4. Jonas Rickaert (Sport Vlaanderen) à 29″
5. Caleb Ewan (Mitchelton-Scott) à 33″
6. Matteo Pelucchi (Bora) m.t.
7. Florian Sénéchal (Quick-Step) m.t.
8. Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
9. Jens Debusschere (Lotto Soudal) m.t.
10. Matej Mohoric (Bahrain-Merida) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Matej Mohoric (Bahrain-Merida) en 16h28’51”
2. Sean De Bie (Vérandas Willems-Crelan) à 3″
3. Stefan Küng (BMC) à 22″
4. Maxime Vantomme (WB Aqua Protect Veranclassic) à 28″
5. Michael Matthews (Sunweb) à 30″
6. Taco van der Hoorn (Roompot) à 32″
7. Victor Campenaerts (Lotto Soudal) à 36″
8. Soren Kragh Andersen (Sunweb) à 37″
9. Maximilian Schachmann (Quick-Step) à 41″
10. Alex Dowsett (Katusha) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Espagne : Le direct de la 6e étape (Biescas > Aramón Formigal)

Suivez le Tour d’Espagne 2020 en direct avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou tablette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.