(c) Sirotti

BinckBank Tour : Gregor Mühlberger surprend les spécialistes

Après quatre étapes de plat et un chrono, la sixième étape du BinckBank Tour se tenait ce samedi dans le Limbourg sur 182,2 kilomètres entre Riemst, en Belgique, et Sittard-Geleen, aux Pays-Bas. Une première bataille pour le général était attendue au fil des treize côtes répertoriées sur le parcours.
Au terme d’une course intense, Gregor Mühlberger (Bora) surprend un petit groupe de favoris en partant sous la flamme rouge. L’Autrichien résiste et remporte la sixième étape. Attaqué de toutes parts, Matej Mohoric (Bahrain-Merida) parvient à conserver la première place du général. 

Après la victoire surprise de l’échappée la veille, ils sont nombreux à vouloir se glisser dans le premier coup du jour. Résultat, le peloton parcourt les premiers kilomètres à toute allure et aucun coureur ne parvient à se dégager durablement. Il faut attendre une trentaine de kilomètres pour voir sortir quatre coureurs : Matthias Brändle (Trek), Nick van der Lijke (Roompot), Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) et Alexis Gougeard (AG2R) forment la première échappée du jour. Gougeard était déjà présent dans l’échappée victorieuse de la veille et avait pris la troisième place de l’étape derrière Magnus Cort Nielsen (Astana) et Julius van den Berg (EF-Drapac).

Le peloton laisse filer dans un premier temps : le quatuor de tête compte jusqu’à six minutes d’avance à 130 kilomètres de l’arrivée. Les équipes intéressées à la lutte pour le général se mettent alors à rouler et diminuent progressivement l’écart. Celui-ci tombe à 4’40” quinze kilomètres plus tard, avant de chuter à 2’30” à 100 unités du but sous l’impulsion de l’équipe Quick-Step.

Le peloton continue progressivement son rapproché et revient à moins de 30 secondes de la tête de course à 55 kilomètres du but : Yves Lampaert (Quick-Step) est l’un des coureurs les plus remuants du peloton, mais ne parvient pas à s’en extirper. Sur des routes étroites, les coureurs évoluent en file indienne et reprennent l’échappée initiale à 47 unités de l’arrivée. C’est le départ d’une nouvelle étape : les coureurs les mieux placés au général s’attaquent, mais le leader du général Matej Mohoric (Bahrain-Merida) se montre vigilant. Tim Wellens (Lotto Soudal) se découvre notamment mais est marqué de près par ses rivaux.

Ils ne sont plus qu’une quarantaine au sein du peloton à 45 kilomètres de l’arrivée. Maciej Bodnar (Bora) et Timo Roosen (LottoNL-Jumbo) tentent de fausser compagnie au groupe et parviennent à créer un petit écart. Les deux rouleurs s’engagent alors dans un contre-la-montre à deux long de 42 kilomètres. Derrière eux, le peloton continue d’être secoué par de nombreuses tentatives, mais ces dernières restent vaines dans un premier temps. Roosen et Bodnar comptent une trentaine de secondes d’avance à 35 kilomètres de l’arrivée. A leur poursuite, Mohoric tente de sortir du peloton dans une descente, mais le Slovène est bien suivi.

Déjà présent dans l’échappée initiale, Alexis Gougeard est très offensif au sein du peloton. Stefan Küng (BMC), le 3e du général, fait aussi une très belle impression : il se maintient dans les premières positions du peloton et suit toutes les attaques. Sebastien Langeveld (EF-Drapac) parvient seul à fausser compagnie et part à la poursuite du duo de tête. Devant, Roosen et Bodnar réalisent un beau numéro et prennent une minute d’avance sur le groupe du leader à 25 kilomètres de l’arrivée. Langeveld est repris alors que l’allure s’accélère à nouveau : un groupe composé d’Yves Lampaert (Quick-Step), Tim Wellens (Lotto Soudal) et Jasper Stuyven (Trek) se dégage du peloton à 18 kilomètres de la ligne. L’écart avec le duo de tête se réduit mais Roosen et Bodnar se présentent en tête au Golden Kilometre, Bodnar en profite pour passer en tête des trois sprints intermédiaires et prendre neuf secondes de bonifications.

Le groupe Wellens-Lampaert-Stuyven revient sur le duo de tête à 14km de l’arrivée. Derrière eux, Michael Matthews (Sunweb) et Greg Van Avermaet (BMC) font le jump et parviennent à se joindre au groupe. Matej Mohoric est piégé à l’arrière alors que Niki Terpstra (Quick-Step), Stefan Küng (BMC) et Michael Valgren (Astana) ont été retardés par une chute. L’écart est très faible entre le groupe de tête et le petit peloton à sa poursuite. Wellens attaque à nouveau le groupe de tête à 10 kilomètres de la ligne et parvient à s’isoler alors que ses anciens compagnons de fuite sont repris par le peloton. Zdenek Stybar (Quick-Step) fait le jump pour rejoindre Wellens en tête. Les deux hommes sont rejoints à 2,5 kilomètres de l’arrivée par Gregor Mühlberger (Bora) et Dylan van Baarle (Sky), le groupe du leader est toujours juste derrière.

Les quatre hommes de tête se regardent alors Mühlberger accélère sous la flamme rouge pour les surprendre. Le coureur autrichien crée un écart alors que Maximilian Schachmann (Quick-Step) a rejoint le groupe Wellens juste derrière lui. Mühlberger résiste jusqu’au bout et remporte la sixième étape du BinckBank Tour. Tim Wellens prend la deuxième place en réglant le sprint des poursuivants. Attaqué de toutes part et rapidement isolé, Matej Mohoric a résisté et conserve la première place du général à l’aube de la dernière étape.

Le top 10 de l’étape :
1. Gregor Mühlberger (Bora) en 4h05’10”
2. Tim Wellens (Lotto Soudal) à 3″
3. Zdenek Stybar (Quick-Step) m.t.
4. Dylan van Baarle (Sky) m.t.
5. Maximilian Schachmann (Quick-Step) à 5″
6. Greg Van Avermaet (BMC) à 8″
7. Soren Kragh Andersen (Sunweb) m.t.
8. Oliver Naesen (AG2R) à 11″
9. Jay McCarthy (Bora) m.t.
10. Mads Würtz Schmidt (Katusha) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Matej Mohoric (Bahrain-Merida) en 20h34’12”
2. Michael Matthews (Sunweb) à 30″
3. Taco van der Hoorn (Roompot) à 32″
4. Soren Kragh Andersen (Sunweb) à 34″
5. Maximilian Schachmann (Quick-Step) à 35″
6. Maciej Bodnar (Bora) à 36″
7. Victor Campenaerts (Lotto Soudal) m.t.
8. Tim Wellens (Lotto Soudal) à 37″
9. Dylan van Baarle (Sky) à 44″
10. Gregor Mühlberger (Bora) à 47″

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.