Ibai Salas écope de 4 ans de suspension

Ibai Salas entre dans les archives, mais pas . Le coureur de 27 ans est en effet devenu le tout premier coureur suspendu sur les bases du passeport biologique lancé par l’Agence espagnole antidopage. Des anomalies dans celui du pensionnaire de la Burgos BH avaient en effet été révélées durant l’été, lorsque celui purgeait alors une suspension provisoire de trois mois. Celle-ci avait été annulée par le Tribunal Arbitral du Sport fin juillet, au motif que l’Agence espagnole antidopage n’avait pas offert à Ibai Salas la possibilité d’apporter des explications aux valeurs anormales. Pour autant, le coureur n’a plus remis les pieds en compétition depuis. Et cela ne risque pas d’arriver de sitôt. Après des examens approfondis et une procédure complète, Ibai Salas a été reconnu coupable des fluctuations suspectes dans son passeport biologique. Une amende et quatre ans de suspension lui ont été infligés.

Par ailleurs, l’Union Cycliste Internationale se penche sur le cas de la formation ibérique, qui connait ainsi son deuxième cas de dopage avéré en douze mois, après celui de David Belda en 2017. Une suspension de 15 à 45 jours est prévue par le règlement. La situation de la formation ibérique est encore plus délicate qu’elle a également observé en juillet passé le contrôle positif d’Igor Merino à l’hormone de croissance.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Pas de Milan-Sanremo pour Marcel Kittel

Il n’y aura pas de deuxième essai à Milan-Sanremo pour Marcel Kittel, du moins pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.