Cyclo-cross – DVV Trofee#6 (GP Sven Nys) : La révélation Jolanda Neff

Cela faisait quelques courses qu’on la voyait progresser mais sur le circuit très complet du Grand Prix Sven Nys, Jolanda Neff a pleinement explosé. La Suissesse, parti de la deuxième ligne, avait déjà pris un départ tonitruant. Le reste de la course s’est résumé à un duel entre Sanne Cant et Neff, qui étaient clairement au dessus des autres concurrentes aujourd’hui. Si Neff a dû attendre le dernier tour, elle n’a pas souffert de la contestation de Cant. Sur un circuit exigeant de Baal, Neff a montré une supériorité technique impressionnante. Derrière Cant, Nikki Brammeier gagne la bataille pour la troisième place.

Jolanda Neff réalise un excellent départ. Sous son impulsion un groupe de cinq se constitue avec Sanne Cant, Neff, Nikki Brammeier, Eva Lechner et Ellen Van Loy. Loes Sels est juste derrière. Cant prend rapidement le commandement du groupe de tête et creuse naturellement un écart en tête. Dans le groupe de poursuite, ça se regarde un peu après ça et Sels parvient à faire la jonction, ainsi que Kaitlin Keough. Ce groupe de six pointe à 8” de Cant à la fin du premier tour. Alors que Cant continue son cavalier seul, Katherine Compton et Sophie de Boer font à leur tour la jonction sur le groupe de poursuite, preuve que ça ne va pas si vite. L’écart est d’ailleurs passé à 20” à la moitié du deuxième tour.

Sentant que le groupe de poursuite n’est pas en mesure de contenir l’hémorragie, Neff passe à l’action et produit un effort remarquable qui lui permet de quasiment boucher le trou sur Cant en un demi-tour. À la fin du deuxième tour, la Suissesse est revenue à seulement 3” de Cant. Elle mettra un peu plus de temps à combler ces 3 dernières secondes mais lorsqu’elle le fait, elle n’attend pas la Championne du Monde et profite notamment de ces sauts en descente pour prendre quelques secondes à Cant. La Belge parviendra cependant à revenir. Derrière, rideau ! Le groupe de poursuite pointe rapidement à 40”.

Le reste de la compétition sera surtout une course d’observation entre les deux leaders. Neff est clairement plus forte sur ce circuit mais ne parvient pas à faire la différence. Dans le dernier tour, la Suissesse réussit finalement à placer le bon mouvement. Cant perd quelques mètres et dans une descente dans la boue, Cant, poussée dans ses retranchements, tombe. Neff en profite dans la section suivante avec les sauts en descente où la compétitrice de Trek – Segafredo excelle. Neff est partie. Cant, épuisée, devra se contenter de la deuxième place. Derrière, bien plus loin, c’est Nikki Brammeier qui s’adjuge la troisième marche du podium.

Un commentaire

  1. Révélation ??

    Jolanda Neff, actuelle n°1 mondiale en VTT, ça fait 5 ans qu’elle est en tête…

    Jolanda Neff a déjà été championne du monde élite de VTT, elle a encore gagné le classement général de la coupe du monde en 2018 (pour la la 3e fois) et est l’actuelle championne d’Europe de VTT. C’est aussi la pilote la plus technique et la plus explosive du X-Country mondial. C’est tout simplement la plus grande star du VTT féminin.

    Elle a d’ailleurs évidemment déjà performé au plus haut niveau mondial en cyclo-cross (5e à Namur en partant de la 6e ligne). La saison dernière elle était déjà 8e à Namur et à Nommay avant de se casser la clavicule à Hoogerheide. La voir gagner à Baal n’a rien d’étonnant vu l’aspect du circuit, c’était même la grande favorite (mais Sanne Cant a été super forte, sans doute le plus haut niveau qu’elle ait montré cette saison)

    Si un jour Schurter gagne un cyclo-cross, s’il vous plaît ne parlez pas de révélation 🙂

    Jolanda Neff est sûrement plus connue que Sanne Cant au niveau mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.