EN DIRECT
(c) Sirotti

Michael Albasini : “Je ne m’attendais pas du tout à gagner”

En s’imposant en costaud sur la deuxième étape du Tour des Fjords ce mercredi, le Suisse renoue avec la victoire après une période délicate. Il s’est de plus relancé dans la course au classement général avant d’attaquer l’étape reine ce jour.

Michael Albasini n’avait plus gagné depuis la Coppa Agostini (1.1), le 13 septembre 2017. Près de huit mois de disette pour ce puncheur expérimenté handicapé au printemps par des problèmes de santé. Après une campagne de Classiques ratées (trois abandons en trois courses), le Suisse est passé à côté de son Tour de Romandie. Cela faisait quatre ans de suite qu’il y gagnait au moins une étape : cette saison sa meilleure performance chez lui reste une neuvième place acquise sur la dernière étape. De quoi savourer pleinement son retour sur un podium. “Ca fait du bien de gagner, savoure le coureur de 37 ans sur le site de la Mitchelton – Scott. J’ai eu un printemps vraiment difficile donc ça fait plaisir d’être de retour. Je suis très heureux de montrer que je ne suis pas trop vieux !

Au moment d’attaquer ce Tour des Fjords, Albasini était en plein doute. Sa neuvième place lors de la première étape ne l’a pas rassuré plus que ça. “J’étais un peu dans le dur la semaine dernière, je me sentais fatigué donc je n’étais pas sûr que ça se passe bien ici, raconte le Suisse. Je m’entraînais peut-être trop, j’avais tellement envie de retrouver ma forme. Je ne m’attendais pas du tout à gagner, ça rend la chose encore meilleure.” Bien présent dans le final de la deuxième étape, le puncheur a profité du final difficile pour lancer son sprint de loin et dominer ses opposants en costaud.

En prenant 10 secondes de bonification sur la ligne, Albasini se replace à la deuxième place du général, dans le même temps que le leader Fabio Jakobsen (Quick – Step). “Cette course se joue sur les bonifications, explique-t-il. Maintenant que je suis dans le même temps que le premier on peut tenter quelque chose. La dernière étape est une arrivée après une côte, cela me convient bien. Si j’ai encore les bonnes jambes, on peut faire quelque chose.”

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Caleb Ewan : « Mon rêve d’enfant est devenu réalité »

Caleb Ewan tient sa victoire. Après quatre podiums en autant de sprints massifs, l’Australien s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.