© ASO/Alex BROADWAY

Tour de France : Présentation de l’édition 2018

105e Tour de France (2.UWT), du samedi 7 au dimanche 29 juillet 2018

Les étapes :

Etape

Date

Ville départ

Ville arrivée

Kilométrage (remarques)

1 7/7/2017 Noirmoutier-en-l’Île Fontenay-le-Conte 201km
2 8/7/2017 Mouilleron-Saint-Germain La Roche-sur-Yon 182,5km
3 9/7/2017 Cholet Cholet 35,5km (CLM/équipes)
4 10/7/2017 La Baule Presqu’Île de Rhuys (Sarzeau) 195km
5 11/7/2017 Lorient Quimper 204,5km (Parcours vallonné typé classique)
6 12/7/2017 Brest Mûr-de-Bretagne (Guerlédan)  181km (Deux passages à Mûr-de-Bretagne)
7 13/7/2017 Fougères Chartres  231km (plus longue étape du Tour, parcours exposé au vent)
8 14/7/2017 Dreux Amiens 181km
9 15/7/2017 Arras Roubaix  156,5km (15 secteurs pavés pour 21,7km de pavés, total record depuis le début des années 80)
Jour de repos – Transfert vers Annecy
10 17/7/2017 Annecy La Grand-Bornand  158,5km (passage par le Col de la Croix Fry, puis les Glières et ses 2km non goudronnés, la Côte de Romme puis le Col de la Colombière)
11 18/7/2017 Albertville La Rosière (Montvalezan)  108,5km (passage par la montée de Bisanne, le Col du pré, le Cormet de Roseland, Col du Petit Saint-Bernard, La Rosière par la route des villages)
12 19/7/2017 Bourg-Saint-Maurice L’Alpe d’Huez  175,5km (passage par le Col de la Madeleine, les Lacets de Montvernier, la Croix de Fer, dénivelé record du Tour de 5000 mètres)
13 20/7/2017 Bourg-d’Oisans Valence  169,5km (unique occasion pour les purs sprinters en 2e semaine)
14 21/7/2017 Saint-Paul-Trois-Chateaux Mende  188km (Passage par le Col de la Croix Berthel et arrivée traditionnelle par la Côte de la Croix Neuve)
15 22/7/2017 Millau Carcassone  181,5km (Passage par le Col de Sié et le Pic de Nore)
Jour de Repos à Carcassonne
16 24/7/2017 Carcassone Bagnères-de-Luchon  218 (passage par le Porte d’Aspet, le Col de Menté, incursion en Espagne et le Col du Portillon)
17 25/7/2017 Bagnères-de-Luchon Col de Portet (Saint-Lary-Soulan)  65km (passage par Peyragudes, Col de Val Louron-Azet, et final modifié avec passage par le col de Portet plus de 38 kilomètres d’ascension en tout)
18 26/7/2017 Trie-sur-Baïse Pau 171km
19 27/7/2017 Lourdes (Sanctuaire) Laruns 200,5km (passage par le Col d’Aspin, le Col du Tourmalet, Col des Bordères, Col du Soulor et d’Aubisque)
20 28/7/2017 Saint-Pée-sur-Nivelle Espelette 31km (CLM) (Quatre côtes et des passages à 21%)
21 29/7/2017 Houilles Paris 116km

Total : 3329km

Les 10 derniers vainqueurs :
2017 Chris Froome
2016 Chris Froome
2015 Chris Froome
2014 Vincenzo Nibali
2013 Chris Froome
2012 Bradley Wiggins
2011 Cadel Evans
2010 Alberto Contador (Andy Schleck)
2009 Alberto Contador
2008 Carlos Sastre

Infos :

Le Tour de France version 2018 s’annonce comme une grande édition. Le plateau est extrêmement relevé, le parcours est dense en difficultés et varié en type de terrains. Que ce soit du côté des sprinters, des coureurs de classiques vallonnées ou pavés, des chronomen, des purs grimpeurs et des coureurs de classement général, ils ne sont vraiment pas nombreux, parmi les meilleurs coureurs du monde à manquer le rendez-vous. À ça il faut ajouter la perspective d’un exploit de Christopher Froome (Team Sky) qui va tenter de remporter un quatrième Grand Tour consécutif et entrer un peu plus dans l’histoire.

Parcours : 

Les organisateurs ont proposé un véritable concentré d’action ! L’étape des pavés est bien sûr le grand temps fort hors montagne mais il y aura en réalité de nombreuses étapes piégeuses où les leaders du classement général seront mis à l’épreuve. Après deux étapes promises aux sprinters, il y aura un premier rendez-vous pour les favoris avec le contre-la-montre par équipes de Cholet qui favorisera grandement les équipes de rouleurs. Une étape plus calme vers Sarzeau suivra puis deux étapes potentiellement explosives où les coureurs retrouveront les routes vallonnées du Tour du Finistère dans un premier temps puis le désormais bien connu Mûr-de-Bretagne le lendemain, avec deux passages qui plus est. Après deux nouvelles étapes pour sprinters, les coureurs aborderont cette étape tant attendue de Roubaix avec ses 21,7 kilomètres pavés. À l’arrivée, les coureurs auront droit à un premier jour de repos bien mérité où les coureurs du général pourront souffler, à moins d’avoir déjà perdu trop de temps.

La deuxième semaine commence d’entrée de jeu avec un triptyque de haut vol. D’abord vers Le Grand-Bornand il y aura une ascension hors catégorie et trois montées classées en première catégorie, avec notamment la double ascension Col de Romme/Col de la Colombière, juste avant de redescendre vers l’arrivée. Le lendemain ce sera court avec seulement 108,5km mais l’étape entre Albertville et La Rosière promet une sacrée bataille, comme on a pu le voir lorsque le Critérium du Dauphiné a emprunté l’exact même tracé en juin dernier. Troisième gros morceau alpestre avec la traditionnelle arrivée de l’Alpe d’Huez après les ascensions de la Madeleine et la Croix de Fer, avec les très abruptes Lacets de Montvernier entre les deux. Le premier contact avec la montagne sera donc rude. S’en suivra une étape pour sprinters vers Valence et deux étapes aux reliefs accidenté avec tout d’abord la traditionnelle arrivée à Mende puis celle de Carcassonne via le Pic de Nore (1e catégorie).

La troisième semaine s’ouvrira elle aussi en beauté mais de manière plus progressive avec tout d’abord l’étape de Bagnères-de-Luchon, où l’arrivée sera jugée immédiatement au pied de la descente du Col du Portillon. Le lendemain, place à cet ovni du parcours du Tour : une étape de 65 kilomètres avec un départ arrêté “en grille”, type cyclo-cross, et les passages par Peyresourde puis par le Col du Val-Louron Azet avant une arrivée finale inédite au sommet du Col de Portet. Heureusement le lendemain les coureurs pourront souffler un peu vers Pau pour une étape relativement plate avant les deux derniers actes : L’étape vers Laruns, avec arrivée au pied de la descente de l’Aubisque et après être passé notamment par le Tourmalet, puis le chrono final vers Espelette qui proposera quatre côtes et des passages à 21%.

Globalement ce parcours est taillé pour une grande édition. Après une première semaine qui ne devrait pas être ennuyante avec en point d’orgue l’impressionnante étape des pavés, les étapes de montagne seront très denses, et notamment cette étape surprenante de 65 kilomètres (la dix-septième), dont plus de la moitié seront en ascension. Un seul contre-la-montre individuel mais surtout un parcours vraiment difficile. Tout est fait pour qu’il y ait du mouvement.

Les nouveautés seront aussi à l’honneur avec le passage par le Plateau des Glières (6 kilomètres à 11,2%) dont une partie de 2km n’est pas goudronnée (dixième étape). Un petit air de Colle delle Finestre qui devrait rappeler à Froome de bons souvenirs. Le passage par le Col de Romme (8,8km à 8,9%) avant de monter la Colombière, dans cette même dixième étape sera aussi une nouveauté. Le lendemain, la montée vers la récente station de ski de La Rosière sera bien évidemment une découverte, même si le Tour de l’Avenir l’a déjà révélée (avec la victoire de Guillaume Martin). Dans les Pyrénées l’étape de Saint-Lary-Soulan ne fera que 65 kilomètres mais offrira son lot de surprises, avec un Col de Peyresourde rallongé par le passage à Peyragudes (en faisant une montée de 14,9km à 6,7%) et surtout par cette arrivée inédite au Col de Portet. Il s’agit en fait de la montée de Saint-Lary-Soulan, mais à défaut de monter jusqu’à la station du Pla-d’Adet, les coureurs tourneront à droite. Résultat : une ascension de 16 km à 8,7%.

Enfin un chrono final relativement court et très escarpé dans le Pays Basque. Ce Tour 2018 semble promettre un grand spectacle !

À noter aussi le retour des bonifications. À l’arrivée seront distribuées les traditionnelles 10, 6 et 4 secondes de bonifications aux trois premiers mais il se tiendra aussi chaque jour sur les neuf premières étapes (à l’exception du contre-la-montre par équipes), un sprint bonification, attribuant 3, 2 et 1 secondes de bonification. Ce sprint sera distinct du sprint comptant pour le classement par point et n’attribuera aucun point. Lesdits sprints bonifications sont placés à des points stratégiques du parcours (à raison d’un par étape) pour dynamiter la course et faire que les favoris du classement général ou des prétendants au maillot jaune dans la première semaine passent à l’action là où on ne les attendraient pas forcément.

Favoris :

Ils sont bien nombreux les favoris… Chris Froome (Team Sky) et Tom Dumoulin (Sunweb) tenteront d’enchainer avec leurs bonnes performances du Giro tandis que du côté de Richie Porte (BMC), Nairo Quintana (Movistar), Vincenzo Nibali (Bahrain – Merida), Jakob Fuglsang (Astana), Mikel Landa (Movistar), Alejandro Valverde (Movistar), Adam Yates (Mitchelton – Scott), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Rigoberto Urán (EF Education First – Drapac p/b Cannondale)… on s’est préparé spécialement pour la grand messe de juillet. Tous ces coureurs ont d’ailleurs comme point commun d’avoir briller sur les courses de préparation en juin, à l’exception de Vincenzo Nibali (mais c’était pareil en 2014 quand il a gagné le Tour), et promettent donc d’être en grande forme sur ce Tour. Derrière il y a pléthore d’outsiders avec Bob Jungels (Quick Step), Steven Kruijswijk (LottoNL – Jumbo), Bauke Mollema (Trek – Segafredo), Daniel Martin (UAE Team – Emirates), Ilnur Zakarin (Katusha – Alpecin), Rafal Majka (Bora – Hansgrohe) et bien sûr tout le monde attend de voir ce que Primož Roglič (LottoNL – Jumbo) est capable de faire. Grand show d’attaques en perspective.

Au rang des sprinteurs aussi, les meilleurs sont là. Seul Elia Viviani (Quick-Step), le coureur qui a le plus gagné cette saison, manque à l’appel. Il est remplacé dans la formation belge par Fernando Gaviria, vainqueur de quatre étapes sur le Giro 2017. Son duel avec Marcel Kittel (Katusha), qui avait lui remporté cinq étapes du Tour l’an dernier sous les couleurs de la Quick – Step avant d’être transféré, est très attendu. Le duel entre ces deux purs sprinteurs sera notamment arbitré par le triple champion du monde Peter Sagan (Bora). Ces trois-là font face à une kyrielle d’outsiders ambitieux : Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo), très en forme depuis le début de saison, Mark Cavendish (Dimension Data), à quatre unités du record de victoires d’étapes d’Eddy Merckx (30 contre 34), ou encore Alexander Kristoff (UAE), le champion d’Europe. D’autres sprinteurs, plus polyvalents, comme Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Michael Matthews, le maillot vert de la dernière édition du Tour, seront redoutables sur les arrivées de costauds.

 Cartes et profils :

Liste des partants :

Team Sky
1 FROOME Christopher
2 BERNAL Egan Arley
3 CASTROVIEJO Jonathan
4 KWIATKOWSKI Michal
5 MOSCON Gianni
6 POELS Wout
7 ROWE Luke
8 THOMAS Geraint

Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale
11 URAN Rigoberto
12 CLARKE Simon
13 CRADDOCK Lawson
14 MARTINEZ Daniel Felipe
15 PHINNEY Taylor
16 ROLLAND Pierre
17 SCULLY Thomas
18 VANMARCKE Sep

AG2R La Mondiale
21 BARDET Romain
22 DILLIER Silvan
23 DOMONT Axel
24 FRANK Mathias
25 GALLOPIN Tony
26 LATOUR Pierre
27 NAESEN Oliver
28 VUILLERMOZ Alexis

Team Sunweb
31 MATTHEWS Michael
32 DUMOULIN Tom
33 ARNDT Nikias
34 GESCHKE Simon
35 HAGA Chad
36 ANDERSEN Søren Kragh
37 TEN DAM Laurens
38 THEUNS Edward

Team Fortuneo – Samsic
41 BARGUIL Warren
42 BOUET Maxime
43 GESBERT Elie
44 HARDY Romain
45 LEDANOIS Kevin
46 MOINARD Amaël
47 PICHON Laurent
48 VACHON Florian

Bahrain Merida Pro Cycling Team
51 NIBALI Vincenzo
52 COLBRELLI Sonny
53 HAUSSLER Heinrich
54 IZAGIRRE Gorka
55 IZAGIRRE Ion
56 KOREN Kristijan
57 PELLIZOTTI Franco
58 POZZOVIVO Domenico

Mitchelton-Scott
61 YATES Adam
62 BAUER Jack
63 DURBRIDGE Luke
64 HAYMAN Mathew
65 HEPBURN Michael
66 HOWSON Damien
67 IMPEY Daryl
68 NIEVE Mikel

Movistar Team
71 QUINTANA Nairo
72 AMADOR Andrey
73 BENNATI Daniele
74 ERVITI Imanol
75 LANDA Mikel
76 ROJAS José Joaquín
77 SOLER Marc
78 VALVERDE Alejandro

BMC Racing Team
81 PORTE Richie
82 BEVIN Patrick
83 CARUSO Damiano
84 GERRANS Simon
85 KÜNG Stefan
86 SCHAR Michael
87 VAN AVERMAET Greg
88 VAN GARDEREN Tejay

UAE-Team Emirates
91 MARTIN Daniel
92 ATAPUMA John Darwin
93 DURASEK Kristijan
94 FERRARI Roberto
95 KRISTOFF Alexander
96 MARCATO Marco
97 SUTHERLAND Rory
98 TROIA Oliviero

Quick-Step Floors
101 ALAPHILIPPE Julian
102 DECLERCQ Tim
103 GAVIRIA Fernando
104 GILBERT Philippe
105 JUNGELS Bob
106 LAMPAERT Yves
107 RICHEZE Ariel Maximiliano
108 TERPSTRA Niki

BORA – hansgrohe
111 SAGAN Peter
112 BODNAR Maciej
113 BURGHARDT Marcus
114 MAJKA Rafael
115 MÜHLBERGER Gregor
116 OSS Daniel
117 POLJANSKI Pawel
118 PÖSTLBERGER Lukas

Astana Pro Team
121 FUGLSANG Jakob
122 FRAILE Omar
123 GRUZDEV Dmitriy
124 HANSEN Jesper
125 KANGERT Tanel
126 CORT NIELSEN Magnus
127 SANCHEZ Luis Leon
128 VALGREN Michael

Team Dimension Data
131 CAVENDISH Mark
132 BOASSON HAGEN Edvald
133 JANSE VAN RENSBURG Reinardt
134 PAUWELS Serge
135 RENSHAW Mark
136 SLAGTER Tom-Jelte
137 THOMSON Jay Robert
138 VERMOTE Julien

Team Katusha – Alpecin
141 ZAKARIN Ilnur
142 BOSWELL Ian
143 KIŠERLOVSKI Robert
144 KITTEL Marcel
145 KOCHETKOV Pavel
146 MARTIN Tony
147 POLITT Nils
148 ZABEL Rick

Groupama – FDJ
151 DÉMARE Arnaud
152 GAUDU David
153 GUARNIERI Jacopo
154 LE GAC Olivier
155 LUDVIGSSON Tobias
156 MOLARD Rudy
157 SINKELDAM Ramon
158 VICHOT Arthur

Team LottoNL-Jumbo
161 KRUIJSWIJK Steven
162 GESINK Robert
163 GROENEWEGEN Dylan
164 JANSEN Amund Grondahl
165 MARTENS Paul
166 ROGLIC Primoz
167 ROOSEN Timo
168 TOLHOEK Antwan

Lotto Soudal
171 GREIPEL André
172 BENOOT Tiesj
173 DE BUYST Jasper
174 DE GENDT Thomas
175 KEUKELEIRE Jens
176 MARCZYNSKI Tomasz
177 SIEBERG Marcel
178 VANENDERT Jelle

Direct Energie
181 CALMEJANE Lilian
182 BOUDAT Thomas
183 CHAVANEL Sylvain
184 COUSIN Jérôme
185 GAUDIN Damien
186 GRELLIER Fabien
187 SICARD Romain
188 TAARAMÄE Rein

Trek – Segafredo
191 MOLLEMA Bauke
192 BERNARD Julien
193 DE KORT Koen
194 DEGENKOLB John
195 GOGL Michael
196 GRMAY Tsgabu
197 SKUJINS Tom
198 STUYVEN Jasper

Cofidis, Solutions Crédits
201 LAPORTE Christophe
202 CLAEYS Dimitri
203 EDET Nicolas
204 HERRADA Jesús
205 NAVARRO Daniel
206 PEREZ Anthony
207 SIMON Julien
208 TURGIS Anthony

Wanty – Groupe Gobert
211 MARTIN Guillaume
212 DEGAND Thomas
213 DUPONT Timothy
214 MINNAARD Marco
215 OFFREDO Yoann
216 PASQUALON Andrea
217 SMITH Dion
218 VAN KEIRSBULCK Guillaume

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour des Alpes : Tao Geoghegan Hart ouvre le bal

Une étape explosive pour commencer. Avec deux ascensions de Hinterthiersee (2km à 9,9%), à 26 …

21 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.