Wout van Aert : « Cette victoire me fait beaucoup de bien »

Ce n’est pas un cyclo-cross de premier plan, il n’appartient à aucun des grands circuits de la discipline et les tous meilleurs crossmen n’étaient pas présents. Mais qu’importe, Wout van Aert prend tout. Dans une saison où il doit bien souvent ronger son frein derrière l’intouchable Mathieu van der Poel, et donc se contenter de la deuxième marche du podium, il ne faut pas attendre du triple champion du monde qu’il crache sur son succès du jour à Bredene. Son deuxième seulement dans cet exercice 2018-2019.

Qui plus est, le futur coureur de Jumbo-Visma était double tenant du titre à Bredene (trois fois vainqueur au total, ndlr), et il avait l’occasion de devenir le recordman de succès sur l’épreuve devant un certain Sven Vanthourenhout. “Avant la course, j’ai reçu un message de Sven, a-t-il d’ailleurs expliqué dans son interview d’après-course. Il voulait simplement s’assurer que j’allais battre son record. Je lui ai fait comprendre que je n’avais jamais perdu ici. Je pense qu’il avait peur avant la course.”

Les premières minutes n’ont pourtant pas été complètement rassurantes pour le porteur du maillot arc-en-ciel, quelque peu chahuté au départ. Mais il a ensuite progressivement mis en route et mis les gaz pour de bon peu après la mi-course : “Au départ, je n’ai pas réussi à me mettre immédiatement sur les pédales et j’ai perdu quelques places. Plus tard, pendant l’accélération d’Adams, je me suis retrouvé au sol. La surface était très glissante et ma roue avant s’est soudainement envolée. J’ai perdu du temps, mais rien de grave. La victoire d’aujourd’hui me fait beaucoup de bien. Cela faisait longtemps que je n’avais pas gagné et le maillot que je porte n’est pas là pour être toujours “en chasse”. Cela fait du bien de jeter ses mains en l’air à nouveau.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.