Cyclo-cross – Brico-cross#5 (Essen) : Laurens Sweeck sans concurrence

Victoire en solitaire et haut la main pour Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice) qui a dominé la course. Attaquant un peu après 20′ de course, Sweeck n’a jamais plus souffert de la concurrence. Derrière ça a été une course groupée mais pour la deuxième place. C’est la deuxième victoire de Sweeck cette saison après une manche de la Toi Toi Cup. La semaine dernière il avait terminé second du Zilvermeercross. Gianni Vermeersch (Steylaerts – 777) est deuxième de la course du jour et David van der Poel (Corendon – Circus) complètent le podium.

Tim Merlier (Crelan – Charles) est le premier à prendre la course en main après le départ. Il est remplacé un temps en tête de groupe par David van der Poel (Corendon – Circus) mais le Belge reprend rapidement le contrôle. Il faut dire que Merlier est l’un des rares capable de passer les planches sur le vélo avec Tom Meeusen (Corendon – Circus), mais ce dernier a complètement raté son départ. Un groupe se constitue rapidement en tête de course avec Melier, D. van der Poel, Jim Aernouts (Telenet – Fidea), Daan Soete (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice), Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice) et Gianni Vermeersch (Steylaerts – 777) mais au milieu du deuxième tour, de nombreux coureurs parviennent à faire la jonction. on se retrouve avec un petit peloton en tête.

Sur ce circuit rapide typé BMX, Jim Aernouts prend la tête des opérations. Sous son impulsion, un quatuor se forme avec Sweeck, Soete et Vermeersch. Van der Poel est lui seul en chasse. C’est alors que Laurens Sweeck passe à l’attaque. On est à un peu plus de 20 minutes de course. Le Belge fait une belle différence. Derrière lui, à déjà près de 10”, se forme un groupe avec Aernouts, Soete, Vermeersch, van der Poel, Kevin Pauwels (Marlux – Bingoal) et Jens Adams (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice).

À la demie heure de course la situation est figée, Sweeck ayant une solide avance, mais Gianni Vermeersch, alors en deuxième position du groupe de poursuite, tombe dans un virage à 360°. Il emmène avec lui Jens Adams qui finit lui-même dans sa chute par déstabiliser Jim Aernouts. Le groupe de poursuite explose donc complètement. Pauwels se retrouve premier poursuivant, seul, puis on retrouve van der Poel. Derrière c’est en ordre dispersé et en passe d’être repris par d’autres poursuivants.

Sweeck continue son cavalier seul alors que derrière, un regroupement s’opère mais il y a eu des changements dans la composition de ce groupe de huit coureurs désormais : D. van der Poel, Soete, Aernouts, Pauwels, Vermeersch et on retrouve aussi désormais Merlier, qui s’est refait une santé, Tom Meeusen et Thijs Aerts (Telenet – Fidea). À 2 tours de l’arrivée, Sweeck compte quasiment 50” d’avance. La bataille pour la deuxième place fait rage dans le groupe de poursuite et Jim Aernouts est le premier à accélérer l’allure. Il est suivi par Gianni Vermeersch. Les deux font l’écart mais Aernouts ne parvient pas à prendre l’avantage sur Vermeersch. Alors que les deux coureurs pensaient se disputer la deuxième place, un troisième larron vient s’ajouter : David van der Poel.

Laurens Sweeck s’impose sans avoir inquiété. Pour la deuxième place, au passage des stands, les trois coureurs en lice se livrent un véritable sprint avant d’aborder la partie technique. Vemeersch en ressort en tête et même s’il devra tout donner pour conserver sa position jusqu’à la ligne, c’était la bonne stratégie. Vermeersch prend la deuxième place finale et David van der Poel fait le sprint à Jim Aernouts pour obtenir la dernière marche du podium.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Katusha devient sponsor titre de l’équipe féminine Bigla

Katusha Sports se relance dans le cyclisme féminin. Après le rachat de sa licence WorldTour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.