EN DIRECT
© ASO

Vuelta 2019 : Le parcours officiellement présenté

Habituellement présenté en janvier, le Tour d’Espagne a décidé cette fois-ci d’annoncer son parcours en décembre. Et il était particulièrement attendu car à la différence du Giro ou du Tour, peu de détails sur la Vuelta 2019 ont filtré jusque là. Il y aura bien huit arrivées au sommet dont cinq inédites, soit une de plus que ce qui était escompté. La première semaine proposera déjà quatre arrivées au sommet dont deux en altitude. S’il n’y a pas de grande surprise, l’étape en Andorre sera 100% andorrane contrairement à ce que l’on imaginait. Ce qui explique que les coureurs iront bien à Pau le soir de cette étape pour y passer le jour de repos. Comme prévu aucune étape ne dépasse les 200 kilomètres. 

Ce sera donc un contre-la-montre par équipes qui ouvrira ce Tour d’Espagne. 18 kilomètres au départ des Salinas de Torrevieja comme prévu et arrivée dans la ville. Le lendemain, les coureurs auront déjà à faire à un final un peu corsé autour de Calp avec passage, à 24 kilomètres de l’arrivée, par l’Alto de Puig Llorença, qui n’est autre que la première partie de l’ascension de Cumbre del Sol. Les deux étapes suivantes seront plutôt destinées aux sprinteurs même si en Espagne, rien n’est jamais si sûr à ce sujet. Le premier gros morceau sera pour la cinquième étape avec l’arrivée inédite de l’Alto de Javalambre : 12 kilomètres à 7% avec un sommet culminant à 1950m. d’altitude. Le lendemain, on sera loin de ces altitudes mais il faudra tout de même composer avec cinq derniers kilomètres à 5 ou 6%. Vendredi, repecho typique à l’Espagnol à Mas de la Costa, en bord de mer où le vent pourrait aussi jouer un rôle. Pas d’explications entre favoris prévue le samedi à Igualada mais le parcours ne sera pas de tout repos non plus. Pas sûr que les sprinteurs passent au travers. La dernière étape de cette première semaine, 100% andorrane, moins de 100 kilomètres, proposera comme promis Ordino, La Gallina, la Comella, l’Engolasters, 4 kilomètres de chemin de terre et enfin le final vers Cortals d’Encamp. Probablement l’étape reine de cette Vuelta.

Après une journée de repos à Pau, les coureurs auront droit à 36,1 kilomètres de contre-la-montre individuel (tracé différent du Tour de France donc). En direction d’Urdax-Dantxarinea le lendemain, ce devrait être une étape pour baroudeurs avec un final qui rappellera celui de 2016 où Valerio Conti s’était imposé. Vers Bilbao ensuite la route ne sera pas plate et les baroudeurs seront de nouveau à l’honneur. Le vendredi de cette deuxième semaine, ce sera le monstre : Los Machucos et ses terribles pentes jusqu’à 28%. Les sprinteurs auront enfin leur mot à dire le lendemain à Oviedo. S’en suivra les deux étapes asturiennes que nous avions déjà décrit avec la montée de l’Alto de Acebo (9,8km à 8,2%), bien connu du Tour des Asturies puis le lendemain la Cubilla (20km à 5%). Jour de repos à Burgos ensuite.

La troisième semaine débutera par une étape de transition entre Aranda de Duero et Guadalaja. Après ça, ce sera “déjà” la dernière grande explication entre leaders dans la Sierre de Guadarrama, là même où Fabio Aru avait renversé La Vuelta 2015 et Tom Dumoulin la veille de l’arrivé à Madrid. L’étape est d’ailleurs quasiment identique avec la Navacerrada (9,4km à 6,6%), le Puerto de la Morcuera (11,5 km à 5,4%), une boucle pour faire demi-tour, puis le Puerto de la Morcuera de nouveau mais dans l’autre sens (10,4km à 6,6%) et le Puerto de Cotos (11km à 5,3%) qui n’est autre que la Navacerrada en sens inverse. L’arrivée n’est pas à Cercedilla comme en 2015 mais un peu plus loin, à Becerril de la Sierra. À Tolède, les sprinteurs auront leur chance… s’ils ont survécu. L’explication finale aura donc lieu la veille de l’arrivée dans la Sierra de Gredos comme attendu. Ça commencera à grimper quasiment d’entrée avec le Puerto de Pedro Bernardo (1e catégorie), puis ce sera en dents de scie jusqu’au difficile Puerto de la Peña Negra. C’est sans doute là que les dernières opérations seront possibles. Au sommet il restera encore 34 kilomètres mais sur un terrain jamais plat et avec un final au sommet de l’Alto de Gredos (3e catégorie). L’étape de Madrid partira elle de Fuenlabrada.

À LIRE SUR LE SUJET > Tour d’Espagne 2019 : Les spécificités du parcours

La carte générale  : 

Les étapes :

Date
Etape Départ Arrivée Remarques
Samedi 24 août 1e étape Salinas de Torrevieja  Torrevieja CLM/équipes de 18km 
Dimanche 25 août 2e étape Benidorm  Calpe 193km, final accidenté
Lundi 26 août 3e étape Ibi. Ciudad del Juguete  Alicante  186km, étape pour sprinteurs
Mardi 27 août 4e étape Cullera  El Puig  177km, étape pour sprinteurs
Mercredi 28 août 5e étape L’Eliana Observatorio Astrofísico de Javalambre  165,6km, première arrivée au sommet (10,6km à 7,5%, sommet à 1950m. d’altitude)
Jeudi 29 août 6e étape Mora de Rubielos Ares del Maestrat 196,6km, arrivée au sommet (3e catégorie)
Vendredi 30 août 7e étape Onda Mas de la Costa 182,4km, arrivée au sommet  (1e catégorie)
Samedi 31 août 8e étape Valls Igualada 168km, une ascensoin dans le final
Dimanche 1e septembre 9e étape  Andorra la Vella  Cortals d’Ecnamp 96,6km, arrivée au sommet 
Lundi 2 septembre Repos      À Pau
Mardi 3 septembre 10e étape  Jurançon  Pau CLM individuel de 36,1km
Mercredi 4 septembre 11e étape Saint Palais Urdax-Dantxarinea 169km 
Jeudi 5 septembre 12e étape Circuito de Navarra  Bilbao  175km
Vendredi 6 septembre 13e étape Bilbao  Los Machucos. Monumento Vaca Pasiega 167,3km, arrivé au sommet
Samedi 7 septembre 14e étape San Vincente de la Barquera Oviedo 189km
Dimanche 8 septembre 15e étape  Tineo Santuario del Acebo 159km, arrivée au sommet
Lundi 9 septembre 16e étape  Pravia Alto de la Cubilla. Lena   155km, arrivée au sommet
Mardi 10 septembre Repos      À Burgos
Mercredi 11 septembre 17e étape Aranda de Duero  Guadalajara  199,7km
Jeudi 12 septembre 18e étape Colmenar Viejo Becerril de la Sierra 180,9km, étape de la Sierre de Guadarrama mais sans arrivée au sommet
Vendredi 13 septembre 19e étape Ávila Toledo  163,4km
Samedi 14 septembre 20e étape Arenas de San Pedro Plataforma de Gredos 189km, étape de  la Sierra de Gredos, arrivée au sommet (3e catégorie)
Dimanche 15 septembre 21e étape  Fuenlabrada  Madrid  105,6km

Total : 3 272,2 km

Les profils : 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Vuelta : Miguel Angel Lopez super-combatif !

Miguel Angel Lopez sera bien présent sur le podium, ce dimanche à Madrid. Cinquième du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.