© ASO / PHOTO GOMEZSPORT 2019

Primoz Roglic : « C’était une leçon pour nous tous, aujourd’hui nous avons très bien couru »

Primoz Roglic file tout droit vers le sacre à Madrid. Ce jeudi encore, le maillot rouge s’est montré intraitable sur la route de la dix-huitième étape de la Vuelta. Deuxième à Becerril de la Sierra derrière Sergio Higuita, le dernier rescapé de l’échappée, le Slovène a conforté sa marge sur ses rivaux. A trois étapes du terme de l’épreuve, Alejandro Valverde pointe à 2’50”, Nairo Quintana à 3’31”. Après s’être classé quatrième du Tour de France 2018 puis troisième du Giro cette saison, le Slovène semble s’envoler, à 29 ans, vers le gain de son premier Grand Tour.

Lire aussi > Le classement des favoris : Quintana et Pogacar concèdent une minute

Tout n’a pourtant pas été facile ce jeudi, notamment lorsque Miguel Angel Lopez a déclenché les hostilités à soixante kilomètres du but. « C’était forcément dur, mais j’avais toujours Powless à l’avant de la course. Je n’étais pas vraiment seul et, une nouvelle fois, l’équipe a réalisé une solide performance, se réjouissait-il après avoir enfilé son neuvième maillot rouge. Pour moi, c’était parfait de pouvoir suivre les meilleurs. En somme, c’était une bonne journée pour l’équipe. »

Une belle étape qui intervient après le coup de chaud de la veille, lorsque toute la Jumbo-Visma se faisait piéger dans le vent sur la route de Guadalajara. « J’ai juste dit aux gars que j’avais commis une erreur. Je leur ai dit que j’étais reconnaissant du travail qu’ils avaient fait ensuite. Après, ce n’est jamais la faute d’un seul coureur. C’était une leçon pour nous tous et aujourd’hui nous avons parfaitement couru. C’était très bien. »

L’intégralité de sa réaction (en anglais) : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.