EN DIRECT
(c) Jean-Claude Faucher

Tour d’Andalousie : Matteo Trentin s’impose sur le fil

Après le coup de force de Tim Wellens la veille, le Tour d’Andalousie se poursuivait ce jeudi par une longue étape. 216,5 kilomètres étaient au programme avec une arrivée à Torredonjimeno au sommet d’une côte de 5,6 kilomètres à 2,7%. Pas de quoi éliminer les sprinteurs qui se disputent la victoire sur un sprint massif. Le champion d’Europe Matteo Trentin règle l’emballage d’un boyau devant Danny van Poppel et Ivan Garcia Cortina.
En ce qui concerne le classement général, Tim Wellens n’a pas été inquiété et conserve la tunique de leader. Les écarts sont inchangés pour les coureurs du top 10. 

Le départ du jour est assez lent. La première attaque est la bonne pour Kevin Van Melsen (Wanty-Groupe Gobert) et Umberto Orsini (Bardiani). Les deux hommes attaquent après trois kilomètres et le peloton laisse filer. Voyant l’inertie des favoris, quatre coureurs se lancent à la chasse du duo. Alexandr Kulikovskiy (Gazprom), Mattia Viel (Androni), Juan Antonio Lopez-Cozar (Euskadi Murias) et Dzmitry Zhyhunou (Fundacion Euskadi) effectuent rapidement la jonction pour créer un groupe de six en tête de course. L’échappée prend très rapidement une marge confortable : 6’20” après moins de trente kilomètres. Le peloton laisse encore un peu filer, ce qui permet aux six attaquants de porter leur avance au-delà des sept minutes après 35 kilomètres.

La formation Lotto Soudal du leader de la course Tim Wellens siffle la fin de la récréation à 170 kilomètres du but. C’est le début d’une lente et progressive baisse de l’écart entre la tête de course et le peloton. L’équipe belge est ensuite aidée par les formations Mitchelton-Scott et Jumbo-Visma. On voit notamment le vainqueur de la dernière Vuelta Simon Yates rouler pour le compte de Matteo Trentin.

A 75 kilomètres du but, il n’y a plus que 3’35” d’écart entre l’échappée et le peloton. Les six hommes de tête s’entendent bien, mais sont impuissants face au retour progressif des favoris du jour. A chaque coup d’accélérateur, le peloton reprend une minute aux fuyards, ce qui ne laisse pas de doute sur l’issue de leur tentative. Au pied de la première bosse du jour, l’Alto de Porcuna (4,3km à 4,9%), ils n’ont plus qu’une minute d’avance.

Les six coureurs échappés tentent de se jouer le GPM, mais n’y parviennent pas. Ils sont repris par le train Mitchelton-Scott à quelques encablures du sommet. Reste alors 25 kilomètres à couvrir pour le peloton regroupé. Simon Yates et Esteban Chaves se partagent le travail et emmènent le peloton jusqu’à l’emballage. Une seule tentative vient perturber le peloton. Elle est l’œuvre de Jorge Cubero (Burgos-BH), à cinq kilomètres du but. L’Andalou veut briller sur ses terres, mais les équipiers de sprinteurs le ramènent rapidement à la raison. La victoire ne peut alors plus échapper aux coureurs les plus rapides du peloton.

Ivan Garcia Cortina lance son effort de très loin, dès le début de la ligne droite finale. Il fait illusion jusque dans les tous derniers mètres, mais Matteo Trentin le dépasse sur la ligne pour signer sa deuxième victoire de la saison. Danny van Poppel est lui devancé d’un boyau par le champion d’Europe. Cortina doit se contenter de la troisième place. Les trois hommes sont arrivés au coude à coude.

Le classement de la deuxième étape :
1. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) en 5h55’28”
2. Danny van Poppel (Jumbo-Visma) t.m.t.
3. Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida)
4. Enrique Sanz (Euskadi-Murias)
5. Manuel Belleti (Androni)
6. Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert)
7. Jonas Van Genechten (Vital Concept-B&B Hotels)
8. Edward Planckaert (Sport Vlaanderen-Baloise)
9. Vincenzo Albanese (Bardiani)
10. Michael Van Staeyen (Roompot-Charles)

Le classement général après la deuxième étape : 
1. Tim Wellens (Lotto Soudal) en 10h19’40”
2. Jakob Fuglsang (Astana) à 5″
3. Jack Haig (Mitchelton-Scott) m.t.
4. Ion Izagirre (Astana) m.t.
5. Marco Canola (Nippo Vini Fantini) à 9″
6. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) m.t.
7. Aleksandr Vlasov (Gazprom) m.t.
8. Pello Bilbao (Astana) m.t.
9. Antwan Tolhoek (Jumbo-Visma) m.t.
10. Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) à 13″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

David De La Cruz sur les tablettes de la Movistar

Après Enric Mas, Movistar se serait positionnée sur un autre coureur espagnol. Selon l’édition du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.