(c) VCV

Tour de la communauté de Valence : L’étape pour Adam Yates, le maillot pour Ion Izagirre

La quatrième étape, dite reine, du Tour de la communauté de Valence, ce samedi, s’est résumée à une course de côte entre les favoris. Dans cette configuration, ce sont Adam Yates (Mitchelton-Scott) et Ion Izagirre (Astana) qui en sont ressortis comme les grands gagnants. Le Britannique s’est offert l’étape au sommet d’Alcala-Alcocebre après avoir usé de son explosivité dans les derniers hectomètres, résistant même au champion du monde Alejandro Valverde (Movistar), qui a dû se contenter de la deuxième place. Ion Izagirre (Astana) a lui terminé quatrième, dans la roue de son coéquipier Pello Bilbao, à trois petites secondes du vainqueur du jour. Grâce à son excellent chrono du premier jour, le Basque prend ainsi les rênes du général aux dépens d’Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), qui n’a pas été en mesure de conserver son maillot jaune sur les pentes très exigeantes proposées ce samedi.

Dans cette étape reine du Tour de la communauté de Valence, près de 45 minutes sont nécessaires avant qu’une échappée puisse vraiment se développer. Elle est initiée par Silvan Dillier (AG2R-La Mondiale) et Joao Rodrigues (W52-FC Porto), qui sont pris en chasse par le porteur du maillot de meilleur grimpeur, Diego Rubio (Burgos-BH). Le peloton se désintéresse du trio, mais pour autant, les deux premiers protagonistes mènent la vie dur à l’Espagnol pendant près de vingt minutes. Celui-ci navigue à 20-30 secondes pendant plusieurs kilomètres avant que Dillier et Rodrigues ne décident finalement de l’attendre. C’est donc le cas après quasiment 40 kilomètres de course. Le trio obtient très vite trois minutes d’avance et s’en va aborder les premières difficultés du jour. Alors que Dimension Data contrôle tranquillement derrière, Diego Rubio profite naturellement de sa présence en tête pour consolider et confirmer son leadership au classement de la montagne. Pourtant, après la mi-course et le ravitaillement, lorsque se présente l’avant-dernier col du jour, celui de La Serratella, c’est bien lui qui est décroché au sein de l’échappée. Dillier et Rodrigues continuent ensemble et passent le sommet, à 50 kilomètres de l’arrivée, avec un écart réévalué à quatre minutes sur le peloton où la Dimension Data imprime un tempo tout juste correct.

Cela profite donc aux deux hommes de tête, qui collaborent du mieux possible pour espérer ravir la victoire. Mais à 30 kilomètres de l’arrivée, Rodrigues est décroché à la pédale par Dillier, qui devient ainsi l’unique rescapé de l’échappée. Très costaud, le Suisse impressionne avec son coup de pédale et passe même la banderole des vingt dernières bornes avec 3’30 d’avance sur le paquet, où Mitchelton-Scott s’est décidée à mettre un homme à rouler. Dans les kilomètres qui suivent, Bahrain-Merida se joint également à la poursuite et Dillier doit alors concéder beaucoup de temps. À 10 bornes de la ligne, soit à 6 kilomètres du pied de la bosse, son avance est réduite à 2’30. Finalement, au moment d’entamer l’explosive ascension d’Alcala-Alcocebre (3,7 km à 9%), le coureur d’AG2R-La Mondiale ne compte plus qu’une petite minute d’avance. Dès lors, ses espoirs s’envolent. D’autant que la Movistar vient imprimer un gros rythme dès le pied. Les premières attaques ne tardent pas à survenir, dont celle du champion du monde Alejandro Valverde (Movistar), qui provoque un premier écrémage. Boasson Hagen revient une première fois au train, puis une temporisation profite à Merhawi Kudus (Astana) qui s’en va cueillir et déposer Dillier, à près de deux kilomètres du sommet.

Ca revient toutefois fort derrière l’Erythréen, et notamment après une offensive d’Adam Yates (Mitchelton-Scott). Le Britannique opère une grosse sélection et seuls Ion Izagirre, Pello Bilbao (Astana), Sergio Higuita (Fundacion Euskadi), Alejandro Valverde (Movistar), Jack Haig (Mitchelton-Scott), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Dan Martin (UAE Team Emirates), Jesus Herrada (Cofidis) et Ben Hermans (Israel Cycling Academy) s’accrochent. Ce groupe d’une dizaine coureurs franchit la flamme rouge roue dans roue. Ca se regarde alors l’espace de quelques secondes et Jesus Herrada tente d’en profiter pour se faire la malle. Cela ne trompe pas Adam Yates, qui saute immédiatement dans sa roue. Le Britannique temporise quelques instants dans l’ombre de l’Espagnol puis place une vraie accélération à 150 mètres du but. Il décroche immédiatement tous ses concurrents, dont Valverde, qui ne réagit donc qu’avec un temps de retard. Mais Adam Yates résiste dans les derniers mètres et s’en va décrocher la victoire. Valverde échoue sur ses talons tandis que Bilbao et Izagirre arrivent 2-3 secondes plus tard. Cela permet à Izagirre d’enfiler le maillot de leader à la veille de l’arrivée finale.

Classement de la quatrième étape

1 Adam Yates (Mitchelton-Scott)
2 Alejandro Valverde (Movistar)
3 Pello Bilbao (Astana) à 0’02
4 Ion Izagirre (Astana) à 0’03
5 Dan Martin (UAE-Team Emirates) à 0’04
6 Sergio Higuita (Fundación Euskadi) à 0’05
7 Jesús Herrada (Cofidis, Solutions Crédits) à 0’12
8 Jack Haig (Mitchelton-Scott) à 0’17
9 Ben Hermans (Israel Cycling Academy) à 0’25
10 Luis León Sánchez (Astana) à 0’42

Général après la quatrième étape

1 Ion Izagirre (Astana)
2 Alejandro Valverde (Movistar) à 0’07
3 Pello Bilbao (Astana) m.t
4 Dan Martin (UAE-Team Emirates) à 0’16
5 Dylan Teuns (Bahrain Merida) à 0’18
6 Jesús Herrada (Cofidis) à 0’29
7 Jack Haig (Mitchelton-Scott) à 0’33
8 Adam Yates (Mitchelton-Scott) à 0’34
9 Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) à 0’46
10 Rui Costa (UAE-Team Emirates) à 0’48

Plus d’informations à venir… 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 18e étape (Méribel>La Roche-sur-Foron)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.