(c) UAE Tour

UAE Tour : Elia Viviani prend sa revanche

Un sprint massif a conclu la cinquième étape du UAE Tour, ce jeudi, au terme de 181 kilomètres entre Flag Island et Khor Fakkan. Une échappée a bien tenté sa chance sur le parcours plat du jour, mais a été reprise à 30 kilomètres de la ligne. A l’arrivée, Elia Viviani a réglé l’emballage devant Fernando Gaviria et Marcel Kittel. Deuxième de la première étape en ligne derrière Gaviria, le champion d’Italie a cette fois réussi à remonter son rival colombien dans les derniers mètres. Il signe déjà sa troisième victoire de la saison.
La situation est inchangée en ce qui concerne le classement général. Primoz Roglic conserve donc le maillot de leader, à deux journées de la fin de l’épreuve. 

Le peloton laisse filer un groupe de cinq dès les premiers hectomètres de course. Charles Planet, Fabio Calabria (Novo Nordisk), Stepan Kuriyanov, Sergey Shilov et Anton Vorobyev (Gazprom) forment l’échappée du jour. Ils prennent rapidement une marge supérieure à quatre minutes, ce qui permet à Planet et Kuriyanov, échappés chaque jour depuis le départ, de continuer leur bataille des sprints intermédiaires. Placé en tout début de parcours, le premier d’entre eux voit le Français devancer le Russe. Derrière, le peloton s’organise et réduit rapidement l’écart avant de contrôler dans un premier temps. Les cinq échappés comptent 2’45” d’avance à 100 kilomètres de Khor Fakkan.

Le peloton remet un coup d’accélérateur à 70 unités de la ligne pour ramener la tête de course à 1’50”. La Lotto Soudal de Caleb Ewan, vainqueur la veille, dicte le train pour son sprinteur de poche. Sans suspense, l’écart continue de fondre sous l’impulsion des équipes de sprinteurs. La marge de l’échappée tombe sous la minute à 40 kilomètres de l’arrivée, avant que les cinq courageux du jour ne se fassent reprendre à 31 unités du but. Une fois la jonction effectuée, le peloton contrôle tranquillement et empêche toute attaque dans l’attente du sprint massif attendu.

L’allure s’accélère dans les dix derniers kilomètres lorsque les équipes de sprinteurs se disputent les premières positions du peloton. La Bahrain-Merida de Phil Bauhaus est notamment très active. A moins de quatre kilomètres de l’arrivée, Marc Sarreau (Groupama-FDJ) perd toute chance sur chute alors qu’il était en train de se faire remonter par son équipe. C’est finalement Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) qui règle l’emballage d’un boyau devant Fernando Gaviria (UAE) et Marcel Kittel (Katusha). Battu par le Colombien lors de la première étape en ligne, le champion d’Italie prend une belle revanche. Une nouvelle fois lancé parfaitement par Alexander Kristoff, Gaviria n’a cette fois pas pu résister au magnifique retour de Viviani.

Le classement de la cinquième étape : 
1. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) en 4h48’59”
2. Fernando Gaviria (UAE) t.m.t.
3. Marcel Kittel (Katusha)
4. Sam Bennett (Bora)
5. Reinardt Janse van Rensburg (Dimension Data)
6. Phil Bauhaus (Bahrain-Merida)
7. Kristoffer Halvorsen (Sky)
8. Jakub Mareczko (CCC)
9. Cees Bol (Sunweb)
10. Max Walscheid (Sunweb)

Le classement général après la cinquième étape :
1. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en 18h54’09”
2. Alejandro Valverde (Movistar) à 21″
3. David Gaudu (Groupama-FDJ) à 38″
4. Emanuel Buchmann (Bora) à 46″
5. Wilco Kelderman (Sunweb) à 54″
6. Dan Martin (UAE) à 1’01”
7. Tom Dumoulin (Sunweb) à 1’04”
8. Victor De La Parte (Movistar) à 1’12”
9. James Knox (Deceuninck-Quick Step) à 1’14”
10. Davide Formolo (Bora) à 1’15”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.