© LaPresse - Ferrari / Paolone

Tour d’Abu Dhabi : Elia Viviani revient de loin

Elia Viviani (Quick Step) a été piégé par les bordures aujourd’hui mais cela ne l’a pas empêché de s’imposer sur cette deuxième étape du Tour d’Abu Dhabi. Malgré une grosse partie de manivelle débutée à 50 kilomètres de l’arrivée, tout s’est regroupé à un peu moins de 20 kilomètres du but. Viviani, qui avait pourtant figurait un moment dans un troisième peloton parvient à dominer largement ses adversaires. Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo) est deuxième et Pascal Ackermann (Bora – Hansgrohe) complète le podium. Viviani prend la tête du général.

Joey Rosskopf (BMC), Charles Planet (Novo Nordisk), Alexander Porsev (Gazprom – Rusvelo), Alessandro Tonelli (Bardinai – CSF) et Jaco Venter (Dimension Data) composent l’échappée matinale. Ils compteront jusqu’à 4′ d’avance mais le peloton veille. À 55 kilomètres de l’arrivée, ils ont encore 1’45, mais un peu plus loin, tout s’accélère soudainement.

À 47 kilomètres de l’arrivée, le peloton est revenu sur l’échappée en un rien de temps. Movistar, Katusha – Alpecin, Lotto – Soudal… font la cassure en tête du peloton. Celui-ci explose en trois groupes ! Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) est piégé dans un deuxième peloton avec Rafal Majka (Bora – Hansgrohe), Alexandre Geniez (AG2R La Mondiale). Dans un troisième peloton, on retrouve Elia Viviani (Quick Step), Domenico Pozzovivo (Bahrain – Merida), Tom Dumoulin (Sunweb)… À l’avant par contre on a notamment Alejandro Valverde (Movistar), bien protégé, Julian Alaphilippe (Quick Step), Ilnur Zakarin et Marcel Kittel (Katusha – Alpecin), André Greipel (Lotto – Soudal), Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo), Rohan Dennis (BMC) Caleb Ewan et Simon Yates (Mitchelton – Scott), Fabio Aru et Rui Costa (UAE Team Emirates), ce dernier prenant même des relais alors que derrière, dans le deuxième peloton qui a été repris par le troisième, Kristoff fait rouler deux de ses équipiers…

L’écart entre les deux pelotons est rapidement passé à 30 secondes. L’allure est extrêmement rapide et les kilomètres défilent mais après le panneau des 25 derniers kilomètres, ça ne relaie plus aussi fort à l’avant. Le deuxième peloton a cassé sous l’impulsion des équipiers de Kristoff, des Quick Step de Viviani et des Bora de Majka. Ils sont une petite trentaine à réussir tout doucement à revenir sur le premier peloton où on peine à trouver des volontaires pour prendre les relais. Les Sky, avec le revenant Luke Rowe, tentent de relancer mais derrière le deuxième peloton parvient à faire la jonction à 16,5km de l’arrivée. Les Movistar prennent alors le contrôle du premier groupe, les Quick Step remontent pour se placer tout comme les Bora.

Ça reste nerveux en tête de peloton. Sans parler des coureurs irrémédiablement lâchés, il reste un autre groupe d’une quinzaine d’unités un peu plus loin derrière. Il finira par faire la jonction à 7,5 kilomètres de l’arrivée. Tous les favoris semblent être rentrés à l’avant, que ce soit les sprinters ou les coureurs du général. Andrea Guardini (Bardiani – CSF) était avec le dernier groupe qui est rentré. On retrouve 60 à 70 coureurs à l’avant.

Les équipes se sont regroupées, et les trains se mettent en place. Sur les larges avenues d’Abu Dhabi, le peloton se divise en deux… une moitié sur la droite de la route et une autre moitié sur le côté gauche. Un peu avant la flamme rouge, les virages forcent le peloton à se réunifier. Les Quick Step mènent devant les LottoNL – Jumbo. Les Katusha – Alpecin qui menaient à 5 kilomètres de l’arrivée, ont complètement disparu. Pascal Ackermann (Bora – Hansgrohe) lance son sprint à 200 mètres de la ligne en même temps que Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo) mais lorsque Elia Viviani (Quick Step) produit son effort, il n’a aucune concurrence. Ackermann se fait passer sur la ligne par van Poppel qui prend la deuxième place.

Classement de la 2e étape :
1. Elia Viviani (Quick Step) à 3h15’30
2. Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo)
3. Pascal Ackermann (Bora – Hansgrohe)
4. Kristoffer Halvorsen (Team Sky)
5. Caleb Ewan (Mitchelton – Scott)
6. Phil Bauhaus (Sunweb)
7. Alexander Kristoff (Katusha – Alpecin)
8. Niccolo Bonifazio (Bahrain – Merida)
9. Rudy Barbier (AG2R La Mondiale)
10. Mark Renshaw (Dimension Data)

Classement général à l’issue de la 2e étape :
1. Elia Viviani (Quick Step) en 8h03’44
2. Alexander Kristoff (Katusha – Alpecin)
3. Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo) à 0’04
4. Andrea Guardini (Bardiani – CSF)
5. Caleb Ewan (Mitchelton – Scott) à 0’06
6. Pascal Ackermann (Bora – Hansgrohe)
7. Alejandro Valverde (Movistar) à 0’07
8. Toms Skujiņš (Trek – Segafredo)
9. Alessandro Tonelli (Bardini – CSF)
10. Mark Renshaw (Dimension Data) à 0’08

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.