(c) Sirotti

Tour Down Under : Elia Viviani tout en maîtrise

Elia Viviani (Quick Step) a remporté de main de maître le sprint de cette troisième étape du Tour Down Under. L’Italien a inauguré d’une bien belle manière son nouveau maillot de la Quick Step dans un sprint où il est revenu de derrière, un peu à la manière des victoires de Marcel Kittel sur le dernier Tour de France. Viviani devance Phil Bauhaus (Sunweb) qui bat de justesse Caleb Ewan (Mitchelton – Scott) sur la ligne pour la deuxième place. L’Australien conserve la tête du classement général. L’étape a bien sûr été marquée par la chaleur, avec des températures jusqu’à 42°C.

Un non partant ce matin : Steve Morabito (FDJ), qui s’était luxé l’épaule hier en course. C’est le deuxième abandon de ce Tour Down Under et c’est une nouvelle fois un FDJ. Dès le départ, deux coureurs s’isolent en tête : Nickolas Dlamini (Dimension Data) et Scott Bowden (UniSA – Australia). Troisième jour consécutif à l’attaque pour ces deux coureurs. Après 3 kilomètres de course, l’écart est déjà supérieur à la minute et après 10 kilomètres de course, ils possèdent 4′ d’avance. Ils auront jusqu’à 5’30 au kilomètre 30. C’est alors qu’intervient le seul grand prix de la montagne, où Dlamini vise évidemment de marquer le maximum de points mais c’est Bowden qui attaque le premier. Dlamini est vigilant et ne laisse pas l’Australien lui chiper les points de la première place. Il distance même Bowden et les deux hommes évoluent à différents échelons avant de se retrouver aux alentours du kilomètre 50.

Pas pour longtemps néanmoins. Alors que l’écart s’est réduit à 2′, Bowden passe à l’attaque et Dlamini ne répond pas. Un homme en tête. Derrière, c’est la guerre pour les bonifications et lors du premier sprint, c’est Sam Bennett (Bora – Hansgrohe), le coéquipier de Jay McCarthy, qui empêche les concurrents de ce dernier de prendre les bonifs. A une quarantaine de kilomètres de l’arrivée, l’avance de Bowden est repassée à 3′. Mais avec un seul coureur en tête, il y a plus de bonifications à prendre au deuxième sprint. Jhonatan Restrepo (Katusha – Alpecin) attaque de loin mais il y a finalement un groupe de quatre coureurs qui sort avec McCarthy, Nathan Haas (Katusha – Alpecin) et chacun d’eux à un équipier pour les lancer. C’est finalement Haas qui domine le sprint devant McCarthy. A moins de 30 kilomètres de l’arrivée, l’avance de Bowden est tombé à 1’20.

L’Australien se fait reprendre à un peu moins de 20 kilomètres de l’arrivée. Un peu plus loin, Tiago Machado (Katusha – Alpecin) passe à l’offensive. Il compte une quinzaine de secondes d’avance lorsque la course passe sur la ligne d’arrivée pour entamer le seul tour local subsistant après que l’organisation a décidé hier soir de raccourcir l’étape. Le numéro de Machado durera jusqu’à 8 kilomètres de l’arrivée, où il est repris par le peloton. On se dirige donc vers un nouveau sprint.

A trois kilomètres de l’arrivée, les Mitchelton – Scott prennent la tête du peloton. Ils ne la quitteront plus jusqu’à ce que l’emballage final. Caleb Ewan (Mitchelton – Scott) est parfaitement emmené par le Champion d’Australie, Alexander Edmondson. Alors que Ewan lance son sprint, à environ 150 mètres de la ligne, Viviani revient comme un boulet de canon de derrière avec Phil Bauhaus (Sunweb) dans la roue. Viviani surclasse Ewan et s’impose avec plus d’un vélo d’avance. Ce dernier se fait passer d’un rien sur la ligne par Bauhaus, qui a profité de l’aspiration de l’Italien.

Classement de la 3e étape :
1. Elia Viviani (Quick Step)
2. Phil Bauhaus (Sunweb)
3. Caleb Ewan (Mitchelton – Scott)
4. Simone Consonni (UAE Team Emirates)
5. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe)
6. Simon Clarke (EF Education First – Drapac p/b Cannondale)
7. Alexander Edmondson (Mitchelton – Scott)
8. Zakkari Dempster (UniSA – Australia)
9. Dries Devenyns (Quick Step)
10. Jay McCarthy (Bora – Hansgrohe)

Classement général à l’issue de la 3e étape :
1. Caleb Ewan (Mitchelton – Scott)
2. Elia Viviani (Quick Step) à 0’10
3. Daryl Impey (Mitchelton – Scott) à 0’14
4. Jay McCarthy (Bora – Hansgrohe) à 0’15
5. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) à 0’16
6. Nathan Haas (Katusha – Alpecin) à 0’17
7. Jhonatan Restrepo (Katusha – ALpecin) à 0’19
8. Simone Consonni (UAE Team Emirates) à 0’20
9. Robert Gesink (LottoNL – Jumbo)
10. Anthony Roux (FDJ)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.