(c) Sirotti

Tour de Pologne : Le doublé pour Pascal Ackermann

Disputée ce dimanche, la deuxième étape du Tour de Pologne devait commencer par un tour de circuit de 32 kilomètres autour de Tarnowskie Gory, le lieu de départ. Après une erreur de l’escorte policière, les coureurs n’ont pas emprunté le circuit et ont donc sauté les 32 premiers kilomètres de course. L’arrivée à Katowice devant se disputer sur un autre circuit de 20,1 kilomètres à emprunter trois fois, les organisateurs ont décidé de rajouter un tour.
L’échappée matinale est reprise dans le dernier tour et laisse place au sprint massif attendu. Le maillot jaune Pascal Ackermann (Bora) se montre encore le plus fort et signe sa quatrième victoire consécutive. Comme hier, le champion d’Allemagne a devancé Alvaro Hodeg (Quick-Step), les autres ont fini à plusieurs longueurs. 

Après l’imbroglio du départ, cinq coureurs tentent leur chance de loin : Jan Bakelants (AG2R), Jenthe Biermans (Katusha), Kamil Gradek (CCC), Evgeny Shalunov (Gazprom) et Adam Stachowiak (Pologne) forment la première échappée du jour. Le peloton ne les laisse pas filer à plus de trois minutes. C’est la Bora du maillot jaune Pascal Ackermann qui règle l’allure.

Pendant un long moment, les hommes de tête se maintiennent à 2’30” du peloton, mais un problème pour Jan Bakelants va le contraindre à s’arrêter. Le Belge d’AG2R est repris à l’entrée des coureurs sur le circuit final, alors qu’il reste 80 kilomètres à parcourir. Non loin, c’est au tour de Jenthe Biermans de connaître un souci mécanique. Il repart intercalé entre ses anciens compagnons et le peloton, mais se fait rapidement reprendre.

Ils ne sont donc plus que trois coureurs en tête à la fin du premier tour du circuit dessiné autour de Katowice : Kamil Gradek, Evgeny Shalunov et Adam Stachowiak. Le trio de tête compte deux minutes d’avance sur le peloton toujours emmené par la Bora à 60 kilomètres de l’arrivée.

L’écart tombe sous la minute à 31 kilomètres de l’arrivée : la Bora emmène toujours le peloton alors que le trio de tête commence à faiblir. Les équipes de sprinteurs viennent se replacer à l’avant, mais Gradek, Shalunov et Stachowiak tiennent bon et entrent dans le dernier tour de circuit avec une quarantaine de secondes d’avance. Les trois rescapés de l’échappée matinale sont finalement repris à 11 kilomètres du but et laissent place à l’emballage final du peloton.

Le sprint massif est remporté par le maillot jaune Pascal Ackermann (Bora) qui signe sa quatrième victoire consécutive. Comme hier, le champion d’Allemagne a devancé Alvaro Hodeg (Quick-Step). Giacomo Nizzolo (Trek) complète le podium, mais termine à plusieurs longueurs du duo de tête.

Le top 10 de l’étape : 
1. Pascal Ackermann (Bora) en 3h16’39”
2. Alvaro Hodeg (Quick-Step) à ”
3. Giacomo Nizzolo (Trek) à ”
4. Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) à ”
5. Simone Consonni (UAE) à ”
6. Niccolo Bonifazio (Bahrain-Merida) à ”
7. Marc Sarreau (Groupama-FDJ) à ”
8. Mike Teunissen (Sunweb) à ”
9. Clément Venturini (AG2R) à ”
10. Kamil Zielinski (Pologne) à ”

Le top 10 du général : 
1. Pascal Ackermann (Bora) en 6h15’30”
2. Alvaro Hodeg (Quick-Step) à 8″
3. Jenthe Biermans (Katusha) à 11″
4. Giacomo Nizzolo (Trek) à 16″
5. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) à ”
6. Jan Bakelants (AG2R) à ”
7. Alessandro de Marchi (BMC) à 17″
8. Michal Paluta (CCC) à 18″
9. Stéphane Rossetto (Cofidis) à 19″
10. Simone Consonni (UAE) à 20″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 21e étape (Mantes-la-Jolie>Paris Champs-Élysées)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.