(c) Sirotti

Simon Yates : « On était à bloc du début à la fin »

Simon Yates double la mise en échappée. Vainqueur il y a trois jours à Bagnères-de-Bigorre, le Britannique a remis ça ce dimanche à Foix. Parti avec 34 autres coureurs après une heure de bagarre intense, le représentant de Mitchelton-Scott a écœuré tous ses compagnons de fuite au fil des trois cols de première catégorie qui émaillaient le final de cette dernière étape pyrénéenne. Yates s’est défait du dernier coureur capable de le suivre – Simon Geschke – à 8,5 kilomètres du but, avant de finir le travail en solitaire. Aucun autre coureur de l’imposante échappée n’a rallié l’arrivée avant Thibaut Pinot et Mikel Landa, les deux premiers coureurs du général au sommet du Prat d’Albis.

Lire aussi > Thibaut Pinot : « Quand on a les bonnes jambes, il faut en profiter! »

« Je suis très fier ! C’était une journée vraiment dure, on était à bloc du début à la fin. Je suis forcément très heureux de l’emporter. C’est vraiment top, souriait le vainqueur de la Vuelta 2018. Je suis venu pour aider mon frère, mon deuxième objectif était de remporter une étape. Et maintenant j’en ai deux ! Au début, c’était terrible. Tout le monde voulait aller dans l’échappée. Il y avait des coureurs du général, des supers grimpeurs, des grands coureurs… C’était un sacré mélange, il n’y a pas eu un seul temps mort. Les favoris se sont livrés bataille derrière, ça nous a aussi poussé à accélérer. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Benoît Cosnefroy : « J’avais des jambes de feu »

Troisième en ouverture en attaquant à plusieurs reprises, troisième le lendemain au sprint, Benoît Cosnefroy …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.