Route Adélie de Vitré : Marc Sarreau enchaîne

Marc Sarreau reste sur sa belle lancée. Quelques jours après sa victoire sur Cholet-Pays De Loire, qui intervenait après deux deuxièmes places, le sprinteur de la Groupama-FDJ a remis le couvert ce vendredi à l’occasion de la Route Adélie de Vitré. Le jeune homme de 25 ans a réglé l’emballage qui a conclu l’épreuve devant Bram Welten (Arkéa-Samsic) et Clément Venturini (AG2R-La Mondiale). Sarreau récompense ainsi le travail de son équipe, à l’oeuvre toute la journée en tête de peloton, et à l’action dans le final avec Valentin Madouas. Il s’adjuge son troisième succès de l’année, Groupama-FDJ son sixième.

Ce vendredi, sur la Route Adélie version 2019, une petite vingtaine de kilomètres est nécessaire avant de voir une échappée se développer. C’est en réalité juste après le premier grand tour de circuit autour de Vitré que quatre hommes prennent la fuite. Ils sont rejoints par un cinquième coureur peu de temps après et le peloton s’en satisfait. On retrouve dès lors Matteo Spreafico (Androni Giocattoli-Sidermec) , Jérémy Leveau (Delko Marseille Provence), Kenny Molly (Cycling Team Wallonie-Bruxelles), Thomas Vaubourzeix (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole) et Xavier Canellas Sanchez (Caja Rural-Seguros RGA) à l’avant, alors que le peloton laisse l’écart grimper à cinq minutes à l’issue du second des six grands tours. Arkéa-Samsic et Groupama-FDJ viennent certes se positionner en tête de peloton, mais emmènent à un rythme très tranquille. Si bien que l’écart monte à sept minutes après 60 bornes.

C’est le moment choisi par le peloton pour donner un premier coup d’accélérateur. Les coéquipiers de Bram Welten et ceux de Marc Sarreau collaborent dans cette poursuite et ramènent la différence à cinq minutes à la mi-course. On ne compte même plus que quatre minutes à l’issue du sixième et dernier tour du grand circuit. Reste dès lors huit boucles de neuf kilomètres à parcourir. Le circuit change, mais la tendance reste la même. Sous la pluie bretonne, le peloton fait son retard au fil des kilomètres, progressivement, et revient à moins de trois minutes au moment d’entamer les cinquante dernières bornes. Quelques minutes plus tard, le tempo s’accélère encore davantage et l’échappée, sans Canellas Sanchez, décroché, passe sous la banderole des 30 derniers kilomètres avec à peine … dix secondes d’avance. L’entreprise des fuyards du jour est donc annihilée dans les instants qui suivent, et c’est alors Valentin Madouas (Groupama-FDJ) qui place une attaque.

Le jeune Breton emmène avec lui Kenny Molly, dernier rescapé du jour, mais cela ne dure que cinq minutes. Avant les deux derniers tours de circuit, soit à près de 20 bornes de la ligne, le puncheur de la Groupama-FDJ s’isole devant le peloton. Il se construit un petit avantage de vingt secondes, mais derrière, les contre affluent, dont celui des régionaux Elie Gesbert (Arkéa-Samsic) et Julien Simon (Cofidis). Finalement, au moment d’entamer le dernier tour, Madouas n’a qu’une poignée de secondes sur ses poursuivants, mais aussi sur le peloton, qui opère finalement un regroupement général à six bornes de la ligne. C’est dès lors une arrivée massive qui se profile, malgré quelques tentatives dont celle de Laurent Pichon (Arkéa-Samsic). La Groupama-FDJ prend alors les rênes pour Marc Sarreau, qui vient conclure le travail au terme de la dernière ligne droite. Bram Welten (Arkéa-Samsic) et Clément Venturini (AG2R-La Mondiale) doivent se contenter des places restantes sur le podium.

Classement 

1 Marc Sarreau (Groupama-FDJ)
2 Bram Welten (Arkéa-Samsic)
3 Clément Venturini (AG2R-La Mondiale)
4 Nelson Soto (Caja Rural)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.