EN DIRECT
(c) ASO

Silvan Dillier : « J’ai pris exemple sur Matthew Hayman »

Quel destin pour Silvan Dillier. Il y a de cela un mois, le champion de Suisse, recruté cet hiver par AG2R-La Mondiale pour soutenir Oliver Naesen sur les Flandriennes, devait justement tirer un trait sur les Classiques du Nord après une fracture du doigt lors des Strade Bianche. Puis, l’ancien de la BMC a fait un retour à la compétition retentissant le week-end dernier, en remportant sa course de reprise, la Route Adélie. Il n’était pour autant pas de l’aventure sur le Tour des Flandres et n’était même, initialement, pas prévu pour Paris-Roubaix. C’est le forfait de Rudy Barbier qui a finalement décidé l’encadrement d’AG2R-La Mondiale à le sélectionneur pour l’Enfer du Nord. Sans pour autant imaginer une seconde ce que Silvan Dillier allait livrer ce dimanche. Parti dans le bonne échappée après une dure bataille, Dillier a tenu bon avec ses compagnons de fuite, puis a tenu bon, seul, dans la roue de Peter Sagan lorsque le champion du monde est revenu de l’arrière. Conscient de la possibilité d’accrocher un gros résultat, le protégé de Vincent Lavenu a même relayé Sagan pendant les 40 derniers kilomètres, en serrant les dents lors des portions pavées, avant de logiquement s’incliner au sprint. Mais cette deuxième place, son premier podium sur un Monument, équivalait largement à une victoire.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mikaël Cherel : « On a touché le fond »

Romain Bardet ne sera pas dans le top 10 du Tour de France pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.