EN DIRECT

Giro : La cinquième étape en direct commenté

RadioTour

* Pour activer Radiotour, veuillez activer le son dans l’encart ci-dessus.
* Le streaming de Radiotour est transmis depuis notre véhicule en course, des déconnexions sont donc possibles.
* À l’approche de l’arrivée, notre véhicule doit se porter plus à l’avant pour que nos reporteurs sur place puissent vous proposer des réactions des coureurs sur la ligne d’arrivée via la chaîne YouTube de Cycling Pro Net. Par conséquent, nous ne serons plus en mesure de transmettre RadioTour dans les derniers kilomètres.


17h40 – fin du live 
Merci à tous d’avoir suivi la 5e étape du Giro en notre compagnie. Le compte-rendu détaillé est disponible en cliquant ici, les réactions suivront dans la soirée sur notre site et notre chaîne YouTube.

17h37 – 
Caleb Ewan et Matteo Moschetti complètent le top 5.

17h36 – arrivée 
Victoire de Pascal Ackermann ! Gaviria est deuxième, Démare troisième.

17h36 – 
Deceuninck-Quick Step est aux commandes à 500 mètres…

17h35 – 1km
Flamme rouge pour le peloton des sprinteurs!

17h35 – 
CCC vient également rouler…

17h34 – 
La tension monte dans le peloton des sprinteurs. Lotto Soudal et Bora-hansgrohe emmènent désormais le groupe.

17h34 – 2km
Au tour d’Elia Viviani de se faire remonter par un équipier… L’allure se durcit enfin!

17h33 – 3km
Le premier peloton entre dans les 3 derniers kilomètres sous la conduite de l’équipe Israel Cycling Academy. Lotto Soudal tente de remonter sur la gauche de la route.

17h32 – 4km
Israel Cycling Academy et Groupama-FDJ sont les formations les mieux représentées à l’avant du groupe.

17h31 – 
On se regarde beaucoup dans le “peloton”.

17h29 – 6km
Israel Cycling Academy vient également rouler à l’avant du groupe des sprinteurs.

17h28 – 7km
Lotto Soudal roule par l’intermédiaire de Thomas De Gendt. Le peloton est encore bien groupé, signe que l’allure n’est pas encore insoutenable. Les leaders du général se laissent décrocher.

17h27 – 
La formation Bora-hansgrohe conduit le peloton, le rythme reste modéré…

17h26 – 8km
La route du circuit final est complètement trempée. Il faut dire que la pluie n’a pas cessé depuis le départ.

17h24 – 9km
Le peloton est passé groupé sur la ligne. Les temps sont désormais figés. On ne joue plus que la victoire d’étape.

17h23 – 10km
Nous sommes à 1km de la ligne. Tom Bohli et Grega Bole sont victimes d’une crevaison.

17h20 – 13km
Nous approchons de Terracina… Le peloton évolue toujours à une allure très tranquille.

17h17 – 15km
Les 15 derniers kilomètres. Le peloton passera sur la ligne dans moins de 6 kilomètres. Ce sera sans doute le point de départ d’une véritable course…

17h16 – 
Après trois heures de course, la moyenne est de 39,2km/h.

17h15 – 
Il ne se passe rien, le peloton semble attendre le premier passage sur la ligne.

17h11 – 20km
Les 20 derniers kilomètres pour le peloton groupé. L’allure est modérée…

17h08 – 23km
C’est terminé pour Vervaeke qui se range au sein du peloton. Les sprinteurs commencent à enlever leurs vestes…

17h07 – 24km
Vervaeke se relève, il va être repris.

17h05 – 25km
Vervaeke n’a plus qu’une vingtaine de secondes d’avance, le peloton l’a en ligne de mire.

17h02 – 27km
Il n’y a plus que 47″ d’écart entre l’homme seul en tête et le peloton.

16h59 – 29km
Le peloton est passé sous l’arche avec 56″ de retard. Le rapproché se précise…

16h58 – 30km
L’arche des 30 derniers kilomètres pour Vervaeke !

16h56 – 32km
UAE-Team Emirates, Deceuninck-Quick Step et Bora-hansgrohe durcissent l’allure et rapprochent le peloton à 1’10” de Vervaeke.

16h53 – 
Le peloton passe sous l’arche indiquant les 35 derniers kilomètres avec 1’40” de retard sur le Belge.

16h52 – 35km
Les 35 derniers kilomètres pour Vervaeke.

16h49 – 37km
La situation de course est inchangée. Pendant ce temps, Clément Venturini vient de devancer Dylan Groenewegen sur la 2e étape des 4 Jours de Dunkerque!

16h45 – 40km
Le Belge entre dans les 40 derniers kilomètres… 1’20” d’écart.

16h43 – 42km
Vervaeke compte 1’18” d’avance sur le peloton.

16h42 – 
Les quatre poursuivants sont repris par le peloton.

16h41 – 44km
Situation de course :
En tête : Vervaeke
+1’14” Barbin, Orsini, Santaromita et Florez
+1’26” peloton

16h39 – 45km
Nous entrons dans les 45 derniers kilomètres de course. Pour rappel, les temps seront neutralisés au premier passage sur la ligne. Les sprinteurs se disputeront eux la victoire d’étape 10km plus tard.

16h37 – 48km
Situation de course :
En tête : Vervaeke
+52″ Barbin, Orsini, Santaromita et Florez
+1’40” peloton

16h34 – 
En poursuite, Barbin, Orsini, Santaromita et Florez continuent de perdre du terrain sur Vervaeke : 42″ désormais. Le peloton est à 1’34”.

16h32 – 
Vervaeke creuse l’écart sur ses anciens compagnons de fuite. Il évolue désormais avec 32″ d’avance sur les 4 poursuivants et 1’35” sur le peloton.

16h29 – 52km
Au tour du peloton de rallier le sommet avec 1’40” de retard.

16h28 – 
Vervaeke passe en tête et empoche 3 points au classement de la montagne. Santaromita est passé deuxième devant Barbin, avec 16″ de retard sur le Belge.

16h27 – 53km
Nouvel écart mesuré à 1’30” au niveau de la marque indiquant le dernier kilomètre avant le sommet. A l’avant, Vervaeke évolue seul en tête après son attaque.

16h26 – 
Attaque de Louis Vervaeke!

16h25 – 54km
L’échappée arrive à 1km du sommet. Les trois premiers prendront des points : 3, 2 et 1.

16h24 – 
Le peloton est passé sous l’arche indiquant les 55 derniers kilomètres avec 1’10” de retard sur la tête de course.

16h22 – 55km
Au dernier pointage, l’échappée compte 1’12” de marge.

16h21 – 56km
Le sommet est dans 3km, cette montée n’a pas l’air exigeante. Le peloton évolue bien groupé, à une allure semble-t-il modérée.

16h18 – 
La tête de course arrive au pied de la côte de Sezze (4e cat., 3,9km à 5%).

16h17 – 57km
Pour rappel, l’échappée est composée de cinq coureurs : Enrico Barbin, Umberto Orsini (Bardiani-CSF), Miguel Eduardo Florez (Androni Giocattoli-Sidermec), Ivan Santaromita (Nippo-Vini Fantini) et Louis Vervaeke (Sunweb).

16h16 – 58km
Légère remontée de l’écart, le chrono indique 1’02”.

16h13 – 
54″ désormais.

16h12 – 60km
Le peloton se rapproche de l’échappée, il y a une minute au dernier écart.

16h11 – 61km
Après deux heures de course, la moyenne des hommes de tête est légèrement supérieure à 36km/h.

16h06 – 64km
Il n’y a plus que 1’15” d’écart entre l’échappée et la tête du peloton. Les équipes de sprinteurs dictent l’allure.

16h02 – 67km
1’36” au dernier écart mesuré.

16h – 
Passage du second sprint intermédiaire:
1. Barbin
2. Santaromita
3. Orsini
4. Vervaeke
5. Florez

15h58 – 
En raison des conditions météo difficiles, les temps seront figés au premier passage sur la ligne d’arrivée. Restera ensuite dix kilomètres aux sprinteurs pour ce disputer la victoire d’étape.

15h56 – 70km
Le peloton passe bien regroupé sur la ligne du sprint intermédiaire.

15h55 – 71km
Une nouvelle fois, les échappés ne se sont pas disputés le sprint. Enrico Barbin est passé en tête, devant Santaromita et Orsini.

15h53 – 72km
Le quintet échappé s’approche à 1km du sprint. 1’26”.

15h50 – 74km
Les hommes de tête arrivent à 3km du second sprint intermédiaire. L’écart est maintenu autour d’1’30” par le peloton.

15h45 – 78km
La situation est inchangée : 1’40” d’écart entre l’échappée et l’avant du peloton.

15h43 – 79km
Jelle Vanendert (Lotto Soudal) abandonne. Le Belge était tombé dans le final il y a deux jours.

15h40 – 81km
L’écart augmente légèrement à 1’42”, alors que beaucoup de coureurs du peloton viennent se changer à hauteur de leur voiture. Primoz Roglic est notamment allé chercher une veste supplémentaire.

15h37 – 83km
Le chrono indique 1’30” au dernier pointage.

15h35 – 84km
La pluie continue de s’abattre sur la course. Les précipitations n’ont pas cessé depuis ce matin.

15h34 – 85km
Un second sprint intermédiaire est à disputer dans 15 kilomètres. Il y a 1’16” d’écart entre la tête de course et le peloton.

15h33 – 86km
RadioTour demande aux voitures suiveuses de l’échappée de s’arrêter, signe que le peloton se rapproche.

15h32 – 
Passage du 1er sprint intermédiaire :
1. Barbin
2. Vervaeke
3. Florez
4. Santaromita
5. Orsini
6. Ackermann
7. Selig
8. Serry

15h30 – 88km
Le peloton se rapproche encore à 1’10” de la tête. Ackermann est le seul à jouer le sprint et empoche 3 points supplémentaires au classement du maillot cyclamen.

15h29 – 89km
Les échappés se désintéressent du sprint et passent dans l’ordre des relais.

15h27 – 90km
Les cinq hommes de tête arrivent à 1km du premier sprint.

15h25 – 92km
La tête de course à 3km du sprint.

15h22 – 
Aucune marge n’est donnée à l’échappée : le peloton est seulement pointé à 1’37”.

15h20 – 
Il n’y a plus que 1’35” d’écart alors que nous nous approchons du premier sprint intermédiaire du jour, au km52.

15h17 – 98km
Umberto Orsini est de retour au sein de l’échappée. Derrière, les équipes de sprinteurs ont pris les commandes du peloton : Deceuninck-Quick Step, Bora-hansgrohe et Groupama-FDJ décident du rythme.

15h16 – 
Le chrono indique maintenant 1’45” d’écart entre les deux entités de course.

15h15 – 99km
Orsini est sur le point de recoller sur l’échappée après sa chute.

15h14 – 100km
L’échappée entre dans les 100 derniers kilomètres de course avec seulement 1’38” de marge sur le peloton.

15h13 – 101km
Les hommes de tête ont couvert 36,5km durant la première heure de course.

15h12 – 102km
Orsini est pointé à 20″ de la tête de course.

15h11 – 103km
Umberto Orsini s’est également relancé et évolue intercalé entre la tête et le peloton.

15h10 – 104km
Il y a également une chute au sein du peloton : Awet Gebremedhin est parti à la faute, mais il se relance. Une moto de l’organisation est également tombé…

15h08 – 105km
Chute à l’avant de la course! C’est Unmberto Orsini qui est allé au sol.

15h06 – 108km
Légère diminution de l’écart : 1’48”.

15h03 – 109km
Louis Vervaeke est le coureur de l’échappée le mieux classé au général. Le coureur belge de 25 ans est 75e à 6’07”.

15h – 111km
Le peloton contrôle les cinq hommes de tête : il y a 2′ au dernier écart mesuré.

14h55 – 113km
Le peloton passe au km25 avec 2’04” de retard sur l’échappée.

14h50 – 116km
L’écart diminue déjà : 1’50” au dernier pointage.

14h45 – 
Bora-hansgrohe roule désormais à l’avant du peloton.

14h44 – 118km
2’10” d’avance pour les cinq hommes de tête qui abordent une deuxième montée non répertoriée au classement de la montagne.

14h42 – 119km
L’écart est stabilisé autour des deux minutes, c’est la Jumbo-Visma qui emmène le peloton pour le moment.

14h39 – 121km
2’02” désormais.

14h36 – 124km
Le chrono indique 1’54” au dernier pointage.

14h34 – 126km
Ciccone est repris par le peloton, ses anciens compagnons de fuite évoluent eux avec 1’34” d’avance.

14h30 – 
Enrico Barbin, Umberto Orsini (Bardiani-CSF), Miguel Eduardo Florez (Androni Giocattoli-Sidermec), Ivan Santaromita (Nippo-Vini Fantini) et Louis Vervaeke (Sunweb) ne semblent eux pas avoir l’intention de couper leur effort.

14h28 – 
Ciccone se relève en tête : l’échappée poursuit à cinq unités.

14h27 – 131km
La situation est inchangée, toujours 1’12” d’avance pour les hommes de tête qui se lancent dans une première descente sous une pluie battante.

14h24 – 133km
1’12”, le peloton ne laisse pas complètement filer.

14h20 – 
1’03” d’écart désormais, les coureurs évoluent sous une pluie intense. Un léger brouillard est également présent sur la course.

14h18 – 135km
55″ d’avance pour les six hommes de tête.

14h14 – 137km
Le peloton laisse filer cette échappée de six coureurs.

14h13 – 
28″ au premier écart mesuré.

14h12 – 
Nous avons une échappée : Enrico Barbin, Umberto Orsini (Bardiani-CSF), Miguel Eduardo Florez (Androni), Ivan Santaromita (Nippo-Vini Fantini), Louis Vervaeke (Sunweb) et Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) évoluent en tête.

14h11 – 138km
Tom Dumoulin a abandonné durant l’itinéraire défilé !

14h10 – 
171 coureurs ont pris le départ.

14h09 – Départ réel 
Le départ réel est donné, il y a des attaques d’entrée !

14h07 – 
Les coureurs viennent de dépasser le km0, mais le départ réel se fait attendre.

14h02 – 
Il y a 2,8 kilomètres neutralisés avant le départ réel.

14h – Départ fictif 
C’est parti ! Les coureurs se lancent dans l’itinéraire défilé.

13h58 – 
Les porteurs des maillots distinctifs sont abrités sous parapluie, les autres prennent une véritable douche. On attend toujours le départ fictif.

13h56 – 
Les coureurs déjà en place attendent sous une pluie intense…

13h55 – 
Le départ fictif ne devrait plus tarder. Comme les jours précédents, le cortège a pris un peu de retard.

13h45 – Avant course
Nous sommes à dix minutes du départ fictif.

13h20 – Avant course 
Les conditions météo ne sont pas bonnes au départ de Frascati. A priori, la pluie va accompagner les coureurs tout au long de la journée.

12h50 – Avant course
Tom Dumoulin « croise les doigts » et s’apprête à « tout donner pour rallier l’arrivée ».

11h45 – Avant course
Impliqué dans la chute massive et bien amoché à l’arrivée, Tom Dumoulin prendra lui le départ de la 5e étape. Le Néerlandais est décidé à poursuivre l’aventure malgré un genou douloureux (lire ici).

11h30 – Avant course
Plusieurs coureurs ont quitté la course entre hier et aujourd’hui, pour des raisons bien différentes. Impliqué dans la chute massive, Dani Navarro est lourdement blessé et ne poursuit pas l’aventure (lire ici). Matti Breschel a aussi abandonné hier, mais bien avant le final. Enfin, un troisième homme ne se présentera pas au départ : Kristijan Koren, suspendu par l’UCI dans le cadre de l’opération Aderlass.

11h – Avant course 
Bonjour et bienvenue à tous pour suivre la 5e étape du Giro en direct commenté. Ce mercredi, les coureurs doivent parcourir 140 kilomètres entre Frascati et Terracina. D’ici au départ prévu à 13h50, vous pouvez retrouver la présentation de ce qui attend les coureurs en cliquant ici.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Giro : La passe de deux pour Caleb Ewan

La onzième étape du Giro n’était, sur le papier, pas la plus passionnante. Comme hier, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.