(c) Sirotti

Chez Jumbo-Visma, on salue « un parcours exigeant et varié »

Après avoir critiqué le manque de kilomètres contre-la-montre sur le Tour de France, Jumbo-Visma a été servie, ce jeudi, lors de la présentation du Giro. Merijn Zeeman, l’un des directeurs sportifs, se satisfaisait alors tout naturellement d’un « parcours exigeant et varié, une belle course qui offre des opportunités à tous les types de coureurs ».

Lire aussi > Steven Kruijswijk : « Il faudra être fort du début à la fin »

Pour autant, la formation néerlandaise se retrouve confrontée à un problème de riche similaire à celui d’Ineos. Avec dans ses rangs le lauréat du Giro 2018 Tom Dumoulin, de la Vuelta 2019 Primoz Roglic et le 3e du dernier Tour de France Steven Kruijswijk, les dirigeants vont devoir faire des choix. Il faudra aussi décider des engagements du sprinteur maison Dylan Groenewegen, récemment prolongé jusqu’en 2023, qui n’a pas caché sa volonté de disputer le Tour.

« Il y a des opportunités pour les sprinteurs, beaucoup de kilomètres contre-la-montre et de terribles étapes de montagne, note Zeeman. C’est une belle course pour nos coureurs de classements généraux, mais aussi pour un top sprinteur comme Dylan Groenewegen. Ça ne rend pas notre choix facile… Nous avons environ cinq semaines pour mettre en place notre puzzle. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.