© Sirotti

Giro : Le parcours 2020 officiellement révélé

Dix jours après la présentation du Tour de France, le Giro 2020 (9-31 mai) s’est dévoilé ce jeudi, dans les studios milanais de la Rai. Programmée du 9 au 31 mai, la 103e édition de l’épreuve sera longue de 3579,8 kilomètres, dont 58,8 répartis sur trois chronos. Il y aura aussi cinq étapes de haute montagne, sept de moyenne montagne et six de plat. Les coureurs partiront comme prévu de Budapest, pour un contre-la-montre et deux étapes  de plaine en terres magyares. Les coureurs seront ensuite rapatriés en une nuit vers la Sicile, où les choses sérieuses commenceront. Après une mise en jambes de Monreale à la rampe finale d’Agrigento, la cinquième étape se terminera au sommet de l’Etna, escaladé par le versant nord (18,2km à 6,8%). Après trois jours en Sicile, nous aurons déjà une idée des forces en présence et la caravane prendra la mer pour rallier le sud de la Botte. Les coureurs repartiront de Mileto, et remonteront par la côte est du pays. Il y aura notamment la longue ascension du Valico di Montescuro, à dix kilomètres de l’arrivée de la septième étape. Les sprinteurs auront alors leur chance, lors des huitième et neuvième jours de course. La première journée de repos interviendra ensuite, le 18 mai.

Lire aussi > Giro 2020 : Les spécificités du parcours

La deuxième semaine débutera par une étape intermédiaire. Entre San Salvo et Tortoreto Lido, le circuit final promet de couronner un puncheur habile autant sur les montées sèches qu’en descente. Les sprinteurs auront ensuite une nouvelle occasion de briller à Rimini, à l’arrivée de la onzième étape. Ce sera alors au tour des coureurs du général de s’expliquer sur un parcours toujours en prises, autour de Cesenatico. Cinq ascensions sont répertoriées au classement de la montagne, mais il y en aura en réalité huit à avaler. Une répétition d’efforts qui mettra les organismes à rude épreuve avant une nouvelle étape dévouée aux puncheurs ou aux plus costauds des sprinteurs. Situées dans le final de ce treizième jour de course, les bosses de Passo Roverello et Calaone opéreront sans doute une sélection. Un exigeant chrono de 33,7 kilomètres reliant Conegliano à Valdobbiadene suivra. Le parcours n’y sera jamais plat, avec l’ascension notable du Muro di Ca’ del Poggio dès les premiers kilomètres. Une nouvelle étape difficile interviendra ensuite au départ de la base aérienne de Rivolto avec arrivée à Piancavallo (14,5km à 7,8%), la deuxième au sommet. Auparavant, les coureurs devront escalader la Sella Chianzutan, la Forcella di Monte Rest et la Forcella di Piala Barzana. Il sera alors bon de se reposer une seconde fois, avant une troisième semaine terrible.

Cette dernière propose quatre grandes étapes de montagne, toutes longues de 200 kilomètres ou plus. Les réjouissances commenceront par 228 kilomètres entre Udine et San Daniele del Friuli. Après trois ascensions, les coureurs arriveront sur un circuit à reproduire trois fois avec autant de passages sur le Monte di Ragogna (2,8km à 10,4%), le dernier émaillant à 13 unités du but. Le lendemain sera encore plus difficile avec les montées de la Forcella Valbona (21,9km à 6,6%), du Monte Bondone (20,2km à 6,8%), du Passo Durone (10,4km à 6%) et l’ascension finale de la Madonna di Campiglio (12,5km à 5,7%). Jamais deux sans trois dit-on, alors une troisième étape encore plus exigeante suivra. De Pinzolo au sommet des Lagho di Cancano (8,7km à 6,8%), il faudra avaler 209 kilomètres et les montées du Campo Carlo Magno, du Hofmandjoch et, surtout, du Stelvio (24,7km à 7,5%), la Cima Coppi de cette 103e édition, à 2758 mètres d’altitude. La seule étape de la semaine dévouée aux sprinteurs suivra, mais il faudra tout de même avaler  251 bornes de plat pour relier victorieusement Morbegno et Asti! Les difficultés reprendront de plus belle ensuite avec la dernière occasion offerte aux grimpeurs de renverser la course. Au départ d’Alba, le profil fait état de 200 kilomètres avec une première partie plate avant l’enchaînement des ascensions des Colle dell’Agnelo (21,3km à 6,8%, 2744m.), d’Izoard (14,2km à 7,1%), de Montgenèvre (8,4km à 6%) et la montée finale vers Sestriere (11,4km à 5,9%). Le Giro se conclura, le 31 mai, avec un chrono décisif de 16,5 kilomètres entre Cernusco sul Naviglio et Milan. Nous connaîtrons alors le successeur de Richard Carapaz au palmarès du premier Grand Tour de la saison. L’Equatorien était d’ailleurs au rendez-vous de la présentation, tout comme Peter Sagan qui découvrira le Giro l’an prochain.

La carte générale : 

Les étapes : 

1ère étape (samedi 9 mai) : Budapest > Budapest, chrono individuel de 8,6km

2e étape (dimanche 10 mai) : Budapest > Győr, 195km

3e étape (lundi 11 mai) : Székesfehérvár > Nagykanizsa, 204km

4e étape (mardi 12 mai) : Monreale > Agrigento, 136km

5e étape (mercredi 13 mai) : Enna > Etna, 150km

6e étape (jeudi 14 mai) : Catania > Villafranca Tirrena, 138km

7e étape (vendredi 15 mai) : Mileto > Camigliatello Silano, 223km 

8e étape (samedi 16 mai) : Castrovillari > Brindisi, 216km

9e étape (dimanche 17 mai) : Giovinazzo > Vieste, 198km 

Première journée de repos (lundi 18 mai) 

10e étape (mardi 19 mai) : San Salvo > Tortoleto Lido, 212km

11e étape (mercredi 20 mai) : Porto Sant’Elpidio > Rimini, 181km

12e étape (jeudi 21 mai) : Cesenatico > Cesenatico, 205km

13e étape (vendredi 22 mai) : Cervia > Monselice, 190km

14e étape (samedi 23 mai) : Conegliano – Valdobbiadene, chrono individuel de 33,7km

15e étape (dimanche 24 mai) : Base di Rivolto > Piancavallo, 183km

Deuxième journée de repos (lundi 25 mai)

16e étape (mardi 26 mai) : Udine > San Daniele del Friuli, 228km

17e étape (mercredi 27 mai) : Bassano del Grappa – Madonna di Campiglio, 202km

18e étape (jeudi 28 mai) : Pinzolo > Laghi di Cancano, 209km

19e étape (vendredi 29 mai) : Morbegno > Asti, 251km

20e étape (samedi 30 mai) : Alba > Sestrière, 200km 

21e et dernière étape (dimanche 31 mai) : Cernusco sul Naviglio > Milano, chrono individuel de 16,5km

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.