(c) Sirotti

Egan Bernal ne pensait « pas être si bien » pour son retour

Près de deux mois après son sacre sur le Tour, et après une grosse tournée en Colombie où il a pleinement pu mesurer sa nouvelle popularité, Egan Bernal reprenait le chemin de la compétition mercredi. Dans quelle condition ? C’est la question que chacun se posait au départ du Tour de Toscane. Le coureur du Team Ineos a apporté sa réponse dans l’ultime ascension du Monte Serra lors de laquelle il a placé une violente attaque que seulement trois coureurs ont pu supporter. La descente et le retour sur Pontedera étaient ensuite moins en sa faveur et le Colombien a donc dû se contenter de la deuxième place au sprint derrière Giovanni Visconti (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM).

Quoiqu’il en soit, il est assurément sur de bons rails en vue de sa fin de saison qui aura pour point culminant le Tour de Lombardie. « Je ne pensais pas être si bien aujourd’hui car je n’avais pas couru depuis la Clasica San Sebastian, a concédé Bernal. Je me suis quand même beaucoup entraîné, mais je n’ai pas été très pointilleux sur la récupération et la nutrition puisque ça a été une grosse fête en Colombie après le Tour. Quoiqu’il en soit, je m’étais bien entraîné même si je n’ai pas beaucoup travaillé sur l’explosivité. Au final, ça s’est bien passé, je suis content, je fais deuxième et les sensations étaient bonnes ». 

Egan Bernal poursuit sa campagne italienne avec la Coppa Sabatini ce jeudi mais il a en revanche décliné sa sélection pour les Mondiaux dans le Yorkshire.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Arkéa-Samsic boucle son effectif avec les prolongations de Le Roux et Bonnamour

Extrêmement renouvelé, l’effectif d’Arkéa-Samsic pour la saison 2020 est désormais au complet. La structure bretonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.