(c) Sirotti

Gand-Wevelgem : Après tous ses efforts, Peter Sagan « n’avait plus les jambes pour sprinter »

Une nouvelle déception pour Peter Sagan. L’ex-triple champion du monde court toujours après sa première victoire sur le Vieux Continent en 2019. 4e de Milan-Sanremo, Sagan semblait pourtant avoir correctement lancé sa campagne classique. Le leader de la Bora-hansgrohe s’est ensuite seulement classé 17e de l’E3 BinckBank Classic, à cause d’un ennui mécanique au moment décisif, avant de prendre la 32e place de Gand-Wevelgem ce dimanche. Si cette dernière performance s’explique par ses efforts répétés à l’avant de la course, le Slovaque reste dans le doute à l’approche du Tour des Flandres.

Lire aussi > Quatrième de sa première course WorldTour, Mathieu van der Poel a « pris beaucoup de plaisir »

« C’était une belle et excitante édition de Gand-Wevelgem, mais c’était aussi très dure ! Nous allions à plus de 50km/h pendant les deux premières heures. Quand les forts vents ont créé des cassures, j’ai décidé de saisir l’opportunité et de sauter dans la grosse échappée, avec Pascal (Ackermann) et Rudi (Selig). Ils ont fait un travail remarquable, ont travaillé dur, a salué le champion de Slovaquie. Quand on s’est retrouvés à cinq dans le groupe, j’ai fait de mon mieux pour rester devant le peloton. Cela n’a pas été possible, puis dans le final je n’avais plus les jambes pour sprinter. »

Repris dans les vingt derniers kilomètres, Sagan a alors tout de suite compris qu’il ne pourrait plus jouer la gagne. C’est son coéquipier Rüdiger Selig qui a sprinté, prenant une belle huitième place. Sagan a lui regardé de loin la victoire d’Alexander Kristoff et la performance de son coéquipier, puisqu’il s’est laissé décrocher dans les derniers hectomètres. Nul doute qu’il voudra rebondir ce dimanche sur le Tour des Flandres, le deuxième Monument de la saison.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.