Tour de République Tchèque : Shane Archbold saisit sa chance

D’habitude cantonné au rôle de poisson-pilote, Shane Archbold a profité de l’absence des grands sprinteurs de la Bora-hansgrohe, ce vendredi, sur le Tour de République Tchèque, pour prendre sa chance. Bien lui en a pris, puisqu’il a réglé l’emballage final devant Daryl Impey (Mitchelton-Scott) et son compère Erik Baska. Le Sud-Africain, vainqueur d’étape sur le dernier Tour de France, prend lui les commandes du général grâce à son podium du jour. 

Au lendemain de la victoire de Mitchelton-Scott dans le chrono par équipes d’ouverture, la première étape en ligne du Tour de République Tchèque est immédiatement marquée par une attaque conjointe d’Adne Holter (Uno-X) et Wessel Krul (SEG Academy). Les deux hommes font la différence mais sont bientôt rejoints par Szymon Tracz (CCC Devolpment team) et Maciej Paterski (Wibatech Merx 7r) pour ce qui sera l’échappée du jour. La Mitchelton-Scott s’en contente et laisse l’écart grandir à quatre minutes après cinquante bornes. L’écart est quasiment similaire au moment d’aborder l’enchaînement des trois bosses, à mi-parcours. Dans la première d’entre elles, à Pustevny, Krul doit abandonner sa place à l’avant. Ses anciens comparses de fuite conservent eux 3’30 sur le peloton, où Christopher Juul Jensen et Brent Bookwalter se relaient, à 75 kilomètres du but.

Quelques instants plus tard, le paquet se décide enfin à accélérer, et l’écart chute immédiatement à une minute, au sommet de l’avant-dernière ascension du jour, située à 65 bornes de l’arrivée. Puis démarre la dernière bosse du jour, et Paterski se défait de ses compagnons de route pour aller chercher les points de la montagne. Derrière, le peloton se morcèle sous l’impulsion de la Mitchelton-Scott et s’en va cueillir l’ultime rescapé de l’échappée avant les quarante derniers kilomètres. On ne retrouve alors plus qu’une cinquantaine de coureurs dans le paquet qui prend la direction de Frydek-Mistek, terme de cette deuxième étape. Les deux formations WorldTour s’attachent dès lors à maintenir ce premier peloton groupé pour favoriser une arrivée au sprint, qui a bel et bien lieu. Et c’est alors Shane Archbold (Bora-hansgrohe), d’habitude poisson-pilote, qui vient l’emporter. Il s’impose devant Daryl Impey (Mitchelton-Scott) et son compère Erik Baska. Le Sud-Africain se console en prenant les commandes du général.

Classement de la deuxième étape

1 Shane Archbold (Bora-hansgrohe)
2 Daryl Impey (Mitchelton-Scott) t.m.t
3 Erik Baska (Bora-hansgrohe)
4 Martijn Van den Berg (Metec-TKH)
5 Anders Skaarseth (Uno-X)
6 Jannik Steimle (Vorarlberg Santic)
7 Maciek Paterski (Wibatech Merx 7R)
8 Felix Grossschartner (Bora-hansgrohe)
9 Andi Pajc (Felbermayr-Simplon Wels)
10 Lucas Hamilton (Mitchelton-Scott)

Général après la deuxième étape

1 Daryl Impey (Mitchelton-Scott)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.