(c) Sirotti

Coppa Sabatini : Sonny Colbrelli rassuré et sans regrets

Lauréat de la Coppa Sabatini en 2014 et 2016, Sonny Colbrelli est clairement à l’aise sur cette semi-Classique italienne, mais depuis désormais trois ans, elle se refuse à lui. Hier, pour la troisième saison consécutive, le coureur de la Bahrain-Merida a ainsi dû se contenter de la deuxième place. Trompé par l’anticipation de Juan Jose Lobato en 2018, le sprinteur-puncheur transalpin a cette fois-ci butté sur un Alexey Lutsenko imprenable, parti dans un raid solitaire de 80 kilomètres sans jamais faiblir. Colbrelli a bien tenté d’initier une poursuite derrière le Kazakh mais c’était donc peine perdue et il s’est simplement attaché à régler ses deux compagnons de fuite pour signer une deuxième place, une minute derrière le vainqueur.

“Je n’ai aucun regret, a certifié le récent vainqueur d’étape au Tour d’Allemagne. Il était tout simplement trop fort et notre tentative de poursuite n’a pas pu aboutir. On connait Lutsenko, c’est un grand champion et il a déjà remporté des victoires comme celle-ci. Il la méritait. Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour le rattraper, mais son avantage était suffisant pour décrocher la victoire en solo. Je suis malgré tout heureux de ce résultat car après mon succès au Tour d’Allemagne, je n’ai pas pu réaliser les résultats escomptés sur les courses au Canada, pour des raisons liées au décalage horaire et à un virus à l’estomac. Je voulais tester ma forme ici avant les Championnats du Monde et les signaux que j’ai reçus sont positifs.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Bardiani-CSF boucle son mercato avec trois prolongations

Après un mercato riche de dix arrivées, Bardiani-CSF en termine avec trois prolongations. L’équipe italienne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.