(c) Sirotti

Matej Mohoric : « Je me suis préparé pour arriver ici au top »

Décevant sur le contre-la-montre de la veille, Matej Mohoric (Bahrain-Merida) a fait mieux que rattraper les secondes perdues ce mercredi à Anvers. Quatrième de l’étape en allant au bout de l’échappée, le champion de Slovénie a pris la tête du classement général avec une seconde d’avance sur son compagnon de fuite Sean De Bie (Vérandas Willems-Crelan). Premier au matin de l’étape, Stefan Küng est relégué à la troisième place, à dix-neuf secondes du nouveau leader. 

Quatrième de la troisième étape du BinckBank Tour, Matej Mohoric a tout tenté pour décramponner ses compagnons d’échappée dans le final. Le coureur slovène de 23 ans n’y est pas parvenu, mais décroche le maillot de leader du classement général. De quoi afficher ses ambitions pour la suite de l’épreuve. « C’était un objectif depuis la fin du Giro, je me suis préparé pour arriver ici au top. J’ai fait le championnat d’Europe de Glasgow pour avoir une course dans les jambes et ne pas arriver trop frais, détaillait le nouveau leader du classement général en conférence de presse. Hier, je n’ai pas fait mon meilleur chrono, mais aujourd’hui je me suis battu en retour et je prend le maillot de leader. Nous allons maintenant essayer de le défendre dans les prochaines étapes, principalement les deux dernières qui sont les plus dures. »

Lire aussi > BinckBank Tour : Taco van der Hoorn au bout de l’échappée, Matej Mohoric nouveau leader

Interrogé sur son expérience des pavés en vue du dénouement de ce BinckBank Tour, Mohoric n’a pas cherché à cacher son absence de vécu sur ce revêtement. « Mon expérience est inexistante, car je n’ai jamais fait aucune des classiques majeures, expliquait-il en conservant son sourire. J’ai toujours voulu y participer mais l’occasion ne s’est jamais présentée. Je suis assez impatient, je pense que cela doit me convenir, même si j’ai encore besoin d’expérience. »

Finalement, son passage en dessous des attentes chez UAE en 2017 a été évoqué. En réponse, Matej Mohoric a tenu à saluer l’équilibre qu’il a retrouvé en signant chez Bahrain-Merida cette saison. « Bien sûr le transfert m’a aidé. Je me sens à la maison chez Bahrain-Merida, ils me donnent beaucoup de soutien, ils croient en moi, se satisfaisait-il. Je crois que je les ai remercié avec des victoires, de l’exposition. Je pense qu’il y en aura encore beaucoup dans les prochaines années. » Cette saison, Mohoric a notamment remporté une étape sur le Giro, une autre au Tour d’Autriche et s’est classé troisième de son tour national derrière Primoz Roglic et Rigoberto Uran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.