L’UCI limite la taille des pelotons à 176 coureurs et 7 coureurs par équipes (8 pour les Grands Tours)

L’Union Cycliste Internationale a finalement franchit le cap ! Demandé depuis un certain temps par de nombreux organisateurs dont notamment ASO (Tour de France, Vuelta), RCS (Giro) et Flanders Classics (Tour des Flandres) la réduction de la taille des pelotons avait déjà été actée en ce qui concernait les Grands Tours avec une réduction, effective dès l’an prochain, du nombre de coureurs par équipes de 9 à 8. L’UCI va au fond de la démarche en accédant à la demande que lesdits organisateurs avaient formulée en réduisant la taille des équipes de 8 à 7 coureurs sur les autres courses et en limitant la taille maximale des pelotons à 176 coureurs maximum.

Jusqu’à présent la taille maximale des pelotons était de 200 coureurs, ce qui correspondait à 25 équipes de 8 coureurs et 22 équipes de 9 coureurs (198 coureurs donc) sur les Grands Tours. Or Grands Tours, la règle normale est jusqu’à présent que chaque équipe doit pouvoir aligner 8 coureurs. Certaines épreuves dérogent à cette règle pour des raisons particulières tenant surtout au fait, concernant les épreuves World Tour, qu’elles sont imposées aux équipes World Tour alors que beaucoup d’entre elles n’iraient pas sans ça. Une approbation préalable du Conseil Professionnel du Cyclisme est nécessaire. Mais en fin d’année passée ASO, RCS et Flanders Classics avaient tenté de faire appliquer cette règle dès 2017 sur leurs épreuves, en n’autorisant que 7 coureurs par équipes sur leurs épreuves et 8 coureurs par équipes sur les Grands Tours. L’UCI, qui a le pouvoir sportif s’y était opposé tant que le Conseil du Cyclisme Professionnel ne s’était pas prononcé en la faveur de cette réduction (lors de l’annonce des organisateurs il était trop tard pour 2017).

En juin de cette année, l’UCI a annoncé que la réduction des équipes de 9 à 8 coureurs serait appliquée dès 2018 sur les Grands Tours. Un pas vers la demande des organisateurs. Désormais l’autre pas a été franchi puisque l’UCI annonce que sur les autres épreuves le nombre de coureur maximal par équipes sera de 7 au lieu de 8 et le nombre maximal de coureurs possible en course est de 176. Avec 22 équipes de 8 coureurs, on obtient 176 coureurs et avec 25 équipes de 7 coureurs, on obtient 175 coureurs. L’argument principal de cette réduction est bien sûr la sécurité. La plupart des équipes n’ont jamais été très favorable à cette réduction mais n’ont pas vraiment contesté jusqu’ici. Autre argument, mais non décisif, l’intérêt des épreuves. Nombreux sont ceux convaincus que des équipes réduites seront moins enclines à cadenasser les courses, ce qui offrira des scenarii plus ouverts.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



2 Commentaires

  1. Sécurité sécurité… on ne parle pas de sécurité de l’emploi parce que tout ça ça va mettre des coureurs au chomage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.