L’UCI apporte certaines précisions sur sa réforme 2020

À quelques jours de Noël, l’Union Cycliste Internationale a tenu à préciser les grandes lignes de la réforme du cyclisme sur route professionnel qu’elle mettra en oeuvre à partir de 2020. Pas de grandes nouveautés par rapport à ce qui avait été annoncé en septembre dernier à Innsbruck (lire ici), le document a plus une valeur pédagogique qu’autre chose mais il y a tout de même quelques détails qui viennent préciser certaines zones restant floues jusqu’ici ainsi que quelques changements.

L’un des grands points d’interrogation notamment, après l’annonce de septembre 2018 (lire ici), tenait à la qualification automatique des deux meilleurs équipes ProTeams (future appellation des équipes Continentales Pro) aux Grands Tours et autres épreuves WorldTour et même des trois meilleures ProTeams pour les courses labélisées UCI ClassicSeries (l’ensemble des courses d’un jour du WorldTour). Quelles étaient ces deux à trois meilleurs équipes ? Se basait-on sur le classement par équipes définitif à la fin de la saison précédente ou sur le classement roulant à différents moments de l’année, ce qui aurait pu conduire à une évolution au cours de la saison des équipes automatiquement sélectionnées pour les épreuves WorldTour. La réponse est désormais apportée : La désignation de ces deux à trois équipes automatiquement sélectionnées se fera selon le Classement Mondial UCI par équipes final de la saison précédente.

Une différence avec les plans initiaux, qu’on vient déjà de dévoiler plus haut : Seuls les UCI ClassicSeries auront l’obligation d’inviter les trois meilleures ProTeams. Les autres courses WorldTour pourront se contenter de n’inviter que les deux meilleures. En septembre dernier il était annoncé que tous les événements WorldTour, hors Grands Tours, auraient dû inviter les trois meilleurs ProTeams.

Autre information contenue dans le document, ce n’est pas vraiment une découverte mais plutôt une confirmation définitive : la participation aux épreuves ajoutées en 2017 au calendrier WorldTour ne sera toujours pas obligatoire pour les équipes WorldTour à partir de 2020. Précision (peu précise…) pour ces épreuves néanmoins : “la participation d’un nombre minimum d’UCI WorldTeams sera garantie“. Mais par qui ? Jusqu’à présent (pour les épreuves WorldTour dont la participation n’est pas obligatoire pour les équipes WorldTour) c’est à l’organisateur de composer au mieux son plateau et s’il ne réunit pas au moins 10 équipes WorldTour durant deux années de suite, son épreuve perd la licence WorldTour… en théorie du moins ! Car on a vu avec le Tour de Turquie que cette règle n’était pas appliquée.

Derniers détails qui n’étaient pas tous précisés dans l’annonce de septembre mais qui avait été révélés au fil des derniers mois, sur le nombre seuils et planchers de coureurs par équipe : les équipes WorldTour devront comprendre entre 27 et 30 (annoncé en septembre), les ProTeams compteront entre 20 et 30 coureurs et enfin les équipes Continentales compteront entre 10 et 16 coureurs. En outre l’UCI confirme aussi l’obligation faites aux organisateurs et équipes WorldTour de contribuer au développement du cyclisme (la possibilité est ouverte mais non obligatoire pour les ProTeams). Concrètement : “les options offertes sont par exemple de soutenir un programme mis sur pied par une Fédération Nationale, l’organisation de courses d’autres catégories (Femmes, Moins de 23 ans, Juniors) ou les activités du Centre Mondial du Cyclisme UCI“.

Aucune réponse par contre concernant les interrogations sur les UCI ProSeries, cette nouvelle catégorie qui vient s’intercaler entre le calendrier WorldTour et les circuits continentaux et qui aura pour conséquence la disparition de la classification .HC (des actuels circuits continentaux). En théorie donc, ce sont les épreuves .HC qui devraient intégrer ces ProSeries, ainsi que certaines actuelles .1 mais apparemment le cahier des charges sera assez costaud avec l’exigence d’une diffusion TV à l’international et un minimum de 10 équipes WorldTour ou ProTeams (lire ici). En l’était actuel des choses, ça exclurait certaines épreuves .HC mais aucune confirmation sur ces exigences dans le communiqué de l’UCI. Tout au plus, cette phrase : “(L’UCI ProSeries) sera composée de courses de classe HC ou de classe 1 actuelles qui respecteront un cahier des charges exigeant“.

Aucun détail non plus sur les UCI ClassicSeries, qui devraient donc regrouper l’ensemble des courses d’un jour du WorldTour (même ce point n’est pas vraiment précisé). Ces ClassicSeries, sorte de renaissance de la Coupe du Monde, doivent être un “pilier de la construction du nouveau modèle économique du cyclisme professionnel” mais jusqu’à présent rien de plus n’a été officiellement précisé. Il semblerait toutefois que l’UCI ait surtout pour ambition, via ces UCI ClassicSeries, de mettre la main sur des droits TV détenus par les organisateurs (lire ici).

 

Communiqué de l’UCI :

Cyclisme sur route professionnel masculin : les nouveautés 2020

déc. 21, 2018

La nouvelle organisation du cyclisme sur route professionnel masculin sera mise en place graduellement à partir de la saison 2019, pour une entrée en vigueur complète au 1er janvier 2020. Découvrez ci-dessous ses principaux éléments et nouveautés.

Calendrier : trois divisions d’épreuves

Le Calendrier International Route UCI masculin sera composé des trois divisions suivantes : UCI WorldTour, UCI ProSeries et Circuits Continentaux UCI.

En 2020, une UCI Classics Series verra le jour dans le cadre de l’UCI WorldTour, lequel regroupera comme actuellement un total de 38 épreuves d’un jour et par étapes, dont les trois Grands Tours (Tours d’Italie, de France et d’Espagne), pour environ 185 jours de course. Une vingtaine d’épreuves d’un jour, parmi les plus prestigieuses ou organisées dans des pays stratégiques, feront partie de l’UCI Classics Series.

L’actuelle classe HC disparaîtra au profit d’une nouvelle division de courses baptisée UCI ProSeries. Celle-cisera composée de courses de classe HC ou de classe 1 actuelles qui respecteront un cahier des charges exigeant.

Statu quo du côté des cinq Circuits Continentaux UCI existants, qui resteront les piliers du cyclisme sur leur territoire respectif.

Schéma_FRA_1©

Les épreuves UCI WorldTour seront désignées pour une période de trois ans, plage qui offrira à leurs organisateurs la stabilité dont ils ont besoin. Ces derniers se sont engagés à contribuer au développement du cyclisme, par exemple en soutenant un programme mis sur pied par une Fédération Nationale, l’organisation de courses d’autres catégories (Femmes, Moins de 23 ans, Juniors) ou les activités du Centre Mondial du Cyclisme UCI.

Trois types d’équipes

A l’instar du Calendrier International Route UCI masculin, les équipes seront-elles aussi réparties dans trois divisions (comme c’est déjà le cas aujourd’hui) : UCI WorldTeams, UCI ProTeams (actuelles Equipes Continentales Professionnelles UCI) et Equipes Continentales UCI.

Dix-huit équipes possèderont une licence d’UCI WorldTeam attribuée pour une période de trois ans à l’issue d’une évaluation complète de l’ensemble des équipes candidates (et pas uniquement des équipes disposant déjà d’une licence) en fonction de critères éthiques, administratifs, financiers et organisationnels. Les équipes devront remplir chaque année ces critères. Le critère sportif sera quant à lui évalué au terme d’une période de trois ans. Les UCI WorldTeams seront composées de 27 à 30 coureurs professionnels.

Le nombre des UCI ProTeams (20 à 30 coureurs professionnels) et des Equipes Continentales UCI (10 à 16 coureurs professionnels) ne sera pas limité (mais conditionné au respect des prescriptions réglementaires spécifiques à chacune des divisions).

Schéma_FRA_2©

On notera que les UCI WorldTeams et les UCI ProTeams conserveront la possibilité d’accueillir des coureurs néo-professionnels et des coureurs stagiaires.

Comme les organisateurs des courses UCI WorldTour, les UCI WorldTeams seront tenues de contribuer au développement du cyclisme (les UCI ProTeams pourront le faire, mais cela ne sera pas obligatoire). Les options offertes sont par exemple de soutenir un programme mis sur pied par une Fédération Nationale, l’organisation de courses d’autres catégories (Femmes, Moins de 23 ans, Juniors) ou les activités du Centre Mondial du Cyclisme UCI.

Quels types d’équipes retrouvera-t-on dans les différentes épreuves de l’UCI WorldTour ?

Vingt-deux équipes de huit coureurs participeront à chacun des trois Grands Tours :

  • les 18 UCI WorldTeams auront l’obligation d’y participer ;
  • les deux meilleures UCI ProTeams (selon le Classement Mondial UCI par équipes final de la saison précédente) seront obligatoirement invitées ; le cas échéant, les invitations qui auront été déclinées seront remises à disposition de l’organisateur ;
  • deux autres UCI ProTeams seront invitées par les organisateurs (wild cards), voire davantage si l’une des deux meilleures UCI ProTeams invitées – voir les deux – renonce/nt à son/leur droit de participation.

Grands Tours :

Schéma_FRA_3©

Vingt-et-une à vingt-cinq équipes de sept coureurs prendront part aux épreuves de l’UCI Classics Series :

  • les 18 UCI WorldTeams, dont la participation ou l’invitation sera obligatoire sur la base des règles actuelles de participation ; pour les épreuves non concernées par la règle de la participation obligatoire des 18 UCI WorldTeams, la participation d’un nombre minimum d’UCI WorldTeams sera garantie  ;
  • les trois meilleures UCI ProTeams (selon le Classement Mondial UCI par équipes final de la saison précédente) seront obligatoirement invitées ;
  • un maximum de quatre UCI ProTeams seront invitées par les organisateurs ; ces derniers ne seront cependant pas obligés de délivrer de wild cards.

UCI Classics Series :

Schéma_FRA_4©

Vingt à vingt-cinq équipes de sept coureurs disputeront les autres épreuves par étapes de l’UCI WorldTour :

  • les 18 UCI WorldTeams, dont la participation ou l’invitation sera obligatoire sur la base des règles actuelles de participation ; pour les épreuves non concernées par la règle de la participation obligatoire des 18 UCI WorldTeams, la participation d’un nombre minimum d’UCI WorldTeams sera garantie ;
  • les deux meilleures UCI ProTeams seront obligatoirement invitées (selon le Classement Mondial UCI par équipes final de la saison précédente) ;
  • un maximum de cinq UCI ProTeams seront invitées par les organisateurs ; ces derniers ne seront cependant pas obligés de délivrer de wild cards.

Autres épreuves par étapes UCI WorldTour :

Schéma_FRA_5©

Vingt-et-une à vingt-cinq équipes de sept coureurs participeront aux autres épreuves d’un jour de l’UCI WorldTour :

  • les 18 UCI WorldTeams, dont la participation ou  l’invitation sera obligatoire sur la base des règles actuelles de participation ; pour les épreuves non concernées par la règle de la participation obligatoire des 18 UCI WorldTeams, la participation d’un nombre minimum d’UCI WorldTeams sera garantie ;
  • les trois meilleures UCI ProTeams (selon le Classement Mondial UCI par équipes final de la saison précédente) seront obligatoirement invitées;
  • un maximum de quatre UCI ProTeams seront invitées par les organisateurs ; ces derniers ne seront cependant pas obligés de délivrer de wild cards.

Autres épreuves d’un jour UCI WorldTour :

Schéma_FRA_4©

Des classements simplifiés

Dès 2019, le seul classement calculé au niveau international sera le Classement Mondial UCI (le Classement UCI WorldTour disparaîtra). Le Classement Mondial UCI prendra en compte l’ensemble des courses du Calendrier International Route UCI. On retrouvera :

  • un Classement Mondial UCI individuel, prenant en compte toutes les épreuves internationales ; de plus, pour une meilleure lecture des performances, ce classement sera également décomposé en deux classements annexes, l’un affichant les points obtenus sur les seules courses d’un jour, l’autre affichant les points obtenus sur les courses par étapes uniquement ;
  • un Classement Mondial UCI par équipes, qui prendra en compte toutes les épreuves internationales ; il sera calculé sur la base des 10 meilleurs coureurs de chaque équipe ; là aussi, un classement sera calculé sur la base des seules courses d’un jour, et un autre sur celle des courses par étapes uniquement ;
  • un Classement Mondial UCI par nations.

Les Classements Continentaux UCI subsisteront dans leur forme actuelle.

Schéma_FRA_7©

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France : Jusqu’en 2023 la dernière étape partira des Yvelines

Les Yvelines réaffirment leur attachement au cyclisme. Déjà territoire d’accueil des Grands Départ de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.