EN DIRECT
(c) UCI

Mondiaux – Piste : Les résultats de la dernière journée ; la France 5e du tableau des médailles

L’édition 2019 des championnats du monde de cyclisme sur piste s’est conclue ce dimanche du côté de Pruszkow, en Pologne. Et la délégation française l’a achevée timidement. Aucune médaille n’a été récolté epar les représentant(e)s tricolores aujourd’hui bien que certains espoirs étaient permis.

Bryan Coquard et Benjamin Thomas, associés sur l’Américaine, étaient notamment attendus au tournant. Les deux hommes n’ont toutefois pas fait le poids sur l’épreuve du jour, étant relégués, avec leurs 32 points (dont un tour), très loin du trio de tête. Ce sont les Allemands Roger Kluge et Theo Reinhardt qui ont raflé le titre mondial grâce à trois tours repris (60 points) et de nombreux points récoltés sur les différents sprints de la course. Ils ont au final cumulé pas moins de 105 points, l’emportant donc assez largement devant les Danois Lasse Norman Hansen et Casper van Folsach (84 points) ainsi que les Belges Kenny De Ketele et Robbe Ghys (82).

L’autre chance de médaille du jour n’était autre que Mathilde Gros, déjà troisième de la vitesse individuelle sur ces Mondiaux. Cette fois-ci alignée sur le keirin, la jeune femme, après être passée par les repêchages, a réussi à faire son chemin jusqu’à la grande finale. Toutefois, dans cette course pour l’or, elle a finalement échoué en dernière place, à savoir sixième. Quelques mètres devant elle, la concurrente de Hong Kong Wai Sze Lee s’est elle offerte son deuxième maillot arc-en-ciel après la vitesse individuelle. L’Australienne Kaarle McCulloch et la Russe Daria Shmeleva complètent le podium de l’épreuve.

Du côté du sprint individuel masculin, comme attendu, ce sont les Néerlandais qui ont eu la main-mise sur le tournoi. Harrie Lavreysen et Jeffrey Hoogland se sont d’ailleurs retrouvés dans la grande finale, et c’est le premier cité qui s’est adjugé la médaille d’or en deux manches sèches. Le bronze est revenu au héros local Mateusz Rudyk, qui s’est payé Matthew Glaetzer (Australie) en deux manches, et a ainsi apporté à la Pologne son unique breloque des Mondiaux.

Enfin, l’ultime médaille décernée ce dimanche l’a été à l’Australienne Alexandra Manly, lauréate de la course aux points. Grâce à deux sprints récompensés en début de course, un tour repris et sa troisième place à l’arrivée, elle a cumulé 29 points, soit tout juste un point de plus que sa dauphine Lydia Boylan (Irlande). Kirsten Wild (Pays-Bas), bien qu’ayant marqué des points sur cinq sprints et ayant remporté le tout dernier, a dû se contenter de la troisième place avec 26 unités.

Pour conclure, les Pays-Bas et l’Australie ont largement dominé ces Mondiaux 2019, avec six médailles d’or pour chacune de ces nations. Les Bataves siègent toutefois au sommet du classement des médailles, en ayant remporté onze, soit une plus que les Australiens. La France termine au cinquième rang de ce tableau avec cinq médailles dont une en or (Quentin Lafargue sur le kilomètre, ndlr).

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de Slovénie : La startlist définitive

Dix-neuf équipes répondent à l’appel du Tour de Slovénie, qui se disputera du 19 au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.