© Sirotti

Jumbo serait presque prête à accueillir Wout van Aert

Ce pourrait bientôt être la fin du feuilleton Wout van Aert. Selon Het Nieuwsblad, Jumbo (actuellement LottoNL – Jumbo) serait finalement presque prête à accueillir le triple Champion du Monde de cyclo-cross. L’idée, qui avait déjà fait son chemin avant même que l’UCI ne donne son “feu vert” (un feu vert très relatif, lire ici) est que van Aert commence sa saison route sur l’Omloop Het Nieuwsblad. Toutefois tout n’est pas réglé. La question juridique reste notamment sur la table et, toujours d’après le Nieuwsblad, la direction de Jumbo souhaiterait que Wout van Aert verse une indemnité à Sniper Cycling pour éviter que l’affaire n’atterrisse effectivement devant les tribunaux avec l’éventualité d’une amende pour Jumbo. Un autre problème pour Jumbo concernerait le financement de la saison de cyclo-cross. 

Wout van Aert pourrait donc bien courir sur route en 2019. La question restait en suspens mais d’après Het Nieuwsblad, le triple Champion du Monde de cyclo-cross pourrait bientôt signer chez Jumbo, même s’il est encore incertain de le voir à la Présentation officielle de l’équipe néerlandaise qui aura lieu le 21 décembre prochain. Pour rappel, van Aert était engagé avec Vérandas Willems – Crelan (qui fusionnera avec Roompot – Nederlandse Loterij en fin d’année pour donner Roompot – Charles l’an prochain) jusque fin 2019 mais a rompu unilatéralement son contrat en septembre dernier, donc sans mettre en action une éventuelle clause de rachat de contrat.

Bien entendu Sniper Cycling (la structure qui chapeaute Vérandas Willems – Crelan) a attaqué van Aert devant la justice pour obtenir dédommagement de la rupture de contrat et des conséquences qui en ont découlé (perte des partenaires Crelan et Stevens Bikes, perte de crédibilité,  dévalorisation financière de l’équipe…). Problème : l’affaire ne sera pas jugée devant la justice belge avant automne 2019. L’UCI, sollicitée par l’avocat de van Aert, a répondu récemment que malgré l’existence d’un contrat jusque fin 2019, elle ne pouvait pas s’opposer à un transfert de van Aert par respect au droit fondamental du droit au travail mais que si van Aert était condamné par la justice belge, il encourait alors des sanctions de l’UCI, ainsi que l’éventuelle équipe qui l’aurait recruté pour la saison 2019. Jumbo justement, avec qui van Aert était déjà engagé mais seulement à partir de 2020, s’était toujours dite prête à accueillir le Belge dès 2019 mais s’est révélée jusqu’ici très prudente depuis que le risque légal est avéré. D’autant qu’il existe une solution pour éviter tout risque juridique : payer une indemnité à Sniper Cycling pour racheter le contrat et ainsi mettre fin à l’action en justice. Une option à laquelle Sniper Cycling s’est montrée ouverte depuis longtemps mais que le camp van Aert rejette jusqu’à présent. Il faut dire que d’après la presse néerlandaise, ladite option s’élèverait à au moins 500 000€ (lire ici).

Mais si van Aert veut sauver sa saison route 2019, il se pourrait bien qu’il soit poussé à payer. Une première réunion entre Richard Plugge (le manageur de Jumbo) et van Aert a eu lieu la semaine dernière alors que van Aert est en stage à Calp. D’après le Nieuwsblad, bien que Jumbo soit très désireuse d’accueillir van Aert, elle ne voudrait néanmoins pas prendre de risque et aurait demandé à ce dernier de payer Sniper Cycling. Deux autres problèmes se posent : d’une, il va falloir que Jumbo obtienne le budget pour accueillir van Aert plus tôt que prévu (à partir du 1e mars 2019 normalement), ce qui semble plus être un argument de négociation qu’un véritable problème, et de deux, lorsque van Aert évoluera chez Jumbo, il devra alors porter le maillot de l’équipe et rouler sur les cycles Bianchi même en cyclo-cross (saison 2019/2020). Or chez Jumbo, on n’a pas le budget pour survenir aux besoins de van Aert : mécaniciens, assistants, déplacements… Qui va donc payer ?

La question est donc encore loin d’être résolue mais d’un autre côté, si van Aert veut courir sur route en 2019, il n’a à l’heure actuelle aucune alternative connue. Il y a donc toutes les chances qu’entre le camp van Aert et Jumbo un accord soit rapidement trouvé. Cela risque toutefois de couter cher au Belge.

Van Aert devrait continuer sa saison de cyclo-cross sans équipe mais avec ses sponsors privés, notamment Cibel-Cebon, intégrer Jumbo le 1e mars 2019 et courir pour la première fois avec son nouveau maillot sur l’Omloop Het Nieuwsblad le lendemain.

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Le Tour La Provence attend 9 équipes WorldTour

Même si rien n’est encore définitif, les organisateurs du Tour La Provence (14-17 février) s’apprêtent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.