(c) Sirotti

Bjarne Riis pour reprendre Katusha ?

Actuellement co-propriétaire de la formation danoise continentale Team Waoo, Bjarne Riis ne serait visiblement pas contre un retour au plus haut-niveau, à savoir en WorldTour. Ainsi, selon les informations de L’Equipe, le manager danois envisagerait de racheter la formation Katusha, appelée à disparaître en fin de saison, à Igor Makarov.

Propriétaire de la structure CSC (puis Saxo Bank, Saxo Tinkoff, Tinkoff Saxo) pendant une dizaine d’années, Riis avait fini par vendre sa structure à Oleg Tinkov en 2014 mais en était resté manager jusqu’à fin 2015.

Depuis il s’est attaché à construire un projet d’ensemble au Danemark, comptant, en plus de l’équipe masculine Waoo, une formation féminine WorldTour (Virtu Cycling Women, qui devrait fermer en fin de saison) ainsi qu’un tour opérateur et une société organisatrice d’évènements. Directeur général de cette structure jusqu’à la fin de l’année 2018, il n’est aujourd’hui plus “que” co-propriétaire.

Si la piste Katusha est donc la plus concrète à l’heure actuelle, L’Equipe évoque aussi un éventuel investissement dans l’écurie Deceuninck-Quick Step. En tous les cas, Bjarne Riis souhaiterait emmener avec lui son compatriote et ancien coureur Jakob Fuglsang, en fin de contrat chez Astana et auteur d’une  saison 2019 tout à fait remarquable.

Mise à jour le 7 août à 10h30 :

En réponse aux rumeurs l’annonçant repreneur de Katusha, Bjarne Riis s’est contenté de dire, dans un message à TV2 Sport, qu’il n’y avait “aucun intérêt de parler de telles rumeurs” et qu’il apprenait l’existence d’une histoire le liant à la Katusha. Patrick Lefévère a lui réagi plus de manière plus véhémente sur les réseaux sociaux en clarifiant : “Je possède 20% de l’équipe Deceuninck-Quick Step, comment puis-je la vendre ? Arrêtez ce n’importe quoi L’Equipe, c’est un manque de respect pour Monsieur Zdenek Bakala (le propriétaire majoritaire)”.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.