(c) Les Amis de Paris-Roubaix

Blessé lors de Paris-Roubaix Espoirs, Matteo Jorgenson accuse les freins à disque

Le spectaculaire accident dont a été victime hier Matteo Jorgenson va-t-il relancer le débat sur les freins à disque ? C’est à l’occasion de l’édition espoirs de Paris-Roubaix que le jeune américain (19 ans) s’est retrouvé profondément entaillé à la jambe après, selon lui, une collision avec le frein à disque d’un adversaire. Dans les images impressionnantes postées sur son compte Twitter après la course, celui qui court pour le Chambéry CF, équipe réserve d’AG2R-La Mondiale, explique sa version à un internaute qui doutait de ses dires et cherchait à avoir une preuve de la responsabilité des freins à disque. « Un adversaire tombe devant moi, puis j’ai senti une coupure sur ma jambe. Quand je me suis levé, j’ai vu le rotor du frein à disque arrière de l’autre coureur, ainsi que ma chaussure complètement trempée de sangRien d’autre n’aurait pu couper aussi net et sur quatre centimètres de profondeur. »

Lire aussi > La FFC autorise les freins à disque

Ce n’est pas la première fois que les freins à disque se retrouvent au centre de la polémique. En 2016, l’espagnol Francisco Ventoso avait accusé cette technologie d’être à l’origine de la grave déchirure au genoux occasionnée suite à une chute sur Paris-Roubaix (déjà). Suite à cet incident, l’UCI avait provoqué la suspension des essais dans le peloton jusqu’à la fin de la saison. Plus récemment, la Fédération Française de Cyclisme s’est prononcée en faveur des freins à disque.

Un commentaire

  1. Il faut arrêter le carnage avec ces disques c est nickel pour le vtt pas fait pour la route…. Une histoire de pognon qui prime versus sécurité et performance….
    Trek specialized et shimano poussent ce n est que du business…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.