Cyclo-Cross – Superprestige #2, Boom : Mathieu van der Poel, évidemment

C’est pour l’instant un sans-faute pour Mathieu van der Poel. Le champion d’Europe de cyclo-cross a remporté la deuxième manche du Superprestige ce dimanche à Boom, en Belgique, une semaine après avoir enlevé la première du côté de Gieten. Le coureur de la Corendon-Circus a de nouveau livré un solo de plus de 30 minutes pour aller chercher la victoire. En l’absence de Wout van Aert, qui a souhaité se préserver pour la Coupe du Monde à Berne dimanche, ce sont Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) et Gianni Vermeersch (Steylaerts – 777) qui ont pris place sur le podium aux côtés du champion batave.

Lars van der Haar (Telenet Fidea Lions) prend le meilleur départ dans cette seconde manche du Superprestige, à Boom. Pour autant, il ne s’isole pas et une petite dizaine d’hommes parvient à accrocher sa roue. Le favori Mathieu van der Poel (Corindon-Circus) ne tarde pas à lui prendre un relais, appuyé, qui commence à faire la sélection. Il pousse même van der Haar à la faute sur un passage de planches, où son compatriotes s’emmêle et laisse un groupe de tête se former, sans lui. À l’issue du premier tour, on retrouve alors Quinten Hermans, Toon Aerts (Telenet Fidea Lions), Gianni Vermeersch (Steylaerts – 777), Laurens Sweeck, Daan Soete (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice), le petit prodige Tom Pidcock (TP Racing) et … David Van der Poel (Corendon-Circus) dans le sillage du coureur batave. Dans le second tour, le duo de la Telenet Fidea Lions tente de faire le forcing. Cela n’a aucun effet si ce n’est celui d’écarter Pidcock du groupe de tête. En revanche, dans le troisième, Quinten Hermans insiste encore un peu plus et alors quelques différences commencent à se faire. Mathieu Van der Poel suit tranquillement, alors que Vermeersch et Sweeck s’accrochent.

Ils ne sont donc plus que quatre au moment de débuter le quatrième tour de circuit. Aerts et Soete sont à six secondes, David van der Poel à 11 secondes alors que van der Haar mène un groupe plus étoffé à près de 20 sec. À l’avant, après plus de 20 minutes de course, ça temporise légèrement et le duo de chasse parvient à recoller. Pas pour longtemps, puisque le groupe de tête aborde dans la foulée une bosse à franchir à pied, et Van der Poel y place une accélération. Il crée immédiatement une petite brèche et insiste pour la conserver. Derrière, on retrouve dès lors Vermeersch, Hermans et Sweeck, mais ce dernier doit abandonner sa place en poursuite lorsque sa selle s’envole à l’entame du « bac à sable ». À l’inverse, Aerts fournit un bel effort et recolle au groupe de contre, que Mathieu van der Poel repousse néanmoins à dix secondes au début du cinquième des neuf tours. Sweeck, Soete et son frère pointent à près de vingt secondes.Mathieu van der Poel est donc parti, et ne compte évidemment pas s’arrêter. Le champion d’Europe gère son effort mais consolide son leadership.

Un tour plus loin, il creuse ainsi légèrement son avance à 12 secondes sur le trio de chasse. Derrière, Michael Vanthourenhout (Marlux-Bingoal) tente un retour après un début de course raté, mais il est déjà pointé à quarante secondes. Pour sa part, Mathieu van der Poel poursuit sa démonstration et se construit un matelas de quinze secondes à trois tours du but. En contre, Hermans, Aerts et Vermeersch s’organisent et se relaient, sans pour autant reprendre le moindre centimètre. Au contraire, l’homme de tête creuse encore dans cette boucle pour entamer l’avant-dernier tour avec près de vingt secondes d’avance sur le trio de chasse.Un trio qui retrouve une belle impulsion dans cet avant-dernier tour suite à une grosse accélération de Toon Aerts. La bataille commence à faire rage pour les places sur le podium, et Vermeersch part d’ailleurs à la faute, sans que cela ne lui soit fatal. Il retrouve ainsi les deux coureurs de la Telenet Fidea Lions à l’entame du tout dernier tour, alors que l’avance de Mathieu van der Poel s’est réduit à une quinzaine de secondes après l’accélération de Toon Aerts.

La victoire ne peut toutefois lui échapper, d’autant qu’une petite temporisation est observée parmi les trois chasseurs. Puis, alors que Mathieu van der Poel gère tranquillement dans ce dernier tour, Toon Aerts place une nouvelle accélération et condamne son coéquipier Quinten Hermans. Gianni Vermeersch ne lâche lui pas la roue du leader de la Coupe du Monde, et semble même le décrocher dans le dernier passage dans le bac à sable. Aerts réussit tout de même à rentrer, et le duo se rapproche d’ailleurs à quelques secondes seulement de Mathieu van der Poel. Mais il est trop tard. Tout en contrôlant dans le dernier quart de l’épreuve, le coureur de la Corendon-Circus enchaîne un deuxième succès sur le Superprestige tandis que Aerts sort victorieux du sprint pour la deuxième place face à Vermeersch.

Classement

1. Mathieu van der Poel
2. Toon Aerts à 0’04
3. Gianni Vermeersch à 0’08
4. Quinten Hermans à 0’19
5. Laurens Sweeck à 0’29
6. Lars van der Haar à 0’33
7. Michael Vanthourenhout à 0’43
8. David van der Poel à 0’51
9. Jens Adams à 0’56
10. Tom Meeusen à 1’02

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Pascal Ackermann : « Je me suis enlevé beaucoup de pression »

Pascal Ackermann était encore le plus fort, ce dimanche, à l’arrivée de la Clásica de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.