(c) Sirotti

Nicolas Roche : « J’espère garder le maillot plus longtemps que la dernière fois »

Six ans plus tard, Nicolas Roche retrouve le maillot rouge de leader sur la Vuelta. Et cela au terme d’une première étape en ligne explosive en direction de Calpe ce dimanche. Auteur de quelques échappées sur le dernier Tour de France, sans parvenir à conclure, l’Irlandais de 35 ans a fait le choix de doubler avec le Tour d’Espagne, et bien lui en a pris. En jambes et malin tactiquement, le coureur de la Sunweb s’est aujourd’hui extirpé du groupe des favoris au bon moment, à plus de vingt kilomètres de la ligne, et il a ensuite parfaitement collaboré avec quelques costauds en tête pour faire le trou et entrevoir à la fois la victoire d’étape et le maillot rouge, possible grâce au joli chrono de la Sunweb samedi.

“On savait que l’étape serait difficile avec 3000 mètres de dénivelé, a-t-il résumé après la ligne. C’était une grosse journée pour une première étape en ligne. Dans la montée, j’étais en toute dernière position du groupe, à la limite. Après la descente, j’ai vu qu’il y avait plusieurs équipes avec deux coureurs, et j’avais espoir que, si j’attaquais, certains me rejoignent et que ça se regarde un peu derrière. C’était un pari. Wilco avait l’air en bonne forme et semblait hors de danger donc j’ai tenté d’y aller. Je savais qu’il y avait une opportunité, mais à ce moment-là, j’étais plus focalisé sur la victoire d’étape que sur le maillot. En plus, si j’arrivais à l’emporter, je prenais probablement le maillot.”

Le fils de Stephen n’a pu aller lever les bras, piégé par Quintana, mais le maillot rouge lui est bien revenu grâce à sa deuxième place au sprint. “Dans le final, quand Nairo y est allé, c’est le moment où je souhaitais tenter aussi, mais j’étais en mauvaise position, a-t-il expliqué. Nairo a fait le trou et il y a eu une petite hésitation derrière. J’ai essayé de le prendre en chasse, je n’étais pas loin, mais j’ai été repris et ça s’est de nouveau regardé. Puis à la fin, j’ai essayé de lancer mon sprint de loin. Ca ne l’a pas fait pour la victoire, Nairo a bien joué le coup, mais j’étais très content de finir deuxième et de prendre le maillot. Il y a eu un peu de suspense à l’arrivée. J’attendais… On me disait « oui, non, oui, non, peut-être pour une seconde, ou deux, non, oui ». Et au final, c’était bon.”

S’il n’a plus gagné depuis son championnat national en 2016, Nicolas Roche prouve néanmoins qu’il peut encore apporter beaucoup : “L’an passé, j’ai vraiment vécu des choses difficiles dans ma vie privée. Sunweb m’a alors donné une chance et je voudrais en profiter pour les remercier d’avoir misé sur le potentiel que j’ai montré tout au long de ma carrière et de ne pas m’avoir jugé sur une année blanche. Ils m’ont donné ma chance cette année, m’ont encouragé, m’ont donné un nouveau rôle et j’ai jusque là beaucoup apprécié mon année avec eux”. Quelque peu soulagé, l’Irlandais va désormais célébrer son maillot rouge avant de le défendre ces prochains jours. “Si je pouvais le garder jusqu’au week-end prochain, je signerais immédiatement, a-t-il conclu. Je ne vais pas m’emballer, la dernière fois je ne l’ai gardé qu’un jour. Je vais essayer de le garder un peu plus longtemps cette fois.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mondiaux : Les sélections confirmées

Les sélections se dévoilent une à une pour l’épreuve en ligne des championnats du monde. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.