EN DIRECT

Tour de Castille et León : Davide Cimolai signe un doublé

Après une étape particulièrement décousue en ouverture, le peloton du Tour de Castille et León s’apprêtait à passer une journée plus tranquille ce vendredi. Hormis deux bosses placées en début d’épreuve, le parcours reliant Fromista à Villada est sans difficulté. C’est alors sur un sprint que se sont conclus les 170 kilomètres du jour. Vainqueur de la première étape après le déclassement de Carlos Barbero, Davide Cimolai a cette fois dominé ses rivaux à la pédale. L’Italien remporte la deuxième étape, et signe un joli doublé. Il est, de fait, en tête du général à l’aube de la dernière journée de course. Sur la ligne, Cimolai a devancé Eduard Grosu et Daniele Bennati. 

Malgré un profil taillé pour les sprinteurs, les candidats à l’échappée se bousculent au départ de Fromista. Ce sont d’abord Diego Ochoa (Manzana Postobon) et Paco Mancebo (Matrix Powertag) qui lancent les hostilités au km8. Ces deux-là sont rejoints après la première bosse par Gotzon Martin (Euskadi Basque Country Murias) et Jetse Bol (Burgos-BH). Un groupe de six coureurs se lancent ensuite en poursuite et parvient à recoller. Ils sont alors dix en tête avec l’addition de Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy), Jesus Ezquerra (Burgos-BH), Brenton Jones (Delko Marseille Provence), Angel Sanchez (W52-FC Porto), Henrique Casemiro (Efapel) et Frederico Figueiredo (Sporting Portugal).

Les dix fuyards prennent rapidement trois minutes d’avance. Ils ne s’en contentent pas et atteignent leur marge maximale au km 106 : le peloton est alors pointé à 7’15”. Ce dernier est contraint d’accélérer. Ce qu’il fait sans tarder, sous l’impulsion principale de l’équipe Movistar. Les coéquipiers de Carlos Barbero, vainqueur à la pédale la veille mais déclassé au profit de Davide Cimolai (Israel Cycling Academy), se rapprochent rapidement  de l’échappée. Ils reprennent alors deux minutes dans les vingt kilomètres qui suivent. A l’avant, les dix fuyards collaborent, mais ne peuvent rien face au retour progressif du peloton. A 40 kilomètres du but, il n’y a alors plus que quatre minutes d’écart.

Les hommes de la Movistar continuent d’imprimer un train soutenu, ce qui finit par écrémer le peloton. Ce dernier n’est plus composé que d’environ 25 unités à l’entame des 30 derniers kilomètres : le rapproché se poursuit néanmoins, puisque les hommes de tête voient leur avance tomber autour des deux minutes à ce stade. A 20 unités de la ligne dessinée à Villada, il n’y a plus que 45 secondes d’écart entre les deux entités de course principales. L’échappée est finalement revue à 15 unités du but, et laisse place à l’organisation du sprint attendu.

Le paquet évolue en ligne dans les derniers kilomètres, avant que les coureurs les plus rapides ne s’expliquent sur une pointe. Vainqueur sur tapis vert la veille, Davide Cimolai règle cette fois l’emballage à la pédale. Le coureur italien signe un joli doublé, et accroît son avance en tête du général. Eduard Grosu (Delko Marseille Provence) doit lui se contenter du premier accessit, devant Daniele Bennati (Movistar).

Le classement de la deuxième étape : 
1. Davide Cimolai (Israel Cycling Academy) en 4h08’13”
2. Eduard Grosu (Delko Marseille Provence) m.t.
3. Daniele Bennati (Movistar) m.t.
4. Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) m.t.
5. Stefano Oldani (Kometa) m.t.
6. Nelson Oliveira (Movistar) m.t.
7. Diego Rubio (Burgos-BH) m.t.
8. Hector Saez (Euskadi Basque Country Murias) m.t.
9. Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros RGA) à 6″
10. Mihkel Raïm (Israel Cycling Academy) à 25″

Le classement général après la deuxième étape : 
1. Davide Cimolai (Israel Cycling Academy) en 9h08’01”
2. Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) à 15″
3. Daniele Bennati (Movistar) à 18″
4. Nelson Oliveira (Movistar) à 21″
5. Hector Saez (Euskadi Basque Country Murias) m.t.
6. Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros RGA) à 26″
7. Enrique Sanz (Euskadi Basque Country Murias) à 1’08”
8. Eduard Prades (Movistar) à 1’17”
9. Eduard Grosu (Delko Marseille Provence) à 1’29”
10. Stefano Oldani (Kometa) à 1’35”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Matteo Trentin : « La victoire reste dans l’équipe »

Très en vue, hier, dans l’ascension d’Horquette d’Ancizan, on ne s’attendait pas à une montée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.