(c) Sirotti

Alexis Gougeard : « La forme arrive… »

Alexis Gougeard voulait se faire plaisir sur la dernière du Tour de la Communauté de Valence. Parti à contre-temps pour rattraper une échappée de trois coureurs, il a opéré la jonction seul avant d’imprimer les plus gros relais en tête de course. Son aventure s’est terminée à treize kilomètres de l’arrivée, mais c’était une belle occasion de « travailler, et de décrasser un peu le moteur ».

« Ça fait trois jours que j’essaye d’aller devant. A chaque fois, on met quelqu’un d’autre, nous a-t-il expliqué à l’arrivée. Hier, c’était Silvan (Dillier) qui a fait un gros numéro. Aujourd’hui, on voulait vraiment tenter quelque chose. On n’a pas de sprinteur capable de rivaliser avec les Bouhanni ou autres donc on avait à cœur d’aller devant, d’essayer quelque chose. Dans l’équipe, on a Stijn (Vandenbergh) qui a été au bout en 2016 comme ça, donc on tente. »

A l’approche des Classiques, il n’était pas question qu’Oliver Naesen prenne le risque de participer à un sprint qui s’est avéré chaotique. D’autant que le Belge était tombé ici l’an passé. « On est vraiment dans l’optique des préparations pour les Classiques. On fait attention, on a vu qu’il y avait eu une chute dans le final. Les Classiques arrivent assez rapidement donc il fallait faire attention. » Sur le plan personnel, Gougeard nous a finalement confié être « un peu revanchard et déterminé à montrer que je peux gagner des courses et me faire plaisir surtout. La forme arrive… »

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tim Wellens : « C’est devenu trop dur juste avant le dernier col »

Après avoir remporté l’étape d’ouverture du Tour d’Andalousie, puis l’exigeant chrono de la troisième étape, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.