EN DIRECT

Tro Bro Leon : Andrea Vendrame règle un sprint de costauds

30,5 kilomètres de chemins empierrés au programme ce lundi, pour le peloton du Tro Bro Leon. Entre Plouguerneau et Lannilis, “L’Enfer de l’ouest” a offert une course de mouvements, très décousue et spectaculaire. La première partie de course est tranquille, avant une intense bataille une fois l’échappée initiale à portée de fusil. Les attaques se succèdent alors dès les 50 derniers kilomètres. Au terme d’un final très intense, Andrea Vendrame a réglé l’emballage d’un groupe de costauds. Revenu sur la tête au sein d’un solide groupe de chasse, l’Italien confirme son excellente condition après sa 2e place au Tour du Finistère. Sur la ligne, il a devancé Baptiste Planckaert et Emil Vinjebo. 

Quatre coureurs parviennent à prendre de l’avance pour affronter le très exigeant tracé de la 8e manche de la Coupe de France. Alex Paton (Canyon), Kim Magnusson (Riwal Readynez), Sergio Rodriguez (Euskadi Basque Country Murias) et Julien El Farès (Delko Marseille Provence) forment l’échappée du jour. Ils prennent rapidement une marge importante. Le peloton laisse filer jusqu’à sept minutes, avant de se lancer en poursuite.

Les chemins de terre épuisent le quatuor de tête, qui perd du terrain en même temps que des unités. A 70 kilomètres du but, les fuyards sont ramenés à 4′ du peloton et laissent sur place Sergio Rodriguez. Alors que le groupe principal durcit franchement l’allure, les trois rescapés de l’échappée initiale souffrent. Ils sont alors ramenés à moins de deux minutes, à 50 kilomètres de la ligne. Puis à une unité avant l’entame des 40 dernières bornes. L’écart permet alors aux coureurs les plus courageux de faire le jump, dans un nuage de poussières.

Ainsi, ce sont d’abord Connor Swift (Madison Genesis) et Emil Vinjebo (Riwal Readynez) qui rejoignent le trio de tête. Ils sont vite imités par Damien Gaudin (Total Direct Energie), qui attaque dans un secteur empierré dans son style caractéristique. Devant, Kim Magnusson et Alex Paton sont en difficulté, alors que Gaudin parvient à ses fins. Une fois en tête, le vainqueur de l’édition 2017 écrème encore un peu plus le groupe. Dernier rescapé de l’échappée matinale, El Farès finit par craquer devant le gros tempo imprimé par Gaudin.

Après son coup de force, le coureur de Total Direct Energie n’est plus accompagné que par Emil Vinjebo, mais les écarts entre les différentes entités de course sont minces, à 25 kilomètres de la ligne. Un groupe de cinq poursuivants est alors pointé à 20″, le peloton réduit à 30″. Les chasseurs parviennent à recoller à 22 unités du but, avec Frederik Backaert (Wanty-Gobert), Alo Jakin (St Michel Auber 93), Thomas Boudat (Total Direct Energie), Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) et Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale). Ils s’ajoutent alors à Gaudin et Vinjebo pour former une échappée de sept coureurs, avec 20″ d’avance sur le petit peloton. Ce dernier est conduit par la Groupama-FDJ de Marc Sarreau.

Le leader du classement de la Coupe de France est piégé, alors ses équipiers abattent un travail monstre en poursuite des hommes de tête. Benjamin Thomas permet notamment au peloton, désormais réduit à une vingtaine d’unités, de rejoindre l’arrière de l’échappée. Seulement, Jakin et Backaert attaquent à nouveau et se lancent à deux sur l’un des derniers chemins de terre du jour. Ce nouveau duo de tête est pris en chasse par quatre hommes : Alexis Gougeard, Marc Sarreau, Emil Vinjebo et Anthony Delaplace.

Les poursuivants opèrent la jonction à douze kilomètres du but. Personne ne veut alors rouler avec Sarreau, ce qui permet à un nouveau groupe de chasse, avec notamment Lilian Calmejane (Total Direct Energie), Andrea Vendrame (Androni-Giocattoli), Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles) ou Kevin Le Cunff (St Michel Auber 93), de se rapprocher dangereusement. D’autant que la tête de course perd Alo Jakin. A 7 unités du but, Backaert place encore une accélération : ses quatre compagnons de fuite parviennent à s’accrocher. Au dernier passage sur la ligne avant l’arrivée, le quintet jouit encore de dix secondes d’avance sur ses premiers poursuivants.

Vinjebo tente d’opérer la sélection dans le dernier chemin de terre, mais en vain. Les chasseurs parviennent même à revenir! Reste alors deux kilomètres à couvrir lorsqu’Alexis Gougeard place une nouvelle banderille, mais en vain. Avec le retour des poursuivants, Sarreau récupère son coéquipier Mikaël Delage. Après avoir contrôlé plusieurs attaques, ce dernier n’a plus les ressources pour emmener son leader jusqu’à la ligne. Andrea Vendrame en profite et règle un sprint de costauds, avec une belle autorité. Deuxième du Tour du Finistère samedi, l’Italien a réglé Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles) et Emil Vinjebo. Marc Sarreau doit lui se contenter de la 6e place, après s’être dévoilé trop tôt en reprenant une tentative de Frederik Backaert aux 700 mètres.

Le classement du Tro Bro Leon 2019 : 
1. Andrea Vendrame (Androni-Giocattoli) en 5h00’20”
2. Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles) m.t.
3. Emil Vinjebo (Riwal Readynez) m.t.
4. Romain Hardy (Arkéa-Samsic) m.t.
5. Lilian Calmejane (Total Direct Energie) m.t.
6. Marc Sarreau (Groupama-FDJ) m.t.
7. Mikaël Delage (Groupama-FDJ) m.t.
8. Kévin Le Cunff (St Michel Auber 93) m.t.
9. Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) m.t.
10. Frederik Backaert (Wanty-Gobert) à 3″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

« Une bonne journée » pour Nans Peters qui a pu « profiter tranquillement » de son maillot blanc

Une première pour Nans Peters. Meilleur jeune du Giro depuis le chrono de Saint-Marin, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.