(c) Tour des Alpes

Tour des Alpes : Fausto Masnada conclut par un doublé, le général pour Pavel Sivakov

Enfin une journée pour l’échappée sur le Tour des Alpes. Dans des conditions météo fraîches et pluvieuses, un imposant groupe s’est échappé après un départ très rapide ce vendredi. Issus de cette fugue, Fausto Masnada et Carlos Quintero se sont montrés les plus forts et ont livré bataille pour la gagne de la dernière étape. 13e du général à 3’37” ce matin, le premier cité a un temps espéré renverser le général, mais le jeune Pavel Sivakov a résisté. Finalement, Masnada se console avec le gain de l’étape. A l’attaque à 1,7km du but, l’Italien a déposé son compagnon de fuite, qui doit se contenter du premier accessit. Les favoris sont arrivés 2’14” après le vainqueur, consacrant le jeune Pavel Sivakov au général. 

Sous la pluie, le départ de la dernière étape du Tour des Alpes est très intense. Les premières offensives sont muselées, la première bosse du parcours ne permet pas la formation d’une échappée. C’est alors dans la descente qui suit qu’un groupe de dix-huit coureurs se dégagent pour passer la journée à l’avant. Andrea Garosio (Bahrain-Merida), Dario Cataldo, Nikita Stalnov (Astana), Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale), Brice Feillu, Amaël Moinard (Arkéa-Samsic), Ivan Santaromita (Nippo Vini Fantini), Carlos Quintero (Manzana Postobon), Fausto Masnada (Androni-Giocattoli), Alvaro Cuadros (Caja Rural-Seguros RGA), Francesco Romano (Bardiani-CSF), Mikel Bizkarra, Fernando Barcelo, Sergio Samitier (Euskadi Basque Country Murias), Simone Velasco, Edoardo Zardini (Neri Sottoli Selle Italia KTM), Roland Thalmann (Vorarlberg) et Tobias Bayer (Tirol KTM) forment l’échappée.

Cet imposant groupe évolue sous l’œil vigilant de la Sky, qui compte en ses rangs Pavel Sivakov et Tao Geoghegan Hart, les deux premiers du général. Le peloton ne laisse que trois minutes de marge dans un premier temps, avant de jouer avec le feu. Au km70, l’échappée se divise et voit attaquer les sept plus frais du groupe. Cataldo, Stalnov, Masnada, Cuadros, Thalmann, Quintero et Bizkarra s’en vont et relèguent le peloton à 4’50”. Arrive alors l’ascension de la première grosse difficulté du jour, le Collalbo. Vuillermoz et Velasco en profitent pour faire la jonction sur les sept hommes de tête, les autres coureurs qui avaient été distancés se font reprendre un à un par le peloton.

(c) VeloPro

Au sommet, l’échappée augmente son avance à 6’40”. Masnada, qui était ce matin 13e à 3’37” au général, est alors largement leader virtuel à la mi-course. D’autant qu’une chute ralentit le peloton dans la descente mouillée de Collalbo. Rafal Majka (Bora-hansgrohe), 3e du général, va notamment au sol avec un coéquipier. Il est attendu par plusieurs hommes et parvient à recoller. En tête de peloton, les Sky commencent à s’affoler à l’approche de l’ascension redoutable de San Genesio. Chris Froome se démène, mais ne fait pas tomber l’écart comme il l’escomptait. D’autant qu’à l’avant, Masnada attaque l’échappée et part à l’assaut du San Genesio avec Quintero dans la roue. Ils sont alors deux en tête et s’entendent parfaitement. Les deux hommes relèguent leurs anciens compagnons de fuite à près de deux minutes au fil de cette longue ascension.

Au sein du peloton déjà très réduit, Froome s’écarte avant le sommet et laisse Geoghegan Hart travailler. Il y a alors encore près de 5′ d’écart. Vincenzo Nibali décide de faire bouger les lignes et place une attaque. L’Italien n’est d’abord suivi que par Sivakov, avant le retour de Majka, Jan Hirt et Mattia Cattaneo. Ce groupe de poursuite est contraint de collaborer pour préserver ses chances au général, mais le duo de tête fait mieux que résister. Masnada et Quintero rallient le sommet avec quatre minutes d’avance et prennent des risques dans la longue descente qui suit. Derrière eux, Nibali est très remuant, mais Sivakov saute dans sa roue à chaque attaque. Geoghegan Hart et Cattaneo font la jonction au train, les autres n’en peuvent plus. Longtemps intercalé après son échappée, Vuillermoz se fait reprendre et s’accroche aux roues des favoris.

A 20 kilomètres du but, le groupe Sivakov accuse encore 3’40” de retard. Là, Quintero est victime d’un ennui mécanique, mais parvient à recoller trois kilomètres plus tard sur Masnada. Derrière, la jeune garde de la Sky réussit finalement à faire diminuer l’écart à 2’50” à l’approche des dix derniers kilomètres de course. Nibali place alors une énième attaque dans la partie finale de la très longue descente, mais ses rivaux se montrent encore vigilants. Devant, le duo de tête arrive enfin sur le plat, à 7 kilomètres de la ligne, avec 2’30” de marge. Les rêves de Masnada de renverser le général s’envolent, mais il peut toujours signer une deuxième victoire après celle acquise lors de la troisième étape. Son compagnon de fuite Carlos Quintero n’a lui jamais gagné alors qu’il a 33 ans.

Les deux fuyards collaborent finalement jusqu’à la marque indiquant les deux derniers kilomètres. Là, Masnada refait le coup de la troisième étape et place une belle attaque. Quintero ne peut pas suivre et voit l’Italien s’envoler vers la victoire de la dernière étape du Tour des Alpes. Il signe alors sa deuxième victoire en trois jours. Derrière un trio de rescapés de l’échappée matinale s’explique pour la troisième place. Simone Velasco s’en empare devant Dario Cataldo et Rolan Thalmann. C’est ensuite le groupe Sivakov qui rallie l’arrivée, à 2’14” du vainqueur, et consacre le jeune Franco-Russe au général, devant son coéquipier Geoghegan Hart. Nibali doit lui se contenter de la troisième marche du podium après une semaine particulièrement offensive.

Le classement de la dernière étape : 
1. Fausto Masnada (Androni-Giocattoli) en 4h02’06”
2. Carlos Quintero (Manzana Postobon) à 7″
3. Simone Velasco (Neri Sottoli Selle Italia KTM) à 1’31”
4. Dario Cataldo (Astana) m.t.
5. Roland Thalmann (Vorarlberg) à 1’33”
6. Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale) à 2’14”
7. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) m.t.
8. Mattia Cattaneo (Androni-Giocattoli) m.t.
9. Tao Geoghegan Hart (Sky) m.t.
10. Pavel Sivakov (Sky) m.t.

Le classement général final du Tour des Alpes : 
1. Pavel Sivakov (Sky) en 18h58’00”
2. Tao Geoghegan Hart (Sky) à 27″
3. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 33″
4. Mattia Cattaneo (Androni-Giocattoli) à 1’03”
5. Fausto Masnada (Androni-Giocattoli) à 1’13”
6. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 1’46”
7. Jan Hirt (Astana) à 2’03”
8. Dario Cataldo (Astana) à 2’58”
9. Roland Thalmann (Vorarlberg) à 3’14”
10. Aleksandr Vlasov (Gazprom) à 4’27”

 

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2021 : Le direct

Avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou tablette, accéder à un calendrier très fourni de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.