Tour de Slovénie : Luka Mezgec à travers les chutes

Sur ses terres, Luka Mezgec a remporté ce vendredi la deuxième étape du Tour de Slovénie dans les rues de la capitale du pays, Ljubljana. Le sprinteur de la formation Orica-Scott s’est imposé au terme d’un final complètement décousu car marqué par d’innombrables chutes dues aux routes complètement détrempées. Mezgec met ainsi un terme à une disette de plus de deux ans en s’imposant avec plusieurs longueurs d’avance sur Roberto Ferrari (UAE Team Emirates) et Mark Renshaw (Dimension Data) dans un “sprint” qui s’est davantage fait par “élimination”. Pris dans l’une des chutes, Sam Bennett (Bora-hansgrohe) n’a pas été en mesure de défendre son maillot de leader qu’il cède à Luka Mezgec.

C’est sur les coups de 11h30, ce vendredi, que le peloton démarre la deuxième étape du Tour de Slovénie. Les traditionnelles attaques ne manquent pas d’intervenir dès le baisser de drapeau mais il faut tout de même une vingtaine de minutes avant que l’échappée ne se forme définitivement en tête. Sept hommes se projètent en tête de la course, les suivants : Andrea Vendrame (Androni-Sidermec), Anton Vorobyev (Gazprom-RusVelo), Ivan Santaromita (Nippo-Vini Fantini), Gorazd Per (Adria Mobil), Enrico Salvador (Tirol Cycling Team), Tomaš Buchaček (Elekov-Author Cycling Team) ainsi que Bruno Maltar (Meridiana Kamen). Après une heure de course, leur avantage atteint les cinq minutes et cet instant que le peloton se décide à stopper « l’hémorragie ». Les équipes de sprinteurs, dont celle du leader Sam Bennett (Bora-hansgrohe), impriment dès lors un tempo plus élevé et ne permettent plus aux fuyards de prendre du champ.  

À l’avant, justement, les choses bougent quelque peu. Dans la première ascension de la journée, à Slivna, après 86 kilomètres, Bruno Malta se fait décrocher et laisse ses six compagnons s’envoler. Vingt kilomètres plus tard se présente la deuxième et dernière bosse répertoriée du jour, qui est cette fois-ci fatale à Vendrame. L’Italien chute dans la descente et l’échappée n’est donc plus composé que de cinq coureurs à soixante bornes du but.  Par ailleurs, dans le peloton, les équipes Bahrain-Merida et Orica-Scott haussent le tempo et l’écart chute à trois minutes tandis que la météo se gâte. Le peloton, un moment coupé en deux, se reforme à l’entame des 50 derniers kilomètres et ne pointe plus qu’à une minute des fuyards.  Devant, l’échappée perd Vorobyev mais regagne un peu de terrain avec un peloton qui lève légèrement le pied. Le quatuor de tête récupère ainsi deux minutes d’avance à 30 bornes de la ligne alors que la pluie s’intensifie sur le parcours. Sous un véritable déluge, l’échappée tente de résister mais ne peut empêcher l’écart de s’amoindrir à nouveau. À 20 kilomètres du but, on ne compte donc plus qu’une minute d’écart. Finalement, il ne faut que cinq bornes supplémentaires au peloton pour avaler les audacieux du jour.

C’est sous une pluie moins intense que le peloton, amoindri, entame les dix derniers kilomètres. Les équipes Orica-Scott et Bora-hansgrohe se chargent alors de mener à l’entrée dans la capitale Ljubljana, sur des routes détrempées. À 5 kilomètres de l’arrivée, le peloton passe une première fois sur la ligne, sous la conduite des coéquipiers de Luka Mezgec. Ils conservent les rênes jusqu’à 1500 mètres de la ligne puis c’est au tour de la Dimension Data de prendre le contrôle pour Mark Cavendish. Les coureurs arrivent à la flamme rouge, mais dans un virage à gauche, quelques hommes se retrouvent à terre. La préparation du sprint se poursuit mais est de nouveau interrompue par de nouvelles chutes, dont celle du leader Sam Bennett (Bora-hansgrohe). Le peloton s’en retrouve complètement morcelé et à l’avant, c’est Luka Mezgec qui profite des différentes cassures pour prendre le large. Sans véritablement livrer un sprint, le Slovène s’impose ainsi sur ses terres, devant Roberto Ferrari (UAE Team Emirates) et Mark Renshaw (Dimension Data), bien derrière en raison des chutes. Mezgec se pare d’ailleurs du maillot de leader.

Classement de la deuxième étape

1 Luka Mezgec (Orica-Scott)
2 Roberto Ferrari (UAE Team Emirates)
3 Mark Renshaw (Dimension Data)
4 Alois Kankovsky (Elkov-Author)
5 Jiri Polnicky (Elkov-Author)
6 Andrea Palini (Androni-Sidermec)
7 Marc Canola (Nippo-Vini Fantini)
8 Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida)
9 Rok Korosec (Amplatz-BMC)
10 Ryan Gibbons (Dimension Data)

Général après la deuxième étape

1 Luka Mezgec (Orica-Scott)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.