Tour de Grande-Bretagne : Wout Poels s’impose, Julian Alaphilippe nouveau leader

La sixième étape du Tour de Grande-Bretagne propose deux ascensions du Whinlatter Pass, l’arrivée étant jugée au sommet de la dernière d’entre elles. Après qu’une échappée de quatre coureurs a été reprise au pied de la bosse, Wout Poels (Sky), Hugh Carthy (EF-Drapac) et Julian Alaphilippe (Quick-Step) s’extirpent du peloton et passent ensemble sous la flamme rouge. Poels règle le trio en attaquant à 400 mètres du but, Alaphilippe prend la deuxième place et s’empare de la tête du classement général. 

Le départ de cette sixième étape est donné sur un rythme rapide. Quick-Step prend les commandes du peloton et empêche la formation d’une échappée. Il y a un sprint bonus au km17, alors la formation de Julian Alaphilippe contrôle et s’assure que son leader y passe en tête. Ce dernier y prend trois secondes de bonification devant son coéquipier Bob Jungels. Une échappée peut alors se dessiner. Ils sont quatre à sortir du peloton : Tony Martin (Katusha), Connor Swift (Dimension Data), Vasil Kiryienka (Sky) et James Shaw (Lotto Soudal). Les fuyards prennent rapidement plus d’une minute d’avance. Un groupe de sept coureurs tente de les prendre en chasse, mais en vain. L’échappée prend jusqu’à trois minutes d’avance à 80 kilomètres de l’arrivée, au pied de la première ascension du Whinlatter Pass.

Quick-Step et LottoNL-Jumbo dictent l’allure du peloton. Les deux formations qui ont dominé hier le contre-la-montre par équipes réduisent l’écart à deux minutes à 50km du but. Les quatre hommes de tête conservent une minutes d’avance à l’abord des quinze derniers kilomètres : le peloton accélère encore l’allure sous l’effet des mêmes équipes. L’écart reste cependant inchangé sous l’arche indiquant les 10 derniers kilomètres alors Direct Energie vient prêter main forte à la poursuite. Le peloton roule comme s’il se préparait à un sprint massif à l’abord de l’ascension finale du Whinlatter Pass. L’équipe de Grande-Bretagne vient aussi rouler en tête. L’écart tombe à 20 secondes à l’abord des 5 derniers kilomètres.

Sous une pluie soutenue, Connor Swift et James Shaw relancent l’allure alors que le peloton est juste derrière. Ils sont finalement repris au bout de 500 mètres d’ascension par un peloton emmené par Bob Jungels (Quick-Step). Le champion du Luxembourg fait la sélection en assurant un train soutenu en tête. Hugh Carthy (EF-Drapac) attaque à deux unités du but. Il est suivi par Julian Alaphilippe (Quick-Step) et Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo). Le Slovène craque sur les pourcentages les plus difficiles, Alaphilippe en profite et attaque. Il est suivi par Carthy ; Wout Poels (Sky) s’arrache derrière pour faire la jonction alors que Roglic, le leader du général, est en perdition.

Alaphilippe, Poels et Carthy passent ensemble sous la flamme rouge. Poels attaque dans les derniers hectomètres et franchit la ligne en vainqueur. Alaphilippe prend la deuxième place et s’empare de la tête du classement général.

Le top 10 de l’étape : 
1. Wout Poels (Sky) en 4h01’51”
2. Julian Alaphilippe (Quick-Step) à 2″
3. Hugh Carthy (EF-Drapac) à 12″
4. Jonathan Hivert (Direct Energie) à 21″
5. Patrick Bevin (BMC) m.t.
6. Thomas Pidcock (Wiggins) m.t.
7. Xandro Meurisse (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
8. Dion Smith (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
9. Max Stedman (Canyon Eisberg) m.t.
10. Jasha Sütterlin (Movistar) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.