EN DIRECT

Tour de Wallonie : Carton plein pour Lotto-Soudal, à Debusschere le sprint, à Wellens le général

Jens Debusschere (Lotto – Soudal) remporte au sprint la cinquième et dernière étape du Tour de Wallonie alors que son coéquipier Tim Wellens (Lotto – Soudal) remporte le classement général final. Wellens a attaqué dans un début d’étape extrêmement animé pour aller chercher des bonifications et se replacer à égalité avec le maillot jaune Quinten Hermans (Telenet – Fidea). Dans le sprint final Hermans était tout proche de prendre les bonifications de la troisième place et de repasser devant Wellens au général mais il se l’est faite chiper sur la ligne.

Le début d’étape est particulièrement animé avec beaucoup d’attaques et… une chute en tête de course ! Une chute qui occasionnera des abandons : Dorian Godon (Cofidis), Brian van Goethem (Roompot – Nederlandse Loterij) et Piet Allegaert (Sport Vlaanderen – Baloise). Tim Wellens (Lotto – Soudal) est aussi impliqué parmi les coureurs impliqués dans la chute mais il reprendra rapidement son chemin. Tout cela ne calme pas les hostilités et dans la première heure, au parcours pourtant valloné, il a été parcouru plus de 46 kilomètres. Le peloton se cassera même jusqu’à ce qu’un groupe de 6 coureurs s’isolent en tête avec… Tim Wellens notamment ! En plus du Belge, il y a deux autres favoris pour le général avec James Knox (Quick Step) et Tiago Machado (Katusha – Alpecin). Davide Cimolai (Groupama – FDJ), Nick van der Lijke (Roompot – Nederlandse Loterij) et Michael Boros (Pauwels Sauzen – Vastogoedservice).

Il y a un sprint intermédiaire et Wellens passe en tête et prend 3” d’avance, ce qui le ramène à égalité au général avec le maillot jaune au départ et vainqueur la veille, Quinten Hermans (Telenet – Fidea). Avec l’addition des places, Wellens devient leader virtuel. Peu après ça, on assistera à un regroupement général et un groupe de 12 coureurs en profite pour prendre les devants. On y retrouve Valentin Madouas (Groupama – FDJ), Jhonatan Restrepo (Katusha – Alpecin), Aleksandr Riabushenko (UAE Team – Emirates), Edward Dunbar (Aqua Blue Sport), Tosh Van Der Sande (Lotto-Soudal), Huub Duijn (Vérandas Willems – Crelan), Patrick Müller (Vital Concept), Fabien Doubey (Wanty – Groupe Gobert), Thomas Joly (Roubaix – Lille Métropole), Nick van der Lijke de nouveau et surtout deux coureurs de l’équipe de Quick Step : James Know encore et Jhonatan Narvaez, tous deux à seulement 13” au général. Ces 12 coureurs sont rejoints par Pierre-Luc Périchon (Fortuneo – Samsic), Jens Adams (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice) et Geoffrey Soupe (Cofidis). 15 coureurs en tête donc.

L’écart du groupe de tête montera jusqu’à 2’40 à environ 80km de l’arrivée alors que Narvaez en profite pour prendre 2” de bonification à un sprint intermédiaire et revient donc à 11” au général. Les Lotto – Soudal contrôlent. Dans la dernière côte du parcours, le Mur d’Amay, à un peu plus de 40 kilomètres de l’arrivée, Pieter Serry (Quick Step), le troisième du général place une attaque mais Wellens veille. Devant l’échappée est réduite à 11 puisque Périchon, Soupe et Müller sont distancés puis Narvaez à son tour sur chute.

À 40 kilomètres de l’arrivée, l’écart des 11 coureurs de tête est de 1’45. Au passage sur la ligne, à 28 kilomètres de l’arrivée, l’écart a fondu à 50”. À 20 kilomètres de l’arrivée ils sont presque tous repris sauf trois coureurs : Van Der Sande, Riabushenko et Duijn. À 13 kilomètres de l’arrivée, c’est le regroupement et un nouveau trio tente sa chance. Ce dernier ne creuse pas et est rejoint par Rémi Cavagna (Quick Step) qui ne reste pas très longtemps avec les trois coureurs puisqu’il décide d’attaquer.

Cavagna creuse et a rapidement une avance de 20” alors que derrière, malgré de nombreuses tentatives, le peloton rattrape tout le monde… sauf le Français. À 5 kilomètres de l’arrivée, Cavagna compte encore 15”. À 4 kilomètres de l’arrivée, toujours 15”… mais le peloton embraye et ça devient dur pour Cavagna qui est repris à 2,5 kilomètres de la ligne par Julien Antomarchi (Roubaix – Lille Métropole). C’est finalement repris à 1,5 kilomètres de l’arrivée alors que Anthony Roux (Groupama – FDJ) tente sa chance. Il ne connaîtra pas plus de succès.

La formation Katusha – Alpecin lance le sprint mais c’est Jens Debusschere (Lotto – Soudal) qui passe domine l’emballage. Le maillot jaune Quinten Hermans est dans le sprint mais en deuxième ligne. Il est tout proche de prendre la troisième place, qui lui aurait permis de prendre des bonifications pour s’adjuger le classement général mais se fait sauter sur la ligne par Ryan Gibbons (Dimension Data). Le deuxième place de l’étape revient à Álvaro Hodeg (Quick Step).

Classement de l’étape :
1. Jens Debusschere (Lotto – Soudal) en 4h07’58
2. Álvaro Hodeg (Quick Step)
3. Ryan Gibbons (Dimension Data)
4. Quinten Hermans (Telenet – Fidea)
5. Bram Welten (Fortuneo – Samsic)
6. Edward Planckaert (Sport Vlaanderen – Baloise)
7. Hugo Hofstetter (Cofidis)
8. Kenny Dehaes (WB – AquaProtect – Veranclassic)
9. Daniel Hoelgaard (Groupama – FDJ)
10. Romain Cardis (Direct Energie)

Classmeent général final :
1. Tim Wellens (Lotto – Soudal) en 20h22’26
2. Quinten Hermans (Telenet – Fidea)
3. Pieter Serry (Quick Step) à 0’07
4. Quentin Pacher (Vital Concept) à 0’09
5. Jhonatan Narvaez (Quick Step) à 0’11
6. James Knox (Quick Step) à 0’12
7. Viacheslav Kuznetsov (Katusha – Alpecin) à 0’13
8. Lorrenzo Manzin (Vital Concept)
9. Frederik Backaert (Wanty – Groupe Gobert)
10. Fabio Aru (UAE – Team Emirates)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Caleb Ewan : « Mon rêve d’enfant est devenu réalité »

Caleb Ewan tient sa victoire. Après quatre podiums en autant de sprints massifs, l’Australien s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.