EN DIRECT
(c) Jean-Claude Faucher

Peter Sagan : « Tout le monde voulait prendre le virage en première position »

Sa troisième victoire de la saison, Peter Sagan l’a davantage acquise grâce à son savoir du placement qu’à ses jambes. Bien que très costaud dans les 200 derniers mètres de la troisième étape du Tour de Suisse, ce lundi, l’ancien champion du monde a surtout pris le dessus sur Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) dans la préparation du sprint. Si la forme est assurément présente à moins d’un mois du Tour, le Slovaque a également montré qu’il n’avait rien perdu de son flair.

« Dans un premier temps, je dois remercier mes coéquipiers qui ont contrôlé toute la journée avec Deceuninck-Quick Step, a-t-il d’abord souligné. Puis, dans le final, quand on est passé une première fois sur la ligne, j’ai compris que celui qui entrerait premier dans le virage l’emporterait. De fait, le dernier kilomètre a été très stressant car tout le monde voulait cette première place au virage. Finalement, j’étais en première position (2e, derrière Jasper Stuyven) et j’en suis content car ça m’a permis de gagner. J’ai deux maillots, une victoire d’étape, c’est génial pour toute l’équipe ainsi que pour moi-même ».

Pour autant, le laconique coureur de la Bora-hansgrohe n’avait aucune envie de s’épancher sur la quatrième étape (“demain est un autre jour”), ni même sur sa confiance grandissante en vue de la Grande Boucle. “Le Tour est encore loin, dans trois semaines. Je veux juste continuer dans ce sens”, a-t-il conclu. 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Caleb Ewan : « C’était déjà un rêve de gagner une étape, et maintenant j’en ai deux! »

Caleb Ewan passe la seconde. Alors que les meilleurs sprinteurs du Tour de France 2019 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.