Richie Porte : “J’avais des crampes dans les 6 derniers kilomètres”

Richie Porte (BMC) souffre sur ce Tour de Romandie mais retrouve aussi des couleurs. Vainqueur une nouvelle fois cette année de l’étape de Willunga Hill sur le Tour Down Under, qu’il terminait deuxième au général final dans la même seconde que le vainqueur Daryl Impey (Mitchelton – Scott), Porte a mal digéré son retour en Europe. Malade à la suite du Tour d’Algarve, il avait loupé Tirreno Adriatico et lorsque nous avions demandé à la veille de Milan-Sanremo, à Jim Ochowicz quand Porte ferait son retour à la compétition, le manager américain affichait une certaine réserve expliquant que son rétablissement n’était pas optimal. Si Porte est finalement bien rentré sur le Tour du Pays Basque il y a trois semaines, il y est passé inaperçu, ne finissant même pas la course.

Hier, sur le chrono de Villars-sur-Ollon, l’Australien était rassuré par sa performance mais aussi déçu quand Egan Bernal (Team Sky) a battu son temps. Il termina finalement troisième. Aujourd’hui Porte n’a pas tenu face au duo Primož Roglič (LottoNL – Jumbo) / Egan Bernal en lutte pour la victoire finale. Il est parvenu à revenir mais la fin à tout de même été difficile. “Je ne suis pas encore au top de ma forme à l’évidence, nous déclarait-il à l’arrivée. Quand Roglič et Bernal ont attaqué, il n’y a pas eu grand monde capable de répondre. Je suis content d’avoir pu revenir dans ce groupe et de conserver ma place sur le podium au général mais pour être honnête j’avais des crampes dans les 6 derniers kilomètres” .

À plus de deux mois du départ du Tour de France, Porte, qui faisait figure de grand favori de la Grande Boucle en 2017 au départ de Dusseldorf avant de tomber la veille du premier jour de repos, a encore un peu de temps pour redresser la barre. “En prenant en compte d’où je viens, ce début de saison qui ne m’a pas bien réussi, je pense que je peux me satisfaire de où je suis actuellement” se rassure-t-il. Le Tour de Romandie devait marquer la fin de sa première moitié de saison. Il devrait désormais se reposer un peu puis attaquer un gros bloc d’entraînement en vue de l’ultime préparation pour le Tour de France que sera le Tour de Suisse.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.